Icon Sport

TOP 14 - Dans un Mayol hostile, Clermont se veut "méfiant" mais à "l'affût d'un gros coup"

Dans un Mayol hostile, Clermont se veut "méfiant" mais à "l'affût d'un gros coup"

Le 23/09/2016 à 16:47

TOP 14 - Leader du Top 14 et dernière équipe invaincue, l’ASM Clermont Auvergne peut marquer les esprits en s’imposant à Toulon. Portée par sa dynamique, antithèse de la situation toulonnaise, l’équipe auvergnate semble avoir les moyens de faire tomber Mayol.

Il y a des victoires qui marquent les joueurs plus que d’autres. Wesley Fofana se souvient précisément de ce succès du 3 septembre 2011. En pleine Coupe du monde, une escouade formée en partie d’Espoirs clermontois réussissait l’exploit de coller un 17-0 aux Toulonnais dans le Var. Fofana, Nakaitaci, Buttin, Bardy ou Radosavljevic s’offraient leur premier fait d’armes avec les Pros. "On n’avait pas beaucoup de pression, eux n’ont pas mis l’accélération tout de suite et on en avait profité. On avait réussi à tenir, et je pense que ça leur avait fait bizarre… Voir de grands joueurs déjouer comme ça, à l’époque ça m’avait fait plaisir".

Toujours délocalisé depuis cinq saisons

C’était la dernière rencontre entre les deux clubs disputée qu’a accueilli le stade Mayol. Depuis, les chocs entre Clermont et Toulon, grands rivaux de ces dix dernières années, ont toujours été délocalisés à Marseille ou à Nice.

Clermont s'était imposé à Mayol le 3 septembre 2011

Clermont s'était imposé à Mayol le 3 septembre 2011Icon Sport

Dimanche, pour tenter de calmer les vents contraires qui soufflent sur la Rade depuis le début de saison, les Rouge et Noir veulent compter sur la passion de leur public, et recevront Clermont dans un Mayol agrandi, porté à plus de 16 000 places. Franck Azéma le prend comme un honneur. Un redoutable honneur… "Souvent tu ramasses à Toulon… Mais ça montre le respect qu’ils nous accordent, la concentration et le contexte qu’ils veulent mettre en place pour nous recevoir. C’est toujours une fierté d’aller à Mayol, parce que c’est une place forte du rugby, et quand tu es joueur, c’est cette ambiance chaude, électrique que tu recherches".

Un contexte hostile, mais pour qui ?

Parmi les nouveaux clermontois, le centre Rémi Lamerat confie aussi son excitation. Paradoxalement, il est l’un des Clermontois qui connaissent le mieux le stade de la Rade pour y être allé plusieurs fois avec Castres, une affiche que Toulon ne délocalisait pas. "C’est un stade atypique, qui m’a toujours impressionné au niveau de l’ambiance. Quand Toulon délocalisait je trouvais qu’ils perdaient un peu de ferveur et de grinta, ces choses qui font avancer quand on est un peu dans le dur sur le terrain. Le fait qu’ils n’aient pas délocalisé, ça veut dire qu’ils veulent se resserrer et je pense qu’ils pourront compter sur le soutien de leurs supporters".

Sitaleki Timani et Paul Jedrasiak (Clermont) se congratulent

Sitaleki Timani et Paul Jedrasiak (Clermont) se congratulentAFP

L’entame de match sera capitale. Battus par Brive chez eux (21-25) il y a trois semaines, les Varois ont réagi à Toulouse (32-15) avant de rechuter lourdement dimanche dernier sur le terrain du Racing (30-41). Les Clermontois savent que le contexte sera hostile, que le Pilou-Pilou sera encore plus guerrier que d’habitude, mais que la pression des supporters pourrait venir à s’inverser s’ils parviennent à faire déjouer les locaux. "Vu le contexte ils seront peut-être un peu plus exigeants que d’habitude, donc on sait qu’on sera dans une atmosphère assez tendue", anticipe Rémi Lamerat.

Sûrs de leur force, même à l’extérieur

Quand le vice-champion de France cherche son jeu et de la sérénité sur et hors du terrain, Clermont carbure déjà du tonnerre. Meilleure attaque, seule équipe invaincue, l’ASM a commencé la saison par deux nuls et une victoire en déplacement. Depuis quelques saisons, et très nettement depuis un an, Clermont ne fait plus ni complexe ni impasse à l’extérieur. "S’ils sont bien il faudra qu’on résiste, et s’ils sont moins bien on essayera de les enfoncer", avance Franck Azéma.

Morgan Parra (ASM Clermont) - septembre 2016

Morgan Parra (ASM Clermont) - septembre 2016Icon Sport

A l’image de ses coéquipiers, Morgan Parra s’éclate depuis le début de saison. Offensive, séduisante, l’équipe clermontoise semble avoir les moyens d’enfoncer son concurrent, mais reste prudente. "Il faut s’attendre à un gros Toulon. Il faut que l’on soit à l’affût, et ne pas rester sur notre nuage parce que l’on pourrait vite redescendre sur terre… Donc soyons méfiants, mais gardons cette confiance qui nous permet du prendre du plaisir sur le terrain le week-end". Fort d’un effectif riche, quasi au complet actuellement, et d’une vraie confiance en déplacement, l’ASM est devenue un visiteur redoutable. Qui pourrait bien mettre encore plus la pagaille dans la maison toulonnaise en cas de bon résultat dimanche. Et qui ne s’en privera pas si elle en a l’opportunité…

0
0