Icon Sport

Top 14 - Avec Baptiste Couilloud, Lyon tient une véritable pépite

Avec Couilloud, Lyon tient une véritable pépite

Le 01/12/2016 à 16:21

TOP 14 - Alors qu’il a fait ses débuts professionnels la saison passée en Pro D2, avec le maillot du LOU, Baptiste Couilloud est en train de se révéler aux yeux du grand public en Top 14. Le demi de mêlée, âgé de 19 ans, s’inscrit dans la ligné des talents français au poste de "9".

En pleine préparation de la réception de Castres, Baptiste Couilloud est sur tous les fronts. Cette semaine, mercredi a été le seul jour de repos pour les professionnels et pour le jeune homme, il faut aussi penser aux cours. "Ce ne me laisse pas beaucoup de temps libre mais je ne vais pas me plaindre. On m’aide énormément et je me sens accompagné dans mon double cursus".

Entre les entrainements et un passage sur la table du kiné, direction l’université Lyon I où il passe un DUT de génie civil. "Mon objectif, c’est mon DUT", insiste celui qui est entré au LOU à 6 ans, "faire un peu mon trou à Lyon et pourquoi pas jouer plus souvent". Les pieds sur terre, assurément, il les a, bien que son premier match en première remonte seulement au 24 avril dernier à Colomiers. "J’espère que ça ne va pas trop vite… Mais je reste lucide car il me reste pas mal de travail", poursuit l’international U18, U19 et U20.

Baptiste Couilloud (Lyon) échappe à Will Genia

Baptiste Couilloud (Lyon) échappe à Will GeniaIcon Sport

Mignoni l’a pris sous son aile

Ses deux essais malicieux contre le Stade français et Clermont sont l’œuvre d’un demi de mêlée qui sent déjà bien les coups. Vif, rapide, accélérateur de jeu, distributeur, dévoreur d’espaces, voilà ses qualités. Comme s’il déteindrait de quelqu’un… De son entraineur Pierre Mignoni ? Très certainement car l’ancien demi de mêlée international a décidé de le prendre sous son aile. "C’est un vrai avantage. Dès que j’ai des interrogations, je vais le voir. Il est très ouvert".

Exigeant aussi. "Il me donne beaucoup de conseils pour progresser avec des retours vidéos en individuel sur tous les points qui n’ont pas été. Sur le plan technique, il m’aide beaucoup sur la passe qui est un point que je dois travailler énormément. On fait régulièrement des entraînements tous les deux pour du spécifique". La confiance du coach, "Titou" l’a car aucun joker n’a été recruté quand Nicolas Durand s’est retrouvé sur le flanc.

Une progression plus que rapide

5 matches de Top 14 pour 4 titularisations depuis août, c’est un temps de jeu intéressant pour un Espoir. "Je ne m’attendais pas du tout à jouer autant", lance-t-il en toute franchise. "C’était dans mes ambitions mais je pensais que j’allais d’abord passer par le Challenge. Je suis encore loin du niveau attendu et des exigences du Top 14". Petit gabarit avec son mètre 76 pour 78kg, sa voix porte pourtant de plus en plus au sein du groupe.

Baptiste Couilloud (Lyon) - 19 novembre 2016

Baptiste Couilloud (Lyon) - 19 novembre 2016Icon Sport

"À mon poste, l’une des plus grosses problématiques, c’est de réussir à s’imposer parce qu’on a ce rôle de leader" . Voilà qu’il commence à enchainer ce qui est positif. Quant à son âge, 19 ans, cela ne doit pas constituer un frein. "Pierre (Mignoni) m’a reproché à plusieurs reprises de ne pas faire abstraction de ça. Il ne faut pas avoir peur de dire les choses même si c’est parfois compliqué de faire des réflexions ou d’exiger des choses d’un mec qui a 15 ans de Top 14".

Celui qui a pour modèle le Néo-Zélandais Aaron Smith fait partie de la même génération qu’Arthur Retière et regarde avec envie le parcours d’Antoine Dupont ou de Baptiste Serin. "Ce sont des exemples", dit-il. En seulement 2 ans, il est passé du centre de formation lyonnais au Pôle France, a disputé la Coupe du Monde U20, et le voilà dans le grand bain du Top 14. Il incarne l’avenir du club à son poste et prouve que le LOU sait former des talents.

0
0