Icon Sport

Top 14 - Asieshvili, Chaume, Corbel... Notre Top 5 des meilleurs piliers gauches de la saison

Asieshvili, Chaume, Corbel... Notre Top 5 des meilleurs piliers gauches de la saison
Par Rugbyrama

Le 19/06/2017 à 17:09Mis à jour Le 22/06/2017 à 16:11

TOP 14 - Après les bilans des clubs, place aux joueurs. Et notamment au classement poste par poste. On débute ce lundi par les piliers gauches. Notre vainqueur : Karlen Asieshvili. Votez également sur notre site pour composer votre équipe-type de l'année. Elle sera à découvrir dimanche.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

1. Karlen Asieshvili (Brive)

  • Son profil : Géorgien, 30 ans, 1,83m pour 116 kg, 26 sélections.
  • Sa saison : 20 matches, 12 titularisations, 899 minutes disputées, 2 essais inscrits.

Arrivé à Brive en 2013, cette année a été celle de la confirmation pour Karlen Asieshvili. Enormément utilisé les saisons précédentes, l'international géorgien a toutefois pris une autre dimension lors de cet exercice 2016/2017. Se fondant parfaitement dans le jeu physique prôné par les Corréziens, Asieshvili a été l'une des pièces maîtresses du redoutable pack briviste. Et dans la grande tradition des piliers géorgiens, il s'est montré solide et stable en mêlée fermée mais fut aussi très impliqué en défense et volontaire dans le jeu courant. Il a donc franchi un cap au point de se hisser sur la plus haute marche de notre classement des piliers gauches du Top 14.

Karlen Asieshvili - Brive

Karlen Asieshvili - BriveIcon Sport

2. Raphaël Chaume (Clermont)

  • Son profil : Français, 28 ans, 1,82m pour 110 kg.
  • Sa saison : 19 matches, 13 titularisations, 950 minutes disputées, 1 essai inscrit.

Puissant, mobile et actif sont des adjectifs souvent employés pour évoquer le potentiel du gaucher clermontois. Et à l'issue de cette saison, on peut y ajouter constant et décisif. En effet, en étant une nouvelle fois présent sur la deuxième marche de notre classement des piliers gauches, Raphaël Chaume a prouvé qu'il était un joueur régulier. Désormais parmi les figures de proue du pack clermontois, ses nombreuses qualités ont bien aidé l'ASM à tenir la distance dans cette saison digne d'un marathon. Une longue course qui s'est soldée par la conquête d'un deuxième bouclier de Brennus. Un titre dont les performances du gaucher y sont pour beaucoup.

Raphaël Chaume - Clermont

Raphaël Chaume - ClermontIcon Sport

3. Mike Corbel (La Rochelle)

  • Son profil : Français, 24 ans, 1,79m pour 118 kg.
  • Sa saison : 23 matches, 19 titularisations, 1175 minutes disputées.

La cote de Mike Corbel semble grimper d'année en année. Et l'on se demande jusqu'où le Rochelais va bien pouvoir aller. Tout au long de l'exceptionnelle saison de La Rochelle, les prestations du pilier ne sont pas passées inaperçues. Et notamment lors de la 17e journée et la victoire des Maritimes à Toulon (20-23) où son potentiel a définitivement éclaté. Sorti en cours de match, son manager Patrice Collazo n'a pas hésité à le faire revenir sur la pelouse en fin de rencontre et sa performance, notamment en mêlée, a fait basculer le cours du match. Il faut dire que Corbel est l'incarnation du pilier moderne et son talent dans de nombreux secteurs de jeu est une belle promesse pour l'avenir du Stade rochelais.

Mike Corbel et Kevin Gourdon - La Rochelle

Mike Corbel et Kevin Gourdon - La RochelleIcon Sport

4. Jamie Mackintosh (Pau)

  • Son profil : Néo-Zélandais, 30 ans, 1,94m 128 kg, 1 sélection.
  • Sa saison : 23 matches, 13 titularisations, 1168 minutes disputées.

Arrivé en provenance du Pro Rugby américain en tant que joker médical, nombreuses étaient les interrogations autour de ce gaucher néo-zélandais. Certes, Mackintosh avait déjà foulé les pelouses du Top 14 à cinq reprises (sous les couleurs de Montpellier lors de la saison 2015/2016) mais son passage n'avait pas marqué les esprits. Et pourtant, quelques mois plus tard, cet ancien capitaine des Baby Blacks s'est fait un nom dans l'Hexagone. Propre en conquête, adroit avec le ballon et volontaire en défense, le Kiwi a vite pris une toute autre dimension que celle de simple joker. Thomas Domingo est averti, lui qui arrivera l'année prochaine dans le Béarn, n'aura pas la tâche facile pour pouvoir rivaliser avec le Néo-Zélandais qui en une seule saison s'est hissé au rang de cadre de l'effectif béarnais.

Jamie Mackintosh (Pau)

Jamie Mackintosh (Pau)Icon Sport

5. Cyril Baille (Toulouse)

  • Son profil : Français, 23 ans, 1,82m pour 113 kg, 8 sélections.
  • Sa saison : 14 matches joués, 5 titularisations, 545 minutes disputées.

Certes Cyril Baille a "peu" joué en Top 14 cette saison mais son nouveau statut d'international y est pour beaucoup. Des absences plus importantes que l'an passé qui ne l'empêchent pas de figurer dans ce classement. Car si cette saison le Stade toulousain a été en difficulté, le secteur de la mêlée a par moment sauvé les apparences. Et de fait, le jeune pilier international a souvent réalisé des prestations abouties avec son club malgré les défaites. Très tonique et impliqué dans tous les secteurs de jeu de son équipe, Baille en a d'ailleurs fait les frais en fin de saison, en se blessant lors d'un plaquage sur le Toulonnais Duane Vermeulen. Il reste donc à espérer que ce coup dur ne ralentisse pas trop la progression d'un jeune qui n'en finit plus de monter.

Également cités : Antoine Tichit (Castres), Sébastien Taofifenua (Bordeaux-Bègles), Mikheil Nariashvili (Montpellier).

Quel a été le meilleur pilier gauche de la saison de Top 14 ?

Sondage
8914 vote(s)
Raphaël Chaume (Clermont)
Cyril Baille (Toulouse)
Karlen Asieshvili (Brive)
Antoine Tichit (Castres)
Mike Corbel (La Rochelle)
Jamie Mackintosh (Pau)
Sébastien Taofifenua (UBB)
Mikheil Nariashvili (Montpellier)
0
0