Icon Sport

TOP 14 - Toulon-Castres (17-7) - Même s'il a été laborieux, Toulon revient fort sur la 2e place

Même s'il a été laborieux, Toulon revient fort sur la deuxième place

Le 08/05/2016 à 22:51Mis à jour Le 08/05/2016 à 23:23

TOP 14 - Sous la pluie, Toulon a été brouillon mais s'est appuyé sur la force de son pack pour dominer Castres (17-7). Le RCT revient à un point de la deuxième place qui offre une qualification directe en demie. Le CO, lui, n'est plus dans la wagon des qualifiés.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Montpellier peut se rassurer, Toulon va bien lui contester jusqu'au bout sa place de demi-finaliste. Sous des conditions climatiques très difficiles, le RCT a su passer sans embûche l'obstacle castrais (17-7). Emmené par un Tuisova décisif, auteur d'un essai en fin de première période sur un exploit personnel (37e), les Varois ont fait le break grâce à leur champion du monde Nonu (62e) tandis que Combezou a sauvé l'honneur pour le CO (79e). Un succès face à un prétendant aux phases qui permet à Toulon de revenir à une longueur du MHR.

Forcé de se recentrer sur les fondamentaux du rugby avec les trombes d'eau qui se sont abattues sur la Rade ce dimanche, le RCT s'est remis la tête à l'endroit. En mêlée déjà, après l'humiliation subie la semaine dernière à Nice contre Toulouse, le pack varois a su relever la tête. Sans dominer outrageusement Castres dans ce secteur, avec pour preuve une certaine incapacité à enfoncer le clou durant plusieurs mêlées disputées à 5 mètres de l'en-but d'un CO en infériorité numérique (52e). Mais suffisamment pour ne pas sortir avec la même impression désastreuse que face au Stade toulousain. Un bon bol d'air pour Levan Chilachava et ses partenaires.

Castres a trop gâché

En défense, Toulon a également resserré la vis, lui qui n'a concédé ses seuls points de la partie qu'à la dernière minute, après un petit par-dessus malheureux de Frédéric Michalak qui a conduit à l'essai de Thomas Combezou. Une solidité à mettre également en perspective avec la maladresse des Tarnais, qui n'ont pas su concrétiser les quelques opportunités qu'ils se sont créées (28e, 40e, 57e). Un déchet il est vrai partagé puisque Juan Martin Fernandez Lobbe y est également allé de son raté personnel alors qu'un essai tout fait lui tendait les bras (52e).

Trempé, le public de Mayol a tout de même eu l'opportunité de sursauter de plaisir sur un éclair de son ailier surpuissant Josua Tuisova, qui a laissé sur les fesses son homologue David Smith (37e). Il le fallait bien pour faire passer les dix minutes passées à disputer des mêlées au cours de la partie. Le RCT aurait pu avoir des idées de bonus offensif mais l'essentiel était de retrouver une dynamique entamée à l'Allianz Riviera. Il se rendra sur la pelouse d'une équipe d'Agen reléguée en Pro D2, avant de disputer une finale très attendue pour la deuxième place sur le terrain de Montpellier.

0
0