AFP

13e journée Top 14 - Pour Bordeaux-Bègles, place au test majeur face à Toulon

Pour Bordeaux-Bègles, place au test majeur face à Toulon

Le 13/02/2016 à 14:57

TOP 14 - L'UBB, qui reste sur une fausse note à Castres (19-9), débute face au triple champion d'Europe un mois décisif quant à son avenir en Top 14.

Toulon, Agen, Pau, Oyonnax, Toulouse... Le 13 mars prochain à l'issue de leur visite à Ernest-Wallon, les hommes de Raphaël Ibanez auront une idée bien plus précise de leur capacité à viser ou non le Top 6, leur objectif affiché cette saison. Aujourd'hui en embuscade (8e à 3 points du 5e Brive), les faux-pas sont interdits à domicile durant cette période, et les bonus offensifs conseillés notamment contre les deux derniers, Agen et Oyonnax.

L'UBB va découvrir le Matmut Atlantique

Grignoter des points à l'extérieur, que ce soit au Hameau contre l'équipe qui leur a le mieux réussi lors de la phase aller (46-10) ou à Toulouse, qui sera privé de ses internationaux français en raison d'un doublon avec le Tournoi des VI Nations, sera également nécessaire. Reste l'énigme Toulon pour débuter, ce match de gala reporté puis avancé, qui plus est au Matmut Atlantique pour une première (40 000 spectateurs attendus) que les Varois, demi-finalistes dans cette enceinte la saison dernière, connaissent mieux que les Unionistes qui ne la découvriront que vendredi après-midi pour une séance d'entraînement délocalisée. "C'est un test majeur pour l'ensemble de l'équipe et du club aussi car il y aura une exposition particulière avec la découverte du nouveau stade", explique Ibanez.

Le stade Matmut Atlantique de Bordeaux lors de la demie entre le Stade français et Toulon la saison passée

Le stade Matmut Atlantique de Bordeaux lors de la demie entre le Stade français et Toulon la saison passéeIcon Sport

Quid de l'opposition ? On est en plein poker menteur, entre réalité et bluff. Il y a deux semaines, le manager toulonnais Bernard Laporte parlait de faire tourner son effectif lorsqu'il évoquait ce déplacement, notamment ses internationaux sudistes présents à la Coupe du monde pour qu'ils soient frais physiquement et mentalement pour début avril, quand cela va vraiment compter pour le RCT. Seules certitudes, les internationaux français Guilhem Guirado et Maxime Mermoz - comme Jefferson Poirot et Loann Goujon côté bordelais - seront en Bleu ou au repos samedi. Laporte piochera-t-il chez ses jeunes, qui ont fait bonne figure la semaine dernière face aux Sharks (21-29) en amical à Mayol ? Tout est envisageable, "cela fait partie de leurs caractéristiques qui leur permet d'être en course sur les deux tableaux à l'image d'autres équipes comme le Racing", estime Ibanez.

Ibanez: "L'adversaire suffit à la motivation du groupe"

Autre incertitude pour l'ancien talonneur international, qui pourra compter sur la quasi intégralité de son effectif, à l'exception du capitaine historique Matthew Clarkin et de Lionel Beauxis, la coupure de deux semaines, par expérience plus ou moins préjudiciable pour ses couleurs. "Après une semaine 'off', c'est toujours délicat de trouver la bonne dynamique", concède-t-il. "Mais l'adversaire qui est annoncé suffit à la motivation pour le groupe. Les conditions climatiques mardi (pluie et bourrasques de vent) à la reprise de l'entraînement nous ont vite replongés dans le quotidien du Top 14, la préparation d'un gros match".

Raphaël Ibanez (Bordeaux-Bègles) - 30 janvier 2016

Raphaël Ibanez (Bordeaux-Bègles) - 30 janvier 2016Icon Sport

"Le calibre de l'adversaire, on le connait, on doit surtout s'attacher à ce qui n'a pas fonctionné lors du match précédent à Castres", poursuit Ibanez. "On doit monter d'un cran au niveau des situations de rucks et en défense, deux critères qui me paraissent essentiels pour être à la hauteur de Toulon qui est très bon dans ces deux secteurs là". Cette semaine, le staff girondin n'a guère donné d'indices quant au quinze qui sera aligné car il souhaite "concerner tout le monde, en trouvant le bon équilibre et la meilleure complémentarité entre les joueurs et les lignes pour répondre à notre stratégie". Un vœu pieux. Place à l'examen...

0
0