Icon Sport

TOP 14 - Montpellier-Castres (22-19) - Le MHR prend le bon wagon, le CO s'en éloigne

Montpellier prend le bon wagon, Castres s'en éloigne

Mis à jourLe 06/03/2016 à 00:49

Publiéle 05/03/2016 à 22:40

Mis à jourLe 06/03/2016 à 00:49

Publiéle 05/03/2016 à 22:40

Article de Julien Plazanet

TOP 14 - Victoire importante dans la course à la qualification pour Montpellier qui a dominé Castres (22-19). Le MHR, 6e, possède sept longueurs d'avance sur le 7e.

Que ce duel fut haché ! Montpelliérains et Castrais ont livré un rude combat, très tactique et peu spectaculaire, au grand dam du public de l’Altrad Stadium. Les Cistes s’imposent de justesse (22-19) mais cette rencontre aurait pu basculer dans un sens comme dans l’autre. On a senti beaucoup de tension tout au long du match à l’image d’une bataille dans les rucks à tout épreuve. Ce duel entre candidats et concurrents directs aux phases finales a basculé de peu en faveur du MHR mais le CO repart de l’Hérault avec un bonus défensif mérité.

"Arrêtez les enfantillages", s’énervait Laurent Cardona après un accrochage entre le Montpelliérain Thibault Privat et le Castrais Marc-Antoine Rallier (37e). Une réaction symptomatique de l’atmosphère parfois crispée sur le terrain, digne d’un match à enjeu de phases finales. Il en a eu du boulot l’arbitre de cette partie, notamment pour calmer les acteurs de ce "petit" match du point de vue du spectacle. Avec presque 35 jeux au pied pour à peine 15 minutes de temps de jeu effectif, la première période en était la parfaite illustration. M.Cardona a aussi cravaché toute la soirée pour obtenir une bonne exécution des mêlées…

10 points pour le MHR en supériorité numérique

C’est un carton jaune sorti contre Piula Faasalele qui fit basculer ce duel, pour un plaquage l’épaule en avant sur Benjamin Fall (36e). Dans la foulée, après une pénaltouche, Akapusi Qera venait conclure un ballon porté pour marquer un premier essai (37e). En rajoutant la pénalité de Demetri Catrakilis (47e), les Montpelliérains venaient de marquer 10 points en supériorité numérique. Globalement peu inspirées, les deux équipes ont toujours été au coude à coude. C’est un bien joli jeu au pied de Rory Kockott, mettant sur orbite Geoffrey Palis, qui avait permis de lancer la rencontre (12e). Mais des intentions trop rares.

On peut saluer la bonne prestation de François Steyn pour sa première à l’Altrad Stadium sous les couleurs montpelliéraines. Le Sud-Africain a surtout usé d’un très intéressant jeu au pied pour faire avancer ses troupes et d’une activité redoutable. La bonne entrée de François Trinh-Duc - pour sa 200e avec le MHR - a aussi eu son importance. Les Montpelliérains se reprennent donc à domicile après la déroute paloise alors que les Castrais s’en sont peut-être trop remis à l’indiscipline de leur adversaire pour exister, sans succès.

0 commentaire
Vous lisez :