AFP

TOP 14 - L'UBB a encore joué avec le feu et met la pression sur Toulouse et Castres (14-20)

L'UBB a encore joué avec le feu mais elle met la pression sur Toulouse et Castres

Le 06/05/2016 à 22:39Mis à jour Le 07/05/2016 à 16:13

TOP 14 - Malgré une excellente entame de match, l'UBB s'est encore fait peur en fin de rencontre, voyant le FCG réduire l'écart. Mais l'essentiel est là avec cette victoire précieuse ramenée de l'Isère (14-20). Les Bordelo-Béglais sont cinquièmes provisoirement.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Il faudra bien compter sur l'Union Bordeaux-Bègles pour mener la vie dure à Castres et au Stade toulousain dans la course aux barrages. Les Girondins se sont maintenus sur les bons rails en allant s'imposer au Stade des Alpes (14-20) en préambule de la vingt-troisième journée de Top 14. Sans pression, le FCG leur a bien facilité la tâche en livrant une prestation assez terne pendant cinquante minutes, avant de réagir et de se lancer dans une remontée impossible. Les deux essais d'Armand Battle (53e, 76e) n'ont pas suffi. L'UBB rentre provisoirement dans le wagon des six premiers, revenant à hauteur de Toulouse, cinquième, avec trois points d'avance sur Castres.

"On est ridicule et cela commence à bien faire". Sans aller aussi loin que le Grenoblois Lucas Dupont, la première période et même le début de la seconde des hommes de Fabrice Landreau ont laissé l'image d'une équipe pressée d'en finir avec cette saison. Battu en mêlée, pauvre dans les intentions de jeu mais riche en fautes de main, Grenoble était absent. Le résultat : un cinglant 17-0 acté peu après le retour des vestiaires à la suite de l'essai de Sofiane Guitoune (42e) sur une action anodine, qui a fait écho à celui d'Adam Ashley-Cooper juste avant la pause (36e).

Adam Ashley-Cooper (Bordeaux-Bègles), auteur du premier essai face à Grenoble - 6 mai 2016

Adam Ashley-Cooper (Bordeaux-Bègles), auteur du premier essai face à Grenoble - 6 mai 2016Icon Sport

L'UBB ne s'est pas donnée les moyens du bonus

Dans le combat féroce pour les deux tickets de barragistes, l'UBB est celle qui a le calendrier le plus difficile avec notamment deux déplacements à Montpellier et Toulon en perspective. Aussi, un point de bonus offensif n'aurait certainement pas été un luxe dans cette rencontre qu'elle avait su faire tourner en sa faveur. Elle n'en a visiblement pas voulu. À 0-17 et deux essais à zéro, les Girondins ont préféré tenter une pénalité de 40 mètres plutôt que d'aller chercher le K.O avec une touche (50e). Ratée. Plus tard, après avoir laissé leur adversaire sortir la tête de l'eau, ils se sont une nouvelle fois montrés frileux en n'essayant pas une relance depuis leur en-but, qu'Adam Ashley-Cooper appelait à cor et à cri (70e). Au final, un dégagement au pied, une petite touche, cinq minutes à subir et un deuxième essai pour Battle qui leur a rendu la fin de match crispante.

Une victoire du coup poussive et un brin petit bras mais une victoire quand même pour un club qui a déjà connu tant de renversements en sa défaveur cette saison pour ne pas l'accueillir avec un certain soulagement.

0
0