Icon Sport

TOP 14 - Clermont peut-il se ressaisir à Castres ?

Clermont peut-il se ressaisir à Castres ?

Mis à jourLe 19/02/2016 à 10:44

Publiéle 19/02/2016 à 10:43

Mis à jourLe 19/02/2016 à 10:44

Publiéle 19/02/2016 à 10:43

Article de Julien TEILLER

TOP 14 - Trois semaines après sa défaite face à Montpellier, Clermont retrouve le Top 14 à Castres. La coupure aura t-elle permis à Clermont de retrouver de la sérénité et de l'enthousiasme ? Premiers éléments de réponse samedi, dans un contexte hostile et face à une équipe castraise en net regain de forme...

Fortement ébranlé il y a trois semaines par la défaite face à Montpellier (15-19), la quatrième de la saison au stade Michelin, l'ASM Clermont-Auvergne a profité de la trêve pour se vider la tête, avant la reprise de l'entraînement jeudi dernier. "On n'était pas dans une bonne spirale, et le break a fait du bien, physiquement et mentalement", confie l'entraîneur Franck Azéma. "Joueurs et staff, tout le monde est revenu avec de la fraîcheur, et on va en avoir besoin", appuie le talonneur Benjamin Kayser. "On a enchaîné des défaites et ça a été dur mentalement. Il faut faire le deuil de la coupe d'Europe et on est en retard en championnat, dont il faut vite remettre la marche avant. L'avantage de cette situation qui n'est pas idéale, c'est qu'il n'y a plus de calcul à faire".

Benjamin Kayser (ASM Clermont) face à l'UBB - 8 janvier 2016
Benjamin Kayser (ASM Clermont) face à l'UBB - 8 janvier 2016 - Icon Sport

Des séances d'entraînement modifiées

Pour tenter de se relancer, les Auvergnats ont changé un peu leurs habitudes. Joueurs et staff se sont entendus pour modifier les contenus d'entraînement, avec plus de place accordée aux skills, exercices de technique individuelle. Indisciplinés, dominés physiquement et peu inspirés offensivement ces dernières semaines, Clermont doit réviser ses bases pour se remettre à l'endroit. Hormis la mêlée, rare point positif, la conquête est à solidifier, et les automatismes entre trois-quarts sont à parfaire. "On a aménagé un peu nos semaines, en travaillant pour être plus pertinents et plus précis dans des domaines où on est peu déficients", explique Aurélien Rougerie. "C'était le moment d'améliorer les choses".

Quarante ans d'insuccès à Castres

C'est chez sa bête noire que Clermont veut chasser ses doutes, et interrompre sa série de défaites. Cela fait 40 ans que Clermont n'a pas gagné à Castres en championnat. Mais pour ne pas glisser plus bas au classement, les Clermontois actuels quatrièmes du Top14 doivent enfin vaincre le signe indien. "On est décrié à juste titre parce que nos résultats ne sont pas bons", assume Benjamin Kayser. "On se cherche un nouvel élan. Rien de tel qu'un gros match pour voir où on en est. Ça fait monter la pression, mais ce n'est franchement pas plus mal".

Aurélien Rougerie (Clermont) - octobre 2015
Aurélien Rougerie (Clermont) - octobre 2015 - Icon Sport

Au match aller, les Clermontois l'avaient emporté 42-13 face à une équipe castraise alors mal en point. Benjamin Kayser est conscient que la dynamique s'est inversée. Ils montent en puissance, en retrouvant des leaders de jeu comme Urdapilleta ou Wihongi. Le vrai Castres c'est celui qu'on voit depuis un mois, très fort en conquête, et ils vont vraiment essayer de nous pourrir la vie... Et notamment en insistant sur les rucks, secteur déficient de Clermont. "On a pris une vingtaine de pénalités contre Montpellier et on ne peut pas gagner un match en étant aussi indisciplinés que ça", rappelle Rougerie. "On travaille là-dessus, même s'il ne faut pas que ça freine notre enthousiasme".

Toeava immédiatement dans le bain

Rougerie sera du voyage dans le Tarn, tout comme le joker Néo-zélandais Isaia Toeava, titulaire à l'arrière dix jours seulement après son arrivée en Auvergne. Avec les forfaits de Fofana (côtes), Davies (adducteurs), Abendanon (adducteurs), Planté (hernie) et Spedding (genou), le "couteau suisse" arrivé la semaine dernière du Japon est mis immédiatement à contribution pour soulager des lignes arrières décimées depuis le début de saison. "C'est une adaptation un peu accélérée, mais c'est notre souci depuis le début de la saison. On ne peut pas lui donner de confort, lui laisser trois semaines pour se préparer. Il faut qu'il mette le bleu de chauffe. C'est un bon contexte pour démarrer, il va être bien accueilli sur le Top 14", sourit Franck Azéma.

Isaia Toeava s'est engagé jusqu'en 2018 avec Clermont
Isaia Toeava s'est engagé jusqu'en 2018 avec Clermont - Icon Sport

Avant le bleu de chauffe, Toeava a sorti son bonnet pour s'entraîner dans le froid qui a saisi l'Auvergne ces derniers jours. Pour tenter de se fondre au plus vite dans le collectif Auvergnat, ce dont Azéma ne semble pas douter. "Il a une capacité technique au-dessus de la moyenne qui lui permet d'évoluer à tous les postes derrière. Sur les appuis et les impacts, c'est un joueur doué, mais il faut qu'il nous montre ça sur le terrain". Après quatre saisons passées dans le relatif anonymat du championnat japonais, l'ex grand espoir all black aura l'occasion de répondre aux interrogations qui l'entourent. A l'image de ses partenaires, dont on attend des signes de rétablissement.

0 commentaire
Vous lisez :