Icon Sport

Top 14: Face à un calendrier démentiel, Brive a tout de même 4 raisons de rester serein

Face à un calendrier démentiel, Brive a tout de même 4 raisons de rester serein

Le 18/02/2016 à 16:59

TOP 14 - Après une trêve de deux semaines, le Top 14 retrouve les terrains ce week-end. Fort de son excellent début de saison, Brive se présente face à un bloc très complexe avec cinq déplacements pour seulement deux réceptions. Toulon, Clermont, Toulouse ou encore le Stade français, dès vendredi soir, sont au programme. Néanmoins, le CABCL reste ambitieux. Voici pourquoi.

  • Parce que Brive s’appuie sur une superbe première moitié de saison

Au moment d’aborder cette quinzième journée, Brive est un solide sixième du classement. Grâce à une superbe première moitié de saison, les Corréziens comptent une avance quasi décisive sur la zone rouge, et le maintien semble (presque) acquis. Dès lors les esprits brivistes, à l’image de François Da Ros, sont plus légers au moment d’aborder un bloc de sept matchs.

"Ce n’est pas forcément évident de retrouver le chemin des terrains à l’extérieur, qui plus est chez le champion de France. Après cette coupure il faudra retrouver les automatismes et la cohésion d’équipe, comme c’était le cas lors de notre dernier match face à La Rochelle. On est aujourd’hui bien classé mais rien n’est fait sur le plan comptable. Dès lors il faut continuer l’effort au moment d’aborder un bloc difficile et, dès ce premier déplacement, avoir l’ambition de bien se comporter à l’extérieur".

Les joueurs de Brive seront-ils prêts à affronter ce terrible calendrier ?

Les joueurs de Brive seront-ils prêts à affronter ce terrible calendrier ?Icon Sport

De retour de blessure, le centre Benjamin Pètre a également hâte de retrouver les terrains: "On va là-bas avant tout pour faire un bon match et retrouver nos marques après la coupure. Le classement ne veut rien dire et on s’attend un gros match vendredi soir. Les corps sont reposés et on repart tous à 100% pour cette seconde partie de saison. On devra aborder ce bloc en prenant les matchs un par un et avec la volonté de gratter des points sur chaque rencontre. Il faut qu’on s’accroche au wagon, car c’est un moment charnière de la saison".

  • Parce que Brive n’a plus peur de jouer loin de son stade

Après avoir collecté près de 90% de son total de points à domicile la saison passée, Brive a trouvé une certaine dynamique à l’extérieur cette saison. Avec deux victoires à Pau et Oyonnax, le CABCL s’est prouvé qu’il avait une carte à jouer, même loin de son antre d’Amédée-Domenech: "On a pas vraiment chiffré nos objectifs pour le bloc de sept matchs qui s’annonce, mais pour être dans le coup il serait bien de prendre 14 points. Avec nos deux réceptions, cela sous-entend qu’il nous faudrait au moins une victoire à l’extérieur pour remplir cet objectif. Il faudra faire un gros match dès vendredi à Paris et on aura clairement la volonté de ramener quelque chose. On prépare toujours nos matchs avec l’objectif de gagner, et on fera le maximum pour accrocher un bon match dans des conditions climatiques difficiles qui ont tendance à nous sourire".

Teddy Iribaren (Brive) - 29 janvier 2016

Teddy Iribaren (Brive) - 29 janvier 2016Icon Sport

Nicolas Godignon, le coach briviste ne se cache pas avant ce déplacement à Paris et affirme les nouvelles ambitions de son équipe. Avec un groupe quasi au complet, le retour de vacances a été studieux à Brive comme le fait remarquer son buteur Gaëtan Germain: "Je ne sais pas si on est prêt pour ce bloc, mais en tout cas on a beaucoup travaillé pour être prêt au moment de l’aborder. On a beaucoup de grosses échéances qui s’annoncent dans les semaines à venir mais comme toujours on va s’accrocher et prendre tout les points possibles pour s’offrir une belle deuxième moitié de saison".

  • Parce que Brive fait face à un challenge excitant

Le programme pourrait en effrayer plus d’un! Déplacement à Paris, puis Toulon. Réception du Stade toulousain avant un derby à Clermont et un autre déplacement à Grenoble. Brive fait face à son Everest de la saison et pourtant, au moment d’aborder cette échéance, Nicolas Godignon semble plus motivé que jamais: "C’est un peu comme une étape du Tour de France avec un enchainement de cols. Soit on prend le risque de les franchir en tête pour mieux exploser ensuite, ou alors on reste tranquillement placé dans le peloton pour garder un peu d’énergie pour le final".

Gaëtan Germain, l'arrière-buteur de Brive ici face à Gabriel Lacroix (La Rochelle)

Gaëtan Germain, l'arrière-buteur de Brive ici face à Gabriel Lacroix (La Rochelle)Icon Sport

Par cette métaphore, l’entraîneur en chef montre qu’il ne compte pas seulement s’appuyer sur un bilan comptable de qualité pour finir en roue libre. Le CABCL reste tourné vers l’avant et espère bien finir la saison échappé parmi les six barragistes. Avec le retour de toutes les forces vives de la nation briviste, le coach est optimiste avant d’aborder ce bloc: "On a aujourd’hui la chance d’avoir une vraie homogénéité dans le groupe, qui nous permet d’avoir des solutions selon les matchs et les circonstances. On va s’appuyer sur cette émulation car c’est aussi une des forces du CABCL cette saison".

  • Parce que le Stade-Français réussi plutôt bien au CABCL

Pour ce retour aux affaires courantes du championnat, c’est un déplacement périlleux face à une équipe en mal de points, mais tout de même championne de France en titre et encore en course pour les quarts de finale de Coupe d’Europe. Pourtant, depuis deux ans, Paris est synonyme de réussite pour le CABCL, qui avait en particulier obtenu son maintien lors de l’ultime journée de la saison passée face au futur champion. Depuis son retour dans son nouveau stade Jean-Bouin, le Stade français a toujours laissé échapper le point de bonus défensif aux Corréziens de François Da Ros.

François Da Ros (Brive) - 29 janvier 2016

François Da Ros (Brive) - 29 janvier 2016Icon Sport

"C’est vrai, Paris est une équipe qui nous réussi bien, que ce soit à domicile ou chez eux où on a pris le point de bonus défensif ces deux dernières saisons. Mais c’est du passé! Ce match aura lieu dans un contexte différent, au retour des vacances et avec le Tournoi des 6 Nations, ils seront une nouvelle fois affaiblis. On peut faire confiance à Thomas Savare pour remettre les têtes en place et faire prendre conscience du besoin urgent de points pour un champion de France. A mon avis les bœufs vont rapidement retrouver leur place devant la charrue afin de tirer ce groupe vers le haut. On aura une équipe avec les crocs et pleine d’ambition face à nous mais nous serons prêts pour le combat".

Le combat devrait justement être au rendez-vous avec un coup d’envoi donné à 20h45. Les conditions de jeu seront sans doute rudes et nivelleront l’écart réel entre les deux équipes. Brive saura une fois encore s’appuyer sur sa mêlée pour essayer de faire la différence et enfoncer un peu plus encore les Parisiens dans leurs doutes du moment.

0
0