Icon Sport

TOP 14 - 23e journée : Le Stade français assure sa survie et envoie Oyonnax en Pro D2 (69-8)

Le Stade français assure sa survie et envoie Oyonnax en Pro D2

Le 07/05/2016 à 16:53Mis à jour Le 07/05/2016 à 17:23

TOP 14 - En écrasant Oyonnax (69-8, 10 essais), le Stade français a assuré son maintien. Les Parisiens, qui ont décroché le bonus offensif, ne pourront plus être rattrapés par l'USO, le cas d'égalité leur étant favorable. Oyonnax évoluera donc en Pro D2 la saison prochaine.

Eurosport Player : Votre journal 100% numérique

Voir sur Eurosport

On le présentait comme le "match de la peur", ce fut une rencontre à sens unique qui a tourné très largement en faveur des joueurs du Stade français, qui ont atomisé ceux d'Oyonnax (69-8) ! Plus encore que le côté spectaculaire de ce duel à 11 essais, on retiendra que les Oyomen ont totalement lâché prise, ce qui scelle désormais leur descente en Pro D2. Les Parisiens ont déroulé avec de l’envie et du jeu malgré la pression qui reposait sur leurs épaules au coup d’envoi et se sont rendus le match facile grâce à une grosse conquête.

Pourtant, les champions de France en titre n’avaient plus gagné devant leur public depuis le 19 mars (face à La Rochelle 33-20, ndlr) et restaient sur 7 défaites en 8 matches de Top 14. Ce rythme de relégable ne s’est pas fait ressentir et la prestation du jour laissera forcément des regrets aux supporters. Plus que solides en mêlée fermée - ce qui poussa l’USO à changer ses deux piliers au bout de 35 minutes - et intéressants en touche, les avants ont rempli leur rôle alors que les trois-quarts ont complété ce qui fut une séduisante palette.

Jules Plisson (Stade français) - 7 mai 2016

Jules Plisson (Stade français) - 7 mai 2016Icon Sport

Des Parisiens puissance 10 !

10 essais et 69 points au compteur, c’est bien sûr inédit cette saison pour le club de la capitale. Les réalisations de Jono Ross (15’), Jonathan Danty (26’), Jules Plisson (30’), Sergio Parisse (34’), Waisea Nayacalevu (39’ et 44’), Hugh Pyle (59’ et 74’), Julien Tomas (65’) et Hugo Bonneval (76’) montrent à quel point la performance est avant tout collective. On aura tout vu dans ce match, plié dès la mi-temps (36-3) grâce à un gros temps fort dans le dernier quart d’heure de la première période, marqué par une volonté de conserver à tout prix le cuir.

On saluera tout de même cette formation de l’USO, qui n’a jamais fermé le jeu même quand tout était scellé. La valise pleine, les Oyomen n’ont de cesse essayé de jouer, tenter, sans succès jusqu’à cet essai en puissance et pour l’honneur d’Uwa Tawalo (72’). Oyonnax concède sa douzième défaite loin du Haut-Bugey cette saison - sans même le moindre bonus défensif - et voient maintenant se profiler un avenir en Pro D2. À l’instar d’un Quentin Etienne installé à l’ouverture, Johann Authier prépare d’ores et déjà l’avenir.

Viliami Ma'afu (Oyonnax) - 7 mai 2016

Viliami Ma'afu (Oyonnax) - 7 mai 2016Icon Sport

0
0