AFP

Top 14 - 13e journée: Oyonnax remporte le choc des relégables et n'est plus lanterne rouge (30-28)

Oyonnax remporte le choc des relégables et n'est plus lanterne rouge

Mis à jourLe 19/03/2016 à 20:20

Publiéle 19/03/2016 à 20:01

Mis à jourLe 19/03/2016 à 20:20

Publiéle 19/03/2016 à 20:01

TOP 14 - Oyonnax s'est offert le choc des mal classés ce samedi face à Agen. Une victoire symbolique qui permet à l'USO de quitter la dernière place du classement.

Enfin une victoire pour les Oyomen à domicile (30- 28), une victoire, qui plus est, sur un adversaire direct pour la descente en Pro D2. Mais que ce fut dur pour l'USO qui a fait la course derrière Agen au tableau d'affichage tout au long du match et n’a semblé passer la seconde qu’en fin de deuxième période. De leur côté, les Agenais peuvent regretter de ne pas avoir mieux défendu après l’heure de jeu et Burton Francis s’en voudra longtemps d’avoir laissé passer autant de points au pied. Malgré un jeu plus construit et une attaque plus opportuniste, Agen s’incline face à la puissance du pack oyonnaxien. Les Lot-et-Garonnais descendent dans le même temps à la dernière place du classement et ont un peu plus d'un pied en Pro D2.

On a presque pu entendre un ouf de soulagement lorsque la sirène a retenti à Charles-Mathon. Oyonnax-Agen, c’était un combat pour la survie en Top 14. D’un côté, il y a avait Oyonnax, avec sa puissance, son jeu collectif et son pack qui a dominé en mêlée et tout enfoncé sur les ballons portés, tout en puissance. De l’autre, le festival agenais des individualités magnifiques comme George Tilsley, auteur d'envolées spectaculaires.

Johann Sadie (Agen), auteur d'un essai contre Oyonnax
Johann Sadie (Agen), auteur d'un essai contre Oyonnax - AFP

Agen aurait pu accrocher le nul

Burton Francis ou encore Johann Sadie étaient aussi particulièrement en jambes. Et l’enjeu, c’était la victoire. Et à ce jeu, on peut dire que c’est Agen qui a fait la course en tête en ouvrant le score, puis en concrétisant de nouveau quelques minutes après le retour des vestiaires avec un magnifique essai de Sadie (52e). Mais Oyonnax, de son côté, n’avait pas dit son dernier mot et ne s’est jamais laissé distancer dans le combat avec son adversaire, recollant au score avec un essai de pénalité juste avant la fin de la première mi-temps (40e+1).

Le jeu d’Oyonnax s’est d’ailleurs beaucoup mieux exprimé sur la seconde période après l’heure de jeu. Les Oyomen se sont davantage trouvés, se sont engouffrés dans les intervalles et ont confisqué le ballon pour enfin concrétiser leurs actions, après une première période de rendez-vous manqués. Mais Agen était encore en embuscade et a failli décrocher le match nul. C’est finalement Burton Francis, pourtant de tous les bons coups de ce match, qui a loupé la transformation de l’égalisation (74e). Cruel pour Agen qui perd ce combat décisif et qui voit la Pro D2 se rapprocher un peu plus encore.

0 commentaire
Vous lisez :