Icon Sport

Laurent Cardona: "Le comportement de certains Toulousains ne m’a pas plu du tout..."

Cardona: "Le comportement de certains Toulousains ne m’a pas plu du tout..."

Mis à jourLe 05/01/2016 à 14:23

Publiéle 05/01/2016 à 12:24

Mis à jourLe 05/01/2016 à 14:23

Publiéle 05/01/2016 à 12:24

Article de Clément Mazella

TOP 14 - Dimanche soir, Laurent Cardona a été au centre des projecteurs après avoir pris la décision de valider un essai qui a permis au Stade français de battre sur le fil Toulouse (18-17). Il est revenu sur cette action et s’en est expliqué. Et avoue ne pas avoir apprécié les critiques de certains joueurs toulousains...

Depuis dimanche soir, il n’est question que de Laurent Cardona. Et sa décision de valider après une attente interminable un essai au Stade français qui a permis au club de la capitale de s’imposer sur le plus petit des écarts face à un Stade toulousain forcément déçu (18-17). Depuis, il s’est exprimé sur le sujet. S’en est expliqué. Avec précision. Mais Laurent Cardona reconnait aussi que l’attitude de "certains joueurs toulousains ne lui a pas plu du tout". "S’en prendre à un arbitre comme ils l’ont fait...", s’est-il indigné dans les colonnes de L’Equipe. Il souligne ne pas "avoir voulu en rajouter" en ne consignant "rien dans son rapport" d’après-match.

Maxime Médard (Toulouse) remonté après M. Cardona - 3 janvier 2016
Maxime Médard (Toulouse) remonté après M. Cardona - 3 janvier 2016 - Icon Sport

Méné: "Laurent a eu une attitude intelligente"

Il est vrai que des propos ont fusé au coup de sifflet final. Des Toulousains ont laissé échapper leur frustration, s’estimant floué par des décisions arbitrales défavorables. "Tu n’as pas honte, tu nous voles le match", a-t-on pu entendre. Une "colère" qui pourrait ne pas rester sans suite... Laurent Cardona, lui, a discuté "très calmement" avec Ugo Mola (entraîneur en chef de Toulouse) et Fabien Pelous (directeur sportif) pour clarifier sa prise de décision. "Ils étaient frustrés et je les comprends", décrit-il. Didier Méné, président de la Commission Centrale des Arbitres, a tenu à soutenir Laurent Cardona. "Vu le contexte, il a fait preuve de mansuétude. C’est une attitude intelligente. Il faut parfois comprendre la frustration des joueurs, sans pour autant la justifier, et ne pas sur-réagir. Quand on est arbitre, on sait que ce genre d’écarts peut arriver".

La déception des Toulousains après la défaite au Stade français - 3 janvier 2016
La déception des Toulousains après la défaite au Stade français - 3 janvier 2016 - Icon Sport

Cardona: "Si j'avais été plus clair en direct, ça aurait fait moins débat"

Plusieurs actions ont fait débat durant la rencontre mais la principale concerne l’essai accordé à Paul Williams à la 78e. Après plusieurs ralentis, celui-ci a finalement été accordé. Grâce notamment à une intervention décisive de l’arbitre de touche qui a confirmé que "le ballon avait été aplati dans l’en-but". Ce qui peut poser problème, c’est l’attente. Interminable. 3 minutes et 47 secondes exactement. Ce qui a poussé Laurent Cardona à agir. "Comme c’était très long, j’ai abrégé la communication sur la prise de décision et c’est un peu une erreur. J’aurais dû le verbaliser en reprenant les termes du juge de touche. Je pense que si j’avais été plus clair en direct, ça aurait fait moins débat", précise-t-il dans les colonnes du Parisien. Avant de conclure. "Il n’y a pas eu erreur d’arbitrage".

0 commentaire
Vous lisez :