AFP

Clermont-Toulouse (32-23): Ça y est, Clermont s'est enfin offert un membre du Top 6 au Michelin

Ça y est, Clermont s'est enfin offert un membre du Top 6 au Michelin

Mis à jourLe 20/03/2016 à 18:38

Publiéle 20/03/2016 à 18:10

Mis à jourLe 20/03/2016 à 18:38

Publiéle 20/03/2016 à 18:10

Article de Julien Plazanet

TOP 14 - Cinquième succès consécutif pour Clermont face à Toulouse (32-23). L'ASMCA, qui a enfin battu un gros à la maison, récupère la place de leader. Au contraire, c'est un cinquième match sans victoire pour le Stade toulousain.

Malgré de nombreuses fautes, c’est un duel plus que plaisant qu’ont livré Clermontois et Toulousains au Michelin, en clôture de la 13e journée du Top 14, qui voit donc l’ASMCA prendre les commandes du championnat. Avec quelques mois de retard, les Auvergnats se voient même décerner le symbolique titre de "champion d’Automne". Cette cinquième victoire de rang des joueurs de Franck Azéma s’est dessinée sur le tard, au prix d’un gros combat dans les rucks et d’un travail de sape. Volontaire, Toulouse a malgré tout craqué.

On retiendra surtout cette envie constante de la part des deux formations d’envoyer du jeu. Les Clermontois se sont montrés les plus réalistes. Surtout, Alivereti Raka a illuminé cet après-midi par deux numéros et deux essais (27’ et 60’). Servi par Aurélien Rougerie sur le premier et par Noa Nakaitaci sur le second, le Fidjien a démarré dans les deux cas depuis la ligne médiane pour éviter les plaquages, enchainer les crochets et terminer dans l’en-but tout en vitesse. Par ces deux inspirations de son ailier, l’ASMCA a su porter l’estocade.

La joie des joueurs de l'ASM Clermont, nouveaux leaders du Top 14 - 20 mars 2016
La joie des joueurs de l'ASM Clermont, nouveaux leaders du Top 14 - 20 mars 2016 - AFP

Gray laissa les Toulousains à 14

Coupable d’un coup de poing volontaire dans le visage de Phillip Van der Merwe dès le début de la seconde période (45’), Talalelei Gray a mis une belle épine dans le pied de ses coéquipiers pourtant entreprenants. Un geste d’humeur plutôt surprenant de la part du troisième ligne australien alors que l’on ne ressentait pas une grosse tension sur le terrain. Ce fait de match s’ajoutait à la défaillance de Toby Flood face aux poteaux (3’ et 13’) pour les deux tournants dans la prestation, pour le reste, encourageante du Stade toulousain.

Gillian Galan (Toulouse) face à Clermont - 20 mars 2016
Gillian Galan (Toulouse) face à Clermont - 20 mars 2016 - AFP

Et si Raka a réalisé un doublé, Gillian Galan en a fait de même pour deux réalisations identiques et consécutives à deux ballons portés suite à des pénaltouches (40’ et 56’). Cette phase de jeu, les Toulousains l’ont multipliée sans en abuser car leur alignement était dominateur. Reste qu’au final, Ugo Mola et ses troupes enchainent un cinquième match sans victoire qui ne sort pas encore Toulouse du Top 6 mais qui voit sa position de plus en plus fragilisée notamment par Castres, qui n’est désormais plus qu’à 4 petites longueurs…

0 commentaire
Vous lisez :