Mihaita Lazar (Castres) face à Bordeaux-Bègles - 30 janvier 2016 - Icon Sport
Top 14

Castres - Bordeaux-Bègles (19-9) - Le CO revient petit à petit dans la course aux phases finales

Castres revient petit à petit dans la course aux phases finales
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 30/01/2016 à 20:56 - Publié le 30/01/2016 à 20:26
Par Julien PUYUELO - Le 30/01/2016 à 20:56

TOP 14 - Profitant de l'indiscipline des Girondins, Castres s'est imposé sur ses terres (19-9) et n'est plus qu'à 3 longueurs de la 6e place, qui permet d'accéder aux phases finales. L'UBB, qui peut nourrir des regrets, glisse à la 8e place.

Cette victoire est aussi importante qu’elle fut longue à se dessiner ! En s’imposant 19-9 face à l’UBB, le CO montre qu’il faudra compter avec lui pour les phases finales. Pas toujours inspirés ni justes, les hommes de Christophe Urios ont fait preuve de calme alors que leurs adverses se montraient toujours plus dangereux en fin de rencontre. Au final le CO s’impose et prive l’UBB du bonus défensif, le compte est bon !

Sans chercher à révolutionner le rugby, le CO a construit sa première période sur du grand classique : l’occupation, la possession et la capacité à sanctionner l’adversaire. Classique mais efficace puisque le CO menait 9-0 à la 25e et devait évoluer en supériorité numérique pendant 10 minutes. Si la copie n’était pas parfaite, elle restait tout à fait correcte. Mais avec l’UBB, il y a toujours un "mais" ! Demandez aux Clermontois…

Et c’est dans le dur que les gars d’Ibanez se sont retrouvés et qu’ils sont passés du statut d’asphyxiés à celui d'"asphyxieurs". Et toujours avec les mêmes ingrédients : peu de joueurs consommés dans les rucks défensifs et un redéploiement impeccable au près comme au large. Ce cocktail a eu pour effet de faire déjouer le CO, incapable de trouver la faille et butant systématiquement sans génie sur la défense adverse. De quoi décourager plus d’un assaillant… Castres ne s’est pas résigné mais a été contraint de sortir de sa zone de confort, multipliant les passes hasardeuses et les transmissions douteuses.

 

L’UBB, poil à gratter

Revenus de 12-0 à 12-9, les Girondins sont passés tout proche du coup parfait. Car si eux non plus n’ont pas proposé le jeu léché qu’on les sait capables de mettre en place, ils ont, sur la lancée de la Coupe d’Europe, confirmé leur statut de poil à gratter. Les fautes et l’indiscipline du premier acte ont laissé place à jeu d’occupation et pression dont le CO a eu du mal à se sortir.

Castres doit finalement son salut à une vertu qui lui avait fait défaut sur 70 premières minutes, la patience. Du sang-froid et de la patience ont permis à Capo-Ortega et aux siens de reprendre le fil du match alors que la pression était à son comble à moins de 5 minutes du terme. Et après avoir été cabossée la défense adverse s’est fissurée pour laisser entrevoir l’essai de la victoire. Le CO se relance mais l’UBB le réaffirme, il faudra compter avec eux.

David Smith (Castres) face à Bordeaux-Bègles - 30 janvier 2016
David Smith (Castres) face à Bordeaux-Bègles - 30 janvier 2016 - Icon Sport
0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×