Alfi Mafi (Brive) face à Bordeaux-Bègles - 7 novembre 2015 - AFP
Top 14

Brive-Bordeaux-Bègles (16-3) - Brive a de la moelle et l'a encore montré

Brive a de la moelle et l'a encore montré
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 07/11/2015 à 21:03 - Publié le 07/11/2015 à 20:19
Par Thomas GOURDIN - Le 07/11/2015 à 21:03

TOP 14 - Un temps accroché, Brive a fait parler sa puissance pour mettre au pas Bordeaux-Bègles (16-3). Le CABCL intègre le wagon des qualifiables.

Et si Brive visait finalement plus haut ? Candidats déclarés au maintien, les Corréziens dormiront pendant au moins trois semaines en position de barragiste grâce à leur précieux succès contre Bordeaux-Bègles (16-3). Une victoire acquise sur un petit score qui ne reflète pas vraiment les velléités offensives des deux équipes, qui auront été départagées par une plus forte envie, une plus grande application et une meilleure rigueur défensive du CABCL.

S'ils ont également tenté de proposer du jeu, les Girondins ont en effet affiché un criant manque de tranchant à Amédée-Domenech. Résultat : de nombreuses imprécisions et fautes de main qui ont rapidement annihilé toutes leurs initiatives. Et entraîné une certaine précipitation lorsqu'ils parvenaient enfin à enchaîner. Malgré une entame tonitruante qui aurait sans doute mérité meilleur salaire, l'UBB s'est ainsi vite retrouvée sous la pression d'une équipe de Brive plus active. Elle a même dû attendre la 54e minute et une pénalité de Lionel Beauxis pour débloquer enfin son compteur. Ses seuls points du match.

 

Germain dans le club des 100

De leur côté, les Corréziens ont pu compter sur leur buteur Gaëtan Germain, qui a d'ailleurs passé le cap des 100 points inscrits cette saison, pour faire la course en tête. Alors que Lucas Pointud avait vu son essai refusé avant la pause, le CABCL a finalement trouvé la faille à l'heure de jeu grâce à Guillaume Namy (13-3, 57e) au bout d'un beau contre de 80 mètres. Une action au cours de laquelle les deux Brivistes les plus en vue ce samedi ont joué un rôle prépondérant : le toujours remuant Alfi Mafi s'est joué d'une grande partie de la défense avant de trouver du soutien à l'entrée des 22 mètres adverses, tandis que Teddy Iribaren, qui n'a eu de cesse de dynamiser le jeu de son équipe, a fait parler sa vista pour ajuster une passe au pied gagnante à destination de son ailier.

Malgré une mêlée qui a soufflé le chaud et le froid, les Corréziens n'ont plus eu qu'à gérer leur fin de match, affichant au passage une grande discipline alors qu'ils laissaient l'initiative à leurs adversaires. De quoi aborder sereinement leur entrée sur la scène continentale, avec la réception de Newcastle puis un déplacement au Connacht en Challenge Cup. Pour l'UBB, c'est la grande coupe d'Europe, Clermont et Exeter qui se profilent. Avant le retour aux affaires domestiques, respectivement à Oyonnax et face à Pau.

0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×