Le président du Stade toulousain, René Bouscatel - Icon Sport
Top 14

Bouscatel en colère contre la Ligue "qui doit être heureuse de voir que Toulouse a perdu à domicile"

Bouscatel en colère contre la Ligue "qui doit être heureuse de voir que Toulouse a perdu à domicile"
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 29/02/2016 à 11:16 - Publié le 29/02/2016 à 11:14
Par Fabien Pomiès - Le 29/02/2016 à 11:16

TOP 14 - Très remontré contre les doublons, le président toulousain, René Bouscatel s'est lâché dimanche soir à l'encontre des "représentants de la Ligue". "On se retrouvera", a-t-il promis.

Dimanche après-midi, dernière équipe encore invaincue sur son terrain en Top 14, Toulouse a chuté contre Montpellier en clôture de la 16e journée (29-31). Une défaite qui aurait d'ailleurs pu se conclure sur un score de parité si le pied de Jean-Marc Doussain n'avait pas tremblé au moment de transformer l'essai de Matanavou... neuf minutes après la sirène. Ce revers a en tout cas fait sortir de ses gonds le président du Stade, René Bouscatel.

Quelques minutes après la fin de la rencontre, il a lancé une diatribe non pas à l'encontre de ses joueurs mais plutôt à celle des dirigeants du rugby français. "Tout d'abord, je voudrais saluer les représentants de la Ligue, et notamment du Comité directeur, qui doivent être très heureux ce dimanche soir de voir que l'on a perdu à domicile contre un concurrent direct. Mais on se retrouvera", a-t-il déclaré chez nos confrères de Canal +.

René Bouscatel, le président de Toulouse
René Bouscatel, le président de Toulouse - Icon Sport

"Moi, je ne suis pas fier d'eux"

Avant d'enchaîner: "Je trouve simplement qu'il est inadmissible qu'il y ait des doublons. Il n'y a pas que nous qui sommes sanctionnés par ce genre de match. On a vu hier (samedi, ndlr) le Stade français qui avait un match très important à jouer chez lui. On a vu que le Racing, qui avait un match un peu moins important car il avait des points d'avance, a subi le même sort. Comme nous. Si le Comité directeur de la Ligue et le Président de la Ligue sont fiers de ce qu'ils font, je leur dis 'chapeau'. Mais moi, je ne suis pas fier d'eux".

Une sortie qui rappelle celle qu'il avait déjà faite il y a deux ans de cela, au sortir d'une défaite... déjà à domicile face à Montpellier (février 2014, 12-15). A ce moment-là, il s'était insurgé contre les doublons et la convention LNR-FFR qui limitait les internationaux français à 30 matches par saison: "Je ne sais pas s'il y a beaucoup de 'pipes' à la Fédération et à la Ligue, je crois qu'il ne faut pas le dire, c'est un mot interdit. Par contre, il y a beaucoup de tartuffes et de jocrisses. Je les remercie de nous offrir des matches comme celui-ci et de nous mettre dans les difficultés dans lesquelles ils nous mettent depuis des semaines. Et ça va continuer".

0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×