AFP

18e journée Top 14 - Toulon-Grenoble (38-8): Toulon s'offre lui aussi un festival

Toulon s'offre lui aussi un festival

Le 12/03/2016 à 23:17

TOP 14 - Comme le Racing et Clermont un peu plus tôt dans la journée, Toulon a pris le bonus offensif en battant largement Grenoble (38-8). Le RCT a passé six essais au FCG pour suivre le rythme des deux autres cadors du championnat et conserver sa place sur le podium du Top 14.

6 essais à l’aller au Stade des Alpes puis 7 au retour à Mayol… Ces duels entre Toulonnais et Grenoblois sont décidemment spectaculaires. Mais cette fois, Toulon n’a pas eu à forcer tout son talent pour se défaire d’une équipe de Grenoble joueuse mais qui manquait clairement de répondant dans l’enchainement des duels. Les Varois ont imposé une grosse densité à leur adversaire pour arracher un sixième bonus offensif de la saison devant leur public (38-8). Les Isérois ne peuvent pas vraiment nourrir de gros regrets de ce déplacement dans le Var.

Ils pourront peut-être repartir un peu frustrés de ne pas avoir pu conclure plus tôt ces intentions offensives montrées tout au long de la rencontre, comme en fin de première période lors d’une période de supériorité numérique. Le score était alors de 14 à 0 pour le RCT - après les essais rapides de Ma’a Nonu (14’) et Duane Vermeulen (19’) - et le FCG a poussé pendant presque trois minutes sans arriver à percer une défense bien regroupée et disciplinée. Cela aurait pu semer un peu de doute à un Toulon sur courant alternatif.

Juanne Smith (Toulon) face à Grenoble - 12 mars 2016

Juanne Smith (Toulon) face à Grenoble - 12 mars 2016AFP

Quand Nonu découpa Loustalot !

S’il fallait retenir un fait marquant dans cette soirée, ce n’est pas l’essai pour l’honneur de Lucas Dupont au terme d’un mouvement bien mené (77’) mais plutôt la "cartouche" de Ma'a Nonu sur Christophe Loustalot qui a d’ailleurs valu un carton jaune au centre toulonnais. Grenoble n’a cependant pas su en profiter. Un geste qui traduisait plus un excès de combativité qu’une volonté de vraiment faire mal et qui aura marqué les esprits. Et probablement la soirée du demi de mêlée grenoblois, obligé de quitter la pelouse quelques minutes plus tard.

Ma'a Nonu (Toulon) découpe Christophe Loustalot (Grenoble) - 12 mars 2016

Ma'a Nonu (Toulon) découpe Christophe Loustalot (Grenoble) - 12 mars 2016AFP

On pourra également ressortir la très grosse performance de Mamuka Gorgodze, repositionné en deuxième ligne et plus que présent en défense pour gratter les ballons ou en attaque pour faire avancer l’équipe. La prestation de Drew Mitchell, auteur d’un doublé (51’ et 69’), est aussi à retenir car il n’était pas anodin de le voir dans la majeure partie des bons coups de son équipe. Delon Armitage (49’) et Juanne Smith (58’) ont participé à ce festival offensif qui permet à Toulon de conforter sa place dans le Top 4, son objectif !

0
0