Icon Sport

17e journée Top 14, Montpellier - Jake White remonté contre l'arbitrage de Laurent Cardona

White remonté contre l'arbitrage de Cardona

Le 06/03/2016 à 17:21

TOP 14 - Si son équipe s'est imposée samedi soir contre Castres (22-19), l'entraîneur sud-africain de Montpellier, Jake White, est apparu remonté envers l'arbitre de la rencontre, Laurent Cardona.

Malgré la victoire de son équipe contre le Castres olympique, c'est un Jake White passablement énervé qui s'est présenté samedi soir face à la presse en zone mixte de l'Altrad Stadium. "Je ne suis pas content, j'avais envoyé une liste de questions à l'arbitre avant le match, et j'attends toujours son retour", explique le technicien, qui pointe du doigt le manque de professionnalisme de l'arbitrage dans le rugby français, notamment au regard de l'investissement réalisé par les clubs.

Laurent Cardona, l'arbitre de Montpellier-Castres

Laurent Cardona, l'arbitre de Montpellier-CastresIcon Sport

"Le message envoyé au monde du rugby n'est pas bon"

"Tout ça n'est absolument pas professionnel. Nous avons passé des heures à préparer des vidéos et des questions que nous avons envoyées, et nous n'avons obtenu aucune réponse de M. Cardona. Je crois que c'est d'ailleurs de lui que s'était plaint un autre entraineur. La semaine dernière, j'ai échangé avec Jérôme Garcès et j'ai eu des réponses en moins d'un jour. C'est un vrai souci ! Les budgets en France sont énormes, il y a les meilleurs joueurs du monde, Carter, Nonu, François Steyn, Picamoles... Le match de ce soir (samedi, ndlr) était diffusé en Angleterre, en Afrique du sud, c'est une vitrine du rugby français, avec un arbitre qui ne répond pas à nos messages. Pourquoi ? Parce qu'il a un autre travail. C'est impensable ! Le message envoyé au monde du rugby n'est pas bon", ajoute-t-il.

Dans son viseur, M. Cardona donc, son attitude en amont du match et ses décisions pendant la rencontre. "Nous avions reçu des directives sur les plaquages hauts en début de saison, il y en a eu trois ce soir non sanctionnés", conclut l'entraineur. Le débat est loin d'être fini...

0
0