Icon Sport

17e journée Top 14 - Encore une fois, Toulouse s'est raté à la dernière seconde à Brive (21-21) !

Encore une fois, Toulouse s'est raté à la dernière seconde !

Le 05/03/2016 à 18:24

TOP 14 - Comme face à Montpellier la semaine passée, la fin de match n'a pas souri aux Toulousains. Cette fois, ils ont dû se contenter d'un match nul à Brive (21-21).

Quel scenario ! Toulouse et Brive se sont quittés sur un match nul ce samedi après-midi (21-21), équitable au final mais tellement incroyable au vu des nombreux rebondissements de cette partie. Sébastien Bézy a eu la transformation de la victoire au bout du pied après un essai à la sirène de Luke McAlister mais a trouvé le moyen de se faire contrer par son homologue Jean-Baptiste Péjoine. Avant cela, Brive a longtemps cru tenir son succès grâce notamment à un essai de Galala (62e) et une pénalité de Germain dans la foulée (69e) qui lui ont permis de mener 21-13 à dix minutes de la fin. Un nul qui n'arrange personne au final.

Médard brille, Bézy flanche

Le Stade toulousain alignait dans son XV de départ cinq internationaux susceptibles de prendre part à l'Écosse-France du week-end prochain. Parmi eux, Maxime Médard a été étincelant. Diabolique sur ses changements d'appuis, l'arrière haut-garonnais a mis au supplice la défense corrézienne. À son actif, le premier essai toulousain, tout en dynamisme (56e), et un dernier quart d'heure de feu où une de ses chevauchées a conduit au carton jaune de Mafi (71e) et à la pénalité de Doussain qui a remis son équipe à portée de fusil (72e). Il aurait même pu s'offrir le doublé sur une nouvelle escarmouche en toute fin de partie (77e). De très bonne augure pour le XV de France.

Talalelei Gray, le troisième ligne de Toulouse, face à Brive

Talalelei Gray, le troisième ligne de Toulouse, face à BriveIcon Sport

À l'inverse, Sébastien Bézy a connu une fin de match cauchemardesque. D'abord en écopant d'un carton jaune (64e), certes un peu sévère, qui aurait pu faire plonger Toulouse. Puis en ne concrétisant pas cette dernière opportunité immanquable après la sirène. Certainement le métier qui rentre pour l'Alto-Séquannais. Gaël Fickou et Yacouba Camara ont été discrets tandis que Yoann Maestri est passé totalement à côté de son match.

La belle histoire pour Galala

Sevanaia Galala a appris ce samedi qu'il prendrait place sur le banc du CABCL pour palier le forfait de dernière minute de Guillaume Namy, malade. Entré à l'heure de jeu, le Fidjien a transformé en or un de ses tous premiers ballons, bonifiant une passe exquise au pied de Teddy Iribaren (62e). Un essai qui aurait pu être celui de la victoire, à un moment du match où Toulouse était pris dans le combat et en conquête.

Sisa Koyamaibole (Brive) pris par Sébastien Bézy (Toulouse) - 5 mars 2016

Sisa Koyamaibole (Brive) pris par Sébastien Bézy (Toulouse) - 5 mars 2016Icon Sport

Les dernières dernières minutes de la partie, disputées à quatorze par les Coujoux, en ont décidé autrement. Si la frustration d'une troisième défaite d'affilée est passée tout près, le wagon des phases finales s'éloigne lui un peu plus pour Brive.

0
0