Icon Sport

17e journée Top 14 - Après deux voyages à vide, Brive compte bien se relancer

Après deux voyages à vide, Brive compte bien se relancer

Le 03/03/2016 à 18:27

TOP 14 - Après deux déplacements compliqués au Stade français et à Toulon pour autant de défaite, le CABCL retrouve son stade Amédée-Domenech pour la réception de Toulouse ce samedi à 14h45. Deux déplacements qui ont remis au goût du jour des difficultés corréziennes qu’on pensait révolu. Simples circonstances ou mal plus profond ?

Dans un bloc de sept matches très compliqués, Brive a débuté par deux défaites sans inscrire le moindre point de bonus. Mais avec le Stade français et Toulon au programme, Nicolas Godignon ne se montre pas inquiet sur le plan comptable, malgré la perte de deux places au classement, et réfute la thèse du coup d’arrêt: "On ne pas parler de coup d’arrêt quand on perd chez le champion de France et le champion d’Europe. Néanmoins, on a de la déception par rapport à l’engagement à Toulon. Le match à Paris nous laisse également des regrets car on aurait dû ramener des points et peut-être même la victoire si on avait pu concrétiser nos moments forts" . Deux défaites aux scénarios différents, mais qui pointent quelques manquements du CABCL en termes de discipline et de réalisme.

Pas si loin de l’exploit à Paris !

Face au Stade français, en mal de points, Brive s’est créé trois belles occasion en première période et était encore dans le coup du bonus défensif à la 73e minute. La défaite 32-17 n’indique pas forcément le vrai rapport de force dans une rencontre où Arnaud Méla est revenu quelque peu frustré: "Sur le match de Paris, avons nous pris vraiment conscience de nos possibilités et de nos capacités à réaliser un résultat chez un gros du championnat ? Je pense qu’il faut qu’on passe un cap à ce niveau-là pour être plus tueurs. On n’a pas cette habitude qu’ont les grandes équipes à réaliser des résultats à l’extérieur".

Alfi Mafi, le centre de Brive

Alfi Mafi, le centre de BriveIcon Sport

Un manque de réalisme pointé du doigt par le capitaine, mais qui n’inquiète pas vraiment l’entraîneur en chef corrézien: "Ce qui serait embêtant, c’est de ne pas se créer d’occasion ! On a une vraie déception sur le résultat car on s’était donné les moyens de remporter cette rencontre et les circonstances ne nous ont pas été favorables. En plus de ce manque de réalisme, on a aussi manqué un peu de profondeur de banc. Il faut persévérer dans le travail et la façon de faire et garder la confiance. En multipliant les actions, on se donnera les moyens de pouvoir inscrire des essais". Une fois encore, le CABCL démontre ses limites dans la finition avec à peine plus d’un essai inscrit par match en moyenne depuis le début de la saison.

Le retour des vieux démons à Toulon ?

La semaine passée à Mayol, Brive a subi une défaite nette (44-15) et marquée par dix huit pénalités concédées et deux cartons jaunes. Au delà des chiffres bruts, quelques accrochages et chamailleries ont également marqué la frustration des Limousins. Des attitudes qu’on pensait révolues et qui ont eu le don d’agacer quelque peu Arnaud Méla: "Quand ça ne se passe pas comme on le veux, on est frustré et parfois on commet des fautes stupides et de frustration. On était vexé par l’ampleur du score et on est tombé dans quelques actions un peu stupides et inutiles. Mais on en a parlé en ce début de semaine et on va faire en sorte que ça n’arrive plus".

Une mêlée lors de Stade français - Brive

Une mêlée lors de Stade français - BriveIcon Sport

Une réaction demandée par l’expérimenté deuxième ligne et attendue également par Nicolas Godignon: "C’est la première fois cette saison qu’on fait preuve d’autant d’indiscipline. Quand on a tendance à reculer, on se met plus facilement à la faute et c’était le cas à Toulon. On a été chahuté sur notre mêlée pour l’une des premières fois de la saison. Nous n’avons pas été à la hauteur de l’engagement espéré pour pourvoir inquiéter les Toulonnais dans des conditions difficiles. Ce n’est pas parce qu’on a fait un mauvais week-end sur ce secteur qu’il faut penser que les problèmes d’indiscipline sont de retour".

Un déficit d’engagement que le coach a mis en exergue dès la fin de la rencontre face à la presse: "Il est important de se dire les choses ouvertement y compris face aux médias. Avant ce match, on était la meilleure équipe en termes d’essais concédés et en un match, on en prend six. Il faut savoir se regarder dans la glace avec toute l’humilité qui convient et constater qu’on est passé à côté avant tout parce qu’on a manqué d'engagement". L’engagement qui pourtant est un maître mot à Brive, et une vertu à l’origine de la superbe première moitié de saison du club limousin.

Retrouver des vertus face à Toulouse

La série de matches compliqués se poursuivra ce week-end encore avec la réception de Toulouse, en difficulté depuis quelques semaines. Un match que Brive attend avec impatience à l’image de son entraîneur: "Après le champion de France, puis le champion d’Europe, voici maintenant le grand Toulouse et sa pléiade d’internationaux. C’est un match qui sera compliqué entre deux équipes qui restent sur deux défaites. Mais Toulouse a perdu un de ces deux matches à domicile et aura sans doute plus de pression. Toulouse sera remonté et ce sera un challenge excitant".

Jean-Baptiste Péjoine va rentrer dans l'histoire de Brive

Jean-Baptiste Péjoine va rentrer dans l'histoire de BriveIcon Sport

Une rencontre qui aura aussi une saveur particulière pour Nicolas Godignon: "On aura un grand plaisir de revoir Ugo Mola à Brive car son passage au club a été marquant. A cet occasion, on honorera aussi le record de matches joués pour le club de Jean-Baptiste Péjoine (263 matchs). Mais au delà de cet événement, il faudra respecter le triptyque discipline - conquête - capacité à bien défendre et ajouter le réalisme pour être au niveau de cette confrontation. Contre Toulouse, il faut mettre l’engagement et l’implication nécessaires pour faire le match qu’il faut et remporter la victoire".

Pour faire vibrer une fois encore son public, Brive sait qu’il devra retrouver ses vertus, si cher à son capitaine: "Toulouse viendra pour gagner et quand il le décide, il n'est jamais loin de l’emporter. On respectera plus que jamais cette équipe toulousaine et on espère livrer un grand match pour être à la hauteur de cette grande équipe". Une victoire attendue également afin de rester au contact du Top 6 avant deux nouveaux déplacements compliqués à Clermont puis Grenoble.

0
0