Uini Atonio sonne la charge lors de La Rochelle-Toulon - 6 mars 2016 - Eurosport
Top 14

17e journée de Top 14 - Après Toulouse, c'est au tour de Toulon de chuter à Deflandre (19-14)

Après Toulouse, c'est au tour de Toulon de chuter à Deflandre
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 06/03/2016 à 18:39 - Publié le 06/03/2016 à 18:05
Par Julien Plazanet - Le 06/03/2016 à 18:39

TOP 14 - Comme l'an passé, les Rochelais ont battu les Toulonnais à Marcel-Deflandre (19-14). Après Toulouse, c'est un nouveau gros qui est tombé.

Rude séance de combat dominical à Marcel-Deflandre, sous le soleil, qui voit les Rochelais faire tomber un nouveau gros. Quinze jours après le Stade toulousain, Toulon chute et ce n’est pas illogique au regard des efforts des "Bagnards" au retour des vestiaires. Ce ne fut pour autant pas un match spectaculaire essentiellement marqué par une rude bataille dans les rucks et une grosse indiscipline qui a donné beaucoup de travail à l’arbitre Mathieu Raynal. Ce résultat n’est d’ailleurs pas sans conséquence, le RCT perd sa 1re place.

Les KO subis par Eliott Roudil (14e) et Levani Botia (61e) - obligeant Mathieu Bastareaud à mettre son adversaire en position latérale de sécurité - témoignent de la dureté de ce match et de l’engagement constant des acteurs de ce duel. De l’agressivité souvent au détriment de la règle avec une ribambelle de pénalités concédées lors des passages au sol. L’altercation entre ce même Levani Botia et Drew Mitchell (28e), qui voyait l’arbitre sortir par deux fois le carton jaune, montrait à quel point les deux équipes se rendaient coup pour coup. La mêlée fut un front et si les Toulonnais ont gagné cette bataille, ils n’ont pas remporté la guerre.

Duel aérien entre Romana Graham (La Rochelle) et Juan Martin Fernandez Lobbe (Toulon)
Duel aérien entre Romana Graham (La Rochelle) et Juan Martin Fernandez Lobbe (Toulon) - Icon Sport

Aguillon libéra Marcel-Deflandre

C’est un essai d’avant, conclu par un trois-quarts, qui fit la différence. Pierre Aguillon voyait l’ouverture dans une défense pourtant compacte au terme d’un pilonnage en règle devant la ligne (69e). Soutenus par ses "gros", l’ancien Oyonnaxien terminait dans l’en-but, ce que son équipe n’avait pas su faire entre les 53e et 55e minutes sur un travail similaire. De match en match, la charnière Ricky Januarie - Zack Holmes faisait quant à elle le boulot pour calmer le jeu quand cela était nécessaire ou pour trouver de la longueur quand il fallait se donner un peu d’air, tout en domptant le vent qui soufflait fort dans la capitale de l’Aunis.

Un essai de Tom Taylor au bout du temps (83e) et au terme d’une longue séquence laissera des regrets aux deux entraineurs. Patrice Collazo reprochera à ses troupes de ne pas avoir réussi à priver le désormais ex-leader du Top 14 du bonus défensif, et Bernard Laporte se demandera pourquoi sa formation n’a pas joué ainsi durant les 82 minutes précédentes… Avec ce résultat, La Rochelle se donne de l’air et peut regarder fièrement vers l’avant.

0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×