Rob Ebersohn, le centre de Montpellier - Icon Sport
Top 14

15e journée Top 14 - Malgré la trève internationale, Montpellier compte bien entretenir sa dynamique

Malgré la trève internationale, Montpellier compte bien entretenir sa dynamique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 18/02/2016 à 11:27 - Publié le 18/02/2016 à 11:06
Par Thomas CORBET - Le 18/02/2016 à 11:27

TOP 14 - Qualifié en Challenge Cup, le MHR s'est repositionné en championnat grâce à son succès à Clermont. Coupé dans son élan par la trêve internationale, il devra reprendre sa marche en avant à domicile face à Pau, samedi à 18h30 à l'Altrad stadium.

N'allons pas dire, ou écrire, qu'une trêve de deux week-ends, au beau milieu du championnat, est malvenue. Dans ce rugby moderne où une majorité d'observateurs et acteurs s'accorde à penser que, d'une part les joueurs sont excessivement sollicités, mal récurrent du rugby français en particulier, et que d'autre part la pratique du rugby au niveau professionnel tend à laisser de plus en plus de séquelles, un peu de repos pour les organismes n'était pas de trop. Y compris pour les joueurs du MHR. "La coupure a fait du bien avant tout, car nous avions besoin de souffler. Même si le match contre le Racing avait été reporté, nous avons enchaîné pas mal de matches", admet Julien Malzieu.

Julien Malzieu, l'ailier de Montpellier
Julien Malzieu, l'ailier de Montpellier - Icon Sport

Un interlude salutaire donc, au moins sur le plan physique. Les Héraultais ont ainsi bénéficié d'une semaine de vacances. "Pour passer du temps en famille et penser à tout sauf au rugby, avant de consacrer la deuxième à du travail physique et ludique dans la bonne humeur. On est resté sur l'ambiance de la victoire à Clermont, et je pense que ces deux semaines nous ont vraiment fait du bien", précise le trois-quarts aile. Les corps reposés, c'est donc mentalement que les Cistes doivent désormais replonger, avec une interdiction de relâcher leurs efforts au risque de gâcher un mois de janvier quasi parfait.

"Des équipes très différentes" par rapport à l'aller

Sans parler immédiatement de rencontre charnière, Montpellier aborde un passage indéniablement crucial de sa saison, qui doit lui permettre de rebasculer définitivement vers le haut de tableau. Et pour cela, les coéquipiers de François Trinh-Duc devront faire ce qu'ils n'ont pas réussi à faire depuis le mois d'octobre, c'est-à-dire empocher un quatrième succès consécutif. "J'ai l'impression que les moments charnière arrivent tous les week-ends! Mais c'est vrai que le bloc de quatre ou cinq matchs qui arrive peut être un tournant, en tous cas je l'espère. Ces semaines nous ont fait du bien, mais peut-être qu'elles auront coupé notre élan", prévient le demi d'ouverture.

François Trinh-Duc, l'ouvreur de Montpellier
François Trinh-Duc, l'ouvreur de Montpellier - Icon Sport

Ils devront également vaincre un adversaire qui leur avait posé bien des problèmes au match aller, pour ce qui fut leur première défaite de la saison. De là à pouvoir se servir de cette rencontre comme référence, rien n'est moins sûr, les deux formations ayant effectué un bon bout de chemin depuis. Le MHR a notamment affiché un visage bien plus séduisant à Clermont, alliant la manière au résultat. "Nous devions construire nos fondations, et c'est désormais plus facile de jouer maintenant que nous avons cela et que les joueurs se connaissent mieux. Est-ce que ça veut dire que nous pourrons le faire tous les week-ends ou que nous sommes assez bons pour le faire contre n'importe quelle équipe? Non, mais la confiance est en train de s'installer", estime Jake White.

Reste que la Section paloise semble elle aussi avoir franchi un cap, sous l'impulsion de ses All Blacks Colin Slade et Conrad Smith. "Pau a énormément changé grâce à eux, ça ne fait aucun doute, mais notre équipe est elle-même très différente. Je ne dis pas que ce sera facile, loin de là, mais tout le travail que nous avons effectué depuis tout ce temps me donne confiance pour cette rencontre", conclut le technicien.

0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×