Icon Sport

14e journée Top 14 - Ce match contre Pau, Toulouse l’a ciblé et ferait mieux de ne pas se louper !

Ce match contre Pau, Toulouse l’a ciblé et ferait mieux de ne pas se louper !

Mis à jourLe 29/01/2016 à 09:24

Publiéle 29/01/2016 à 09:24

Mis à jourLe 29/01/2016 à 09:24

Publiéle 29/01/2016 à 09:24

Article de Julien Carrere

Sorti par la toute petite porte de la Coupe d’Europe, le Stade toulousain reçoit Pau samedi (20h45) avec la ferme intention de se rassurer. Un match charnière pour la suite de la saison…

On leur reproche parfois cette maudite langue de bois. Et puis d’autre fois, eux-mêmes doivent se rendre compte qu’ils n’ont pas vraiment le choix. "On est tous dégoûtés d’être sorti de cette compétition de cette manière", a d’abord convenu Christopher Tolofua avant que Thierry Dusautoir n’avoue que "le Stade toulousain ne peut pas se satisfaire d’une telle performance". Alors son équipe a terminé sa campagne européenne à la dernière place de sa poule, battu deux fois par les Saracens et l’Ulster, l’ancien capitaine du XV de France a ensuite reconnu que "ce n’est jamais très constructif d’évoluer dans une atmosphère de défaite" avant d’avouer : "oui il y aura de la pression sur ce match et sur le résultat. On vient de perdre nos trois derniers matches et il faut absolument casser cette spirale négative" .

Elissalde: "On aimerait rendre une copie nette…"

Avant de recevoir Pau, la première équipe a les avoir battus cette saison (9-6 au match aller), les Toulousains ne s’en cachent donc pas : ce match-là, "il faut le gagner" dixit Paul Perez, l’ailier samoan. Comme tous les autres nous direz-vous. Sans doute, mais plus encore. D’abord parce que cela fait trois semaines qu'ils en parlent. Et trois semaines qu'ils le préparent. "Le fait d’avoir été éliminés tôt en Coupe d’Europe nous a permis d’avoir une bonne revue d’effectif et de laisser des mecs en régénération sur les trois dernières semaines. Hormis Jean-Marc (Doussain, ndlr) et Max (Médard, ndlr), les autres ont eu un peu de temps pour se ressourcer", confirme Jean-Baptiste Elissalde.

Jean-Baptiste Elissalde (Toulouse) - novembre 2015
Jean-Baptiste Elissalde (Toulouse) - novembre 2015 - AFP

L’entraîneur des trois-quarts toulousains l’a lui-même reconnu: "On aimerait sincèrement valider le travail de ses trois dernières semaines et rendre une copie nette" . Du coup, après l'avoir dit, le faire devient presque obligatoire. Pour moins entendre les sceptiques, pour "consolider notre place en Top 14" et pour bien préparer "la période du Tournoi où l'on aura moins de rotations" justifie Dusautoir.

Dusautoir: "A chaque fois, on a su rebondir…"

"Ce sont deux compétitions différentes et on a prouvé que l’on savait réagir en championnat. Que se soit contre Toulon (31-8) ou à Paris (17-18) à chaque fois on a su rebondir", positive l’ex-taulier tricolore. Cette fois il faudra donc y parvenir face à une équipe paloise qui elle aussi a "beaucoup fait tourner en Coupe d’Europe". Une équipe qui n’a pas grand-chose à voir avec celle du début de saison selon J-B.E: "La différence est flagrante avec l’arrivée des deux All Blacks qui ont apporté une grosse plus-value à l’équipe. Pau joue beaucoup mieux avec eux" .

Thierry Dusautoir (Toulouse) - décembre 2015
Thierry Dusautoir (Toulouse) - décembre 2015 - AFP

"Ils n’ont pas eu besoin de ces joueurs pour nous battre en début de saison même si leur apport est indéniable. Ils ont un gros pack, une troisième ligne qui sait jouer au ballon, des ailiers qui savent concrétiser les bons ballons. C’est une formation complète et on s’est préparé pour jouer contre une équipe de haut-niveau", conclut Dusautoir. Co-leader du Top 14 en compagnie de Clermont et du Racing, meilleure défense du championnat, Toulouse (8 victoires-4 défaites) va retrouver un terrain de jeu plus propice à ses qualités, expliquait récemment Fabien Pelous, son directeur sportif. Pour tirer un trait sur le fiasco européen tout en entretenant le rêve de jouer un rôle en Top 14, les Toulousains ont tout intérêt, dès samedi, à ne pas faire mentir leur illustre dirigeant…

0 commentaire
Vous lisez :