Icon Sport

14e journée Top 14 - Alexi Balès (Agen): "On n'a plus le droit de lâcher des points à domicile"

Balès: "On n'a plus le droit de lâcher des points à domicile"

Mis à jourLe 28/01/2016 à 12:05

Publiéle 28/01/2016 à 12:05

Mis à jourLe 28/01/2016 à 12:05

Publiéle 28/01/2016 à 12:05

CHAMPIONNAT - Au SUALG depuis dix ans, Alexi Balès rejoindra La Rochelle en fin de saison. Mais avant de partir, il entend bien maintenir son club en Top 14.

Cela fait trois semaines que vous n'avez pas joué, qu'avez-vous fait pour garder la forme ?

Alexi BALES: Il y a plusieurs cadres qui ont été mis au repos durant la période de Challenge. C'est un choix fait par le club en début de saison. Le groupe a été divisé en deux axes de travail. Un groupe a travaillé pour le week-end et l'autre a travaillé pour la rencontre face à Grenoble. Cela a été beaucoup de travail physique et pas mal de foncier. On a fait une opposition contre Valence (Fédérale 1) et entre nous pour garder un peu de rythme même si cela ne remplace pas des matches de Top 14.

" Il ne faut pas se mentir. Le match face à Grenoble n'est pas le match de la survie mais c'est tout comme"

Et comment vous sentez-vous ?

A.B: Je me sens très bien physiquement. C'est un peu comme une deuxième pré-saison avec une deuxième préparation. Tous les joueurs sont vraiment très biens. On verra samedi si on répond présents et si on arrive à tenir la cadence.

Est- un peu le match de la survie pour Agen dans ce Top 14 ?

A.B: Il ne faut pas se mentir. Le match face à Grenoble n'est pas le match de la survie mais c'est tout comme. On n'a pas trop le droit à l'erreur. On a perdu des matches qui étaient à notre portée dans la première partie de saison. Maintenant, on n'a plus le droit de lâcher des points à domicile. Il va falloir réaliser un grand match contre Grenoble pour espérer l'emporter.

Alexi Bales (Agen) contre Clermont - 2 janvier 2016
Alexi Bales (Agen) contre Clermont - 2 janvier 2016 - AFP

Il y a quelques semaines, le club de La Rochelle a officiellement annoncé votre venue pour l'an prochain. Pourquoi avoir choisi ce club ?

A.B: Dans mon évolution personnelle, je pense que La Rochelle m'a offert une très belle opportunité. C'est un club en pleine croissance. Il le démontre tous les ans en progressant. La Rochelle a de belles ambitions, le recrutement va encore être bon cette année et j'espère trouver ma place dans ce collectif pour franchir un cap.

Le choix a-t-il été difficile à prendre ?

A.B: Forcément. C'est ma dixième saison à Agen. Je suis arrivé au SUALG en Cadets. Je n'ai connu que ce club. Je dois quitter tous mes amis, ma famille et aussi tous les gens du club avec qui j'ai crée des liens. Cela n'a pas été facile mais La Rochelle est une très belle opportunité. Le train passe et souvent, il ne passe pas deux fois. J'espère avoir fait le bon choix en quittant le club.

" Je voulais peut-être me mettre en danger, aller voir ailleurs pour peut-être franchir un cap"

Sur le plan personnel, étiez-vous dans l'obligation de quitter le SUALG pour grandir, évoluer dans votre carrière ?

A.B: Pour moi, Agen a été un grand club. C'est un grand club. La politique du SUALG est de faire éclore ses jeunes joueurs. J'en fait partie et j'en suis très fier. Mais je voulais peut-être me mettre en danger, aller voir ailleurs pour peut-être franchir un cap et voir jusqu'où j'étais vraiment capable d'aller.

Alexi Balès, demi de mêlée d'Agen
Alexi Balès, demi de mêlée d'Agen - Icon Sport

Quels sont vos objectifs dans l'avenir ?

A.B: Pour l'instant, on est dernier du Top 14 avec le SUALG. Je veux avant tout progresser à mon poste. J'ai 25 ans, je joue à un poste clé et j'ai encore beaucoup de choses à apprendre. J'espère que La Rochelle va me permettre d'hausser mon niveau de jeu.

Et comment voyez-vous votre fin de saison à Agen ?

A.B: J'ai eu la chance d'avoir des sollicitations depuis ces trois dernières années. C'est toujours une période assez délicate. On y réfléchit et on essaye d'en faire abstraction. On veut mettre tout cela de côté. On veut penser uniquement au sportif et au terrain parce que cela reste le plus important mais inconsciemment, cela fait réfléchir. Cela a peut-être joué sur mes performances ces derniers temps. Maintenant, tout est acté et je veux vraiment finir sur une bonne note à Agen. Je dois beaucoup à ce club et j'ai vraiment envie qu'il reste au plus haut niveau.

0 commentaire
Vous lisez :