AFP

14e journée de Top 14 - Toulouse-Pau (54-3): Toulouse en démonstration !

Toulouse en démonstration !

Le 30/01/2016 à 23:18

TOP 14 - La Coupe d'Europe oubliée, Toulouse s'est régalé contre Pau (54-3), avec huit essais a la clé pour une victoire bonifiée qui permet aux Toulousains de rejoindre le Racing en tête du championnat.

Lors de l’avant dernier match de cette 14e journée, le Stade toulousain n’a fait qu’une bouchée de la Section paloise. Les Rouge et Noir avaient déjà le bonus en poche à la 17e minute et ont écrasé les Béarnais 54 à 3 au terme d’un véritable récital offensif. Les coéquipiers de Thierry Dusautoir ont inscrit huit essais face à une faible et décevante équipe paloise. Trop pénalisée en mêlée, dépassé par le jeu toulousain, Pau a rendu les armes. Grâce à ce succès, le Stade reprend la tête du championnat, en compagnie du Racing.

Le nouveau sélectionneur de l’équipe de France peut être tranquille. D’une part, ses anciens protégés sont entre de bonnes mains et occupent la tête du Top 14. Mais surtout, les joueurs toulousains retenus pour préparer le Tournoi des 6 Nations sont en forme. Hormis Yoann Maestri (le deuxième-ligne a déclaré forfait juste avant le match à la suite d'une crise d’allergie), les internationaux ont livré une belle copie ce soir contre Pau.

Novès peut être rassuré

Yacouba Camara, comme Louis Picamoles devant, ont été à l’origine de nombreux départs au ras. Ils ont donné l’impulsion au pack rouge et noir et ont été le relais de plusieurs actions décisives. A la charnière, Sébastien Bézy a éclaboussé le match de toute sa classe derrière une mêlée conquérante. Il a été l’auteur d’un 100% au pied et a inscrit deux essais.

Louis Picamoles (Toulouse) face à Pau - 30 janvier 2016

Louis Picamoles (Toulouse) face à Pau - 30 janvier 2016AFP

Jean-Marc Doussain, à l’ouverture, a montré que sa polyvalence ne le déstabilisait pas. Au pied, il a permis à Médard d’inscrire le deuxième essai mais surtout, il a toujours fait le geste juste pour ses coéquipiers. Au centre, Gaël Fickou a tout de suite donné le ton du match par ses courses tranchantes et marqué le premier essai de la rencontre. Maxime Médard a lui aussi signé un doublé dans cette partie et a relancé de nombreux ballons.

Même si l’opposition paloise n’était sûrement pas celle des Saracens ou de l’Ulster, le Stade toulousain a bien tourné la page européenne. Guy Novès et le XV de France pourraient désormais bien profiter de l’enthousiasme toulousain dans le prochain Tournoi. Ils auraient tort de s’en priver.

0
0