Djibril Camara, Hugo Bonneval et Will Genia (Stade français) - Icon Sport
Top 14

12e journée Top 14 - Le top des déclas : "9 fois sur 10, on doit perdre ce match"

"9 fois sur 10, on doit perdre ce match" - Le top des déclas

Par Clément Mazella via AFP
Dernière mise à jour Le 03/01/2016 à 23:43 - Publié le 03/01/2016 à 23:43
Par Clément Mazella via AFP - Le 03/01/2016 à 23:43

TOP 14 - L'éloge de Mannix à Slade, le constat lucide de Bonneval, le grosse joie de Jackman et la mise au point d'Aguillon... Les phrases choc du week-end.

Simon Mannix (manager sportif de Pau)

Un bien beau compliment pour le All Black...

" Colin Slade est un sacré joueur. Il a quelque chose de spécial. Il est calme sur le terrain, sûr de lui, tient son match. Il est à l'aise pied droit, pied gauche. Il est très complet. Il nous fait beaucoup de bien"

Bernard Laporte (manager de Toulon)

Contre Grenoble, Toulon avait perdu. Pas cette fois-ci...

" Il y a deux ans, ce match-là, on l'aurait perdu. Cette rencontre me rappelait un peu le match de Grenoble. On est trop approximatif. On n'a pas un ballon pour jouer et on joue à leur rythme, ce qui n'est pas bon"

Hugo Bonneval (arrière du Stade français)

Grosse lucidité de la part du Parisien qui sait que son équipe est revenue de nulle part tant Toulouse a dominé...

 

Mathieu Blin (manager du SU Agen)

Les joueurs du SUALG menaient de neuf points à la pause contre Clermont, avant de craquer au retour des vestiaires (16-33)...

" Alors que les joueurs auraient dû être euphoriques pour attaquer la seconde période en menant au score, on ne comprend pas pourquoi ils ont été aussi fragiles. La situation est très compliquée aujourd'hui..."

Franck Azema (entraîneur en chef de Clermont)

Pas question de s'emballer à l'ASMCA, surtout après le revers subi la semaine passée à domicile contre le Racing.

" On ne fait pas quelque chose d'exceptionnel en gagnant à Agen, d'autres l'avaient fait avant nous mais c'était important de le faire pour rester dans la course."

Bernard Jackman (entraîneur des avants de Grenoble)

Victorieux des Oyonnaxiens (42-17), les Isérois ont mis fin à leur série de quatre revers de rang en championnat. Un soulagement.

" On s'est reposé sur nos points forts et à chaque fois que c'est le cas, on sait que l'on peut battre n'importe quelle équipe. [...] Ce match ressemble à un match référence."

Johann Authier (entraîneur d'Oyonnax)

Pour les Oyomen, la dynamique victorieuse entamée contre Paris il y a une semaine est déjà finie. L'USO est toujours relégable.

" On a visiblement mal préparé cette rencontre. On leur a donné le bâton pour se faire battre et fait briller leurs individualités. On n'a pas non plus existé dans l'engagement. Nos deux essais sont anecdotiques. Cela dit, je ne suis pas plus inquiet aujourd'hui qu'hier."
Johann Authier (Oyonnax) - décembre 2015
Johann Authier (Oyonnax) - décembre 2015 - Icon Sport

Pierre Aguillon (centre de La Rochelle)

Les Maritimes ont déclaré viser plus haut que la quête du maintien. Ils sont neuvièmes ce samedi soir et ne comptent pas s'arrêter là.

" On n'est pas des truffes, on croit en nous et on vaut mieux que les deux dernières places au classement."

Brice Mach (talonneur de Castres)

Malgré la défaite de quatre points à la Rochelle, les Tarnais se satisfont du point de bonus défensif pris.

" Le Top 14 est un marathon, pas un sprint de 100 mètres."

Laurent Labit (coentraîneur du Racing 92)

Les Franciliens n'en finissent pas de confirmer. Leaders de leur groupe en Champions Cup, ils se sont également emparés de la première place en championnat, en attendant le match de Toulouse dimanche soir.

" On n'a pas gagné de trophée mais, chaque semaine, on gagne de la 'vie de groupe'"
Laurent Labit (Racing 92)
Laurent Labit (Racing 92) - Icon Sport

Raphaël Ibanez (manager de Bordeaux-Bègles)

Les Girondins ont conscience que les Racingmen ont franchi un cap cette saison et sont actuellement redoutables.

" Beaucoup d'équipes souffriront au Racing, c'est une performance correcte et un point mérité"

Nicolas Godignon (entraîneur en chef de Brive)

En s'imposant, le CABCL a retrouvé une place parmi les cinq premiers du championnat. Au milieu des cadors du Top 14.

" On se rend compte qu'on est capable de rivaliser physiquement avec l'une des équipes les plus impressionnantes de ce championnat. "

Julien Malzieu (ailier de Montpellier)

Les Héraultais ne sont pas passés loin à Brive...

" Si on veut gagner à l'extérieur, il faut être plus sérieux et plus appliqué. "
0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×