Wiaan Liebenberg, le troisième ligne de Montpellier - Icon Sport
Top 14

12e journée Top 14 - Avec Wiaan Liebenberg, le MHR s'est trouvé un fauve

Avec Liebenberg, le MHR s'est trouvé un fauve
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 31/12/2015 à 17:32 - Publié le 31/12/2015 à 17:32
Par Thomas CORBET - Le 31/12/2015 à 17:32

Presque inconnu au moment de son arrivée dans l'Hérault, le jeune troisième ligne Wiaan Liebenberg n'a pas tardé à se faire une place au sein de l'effectif montpelliérain. Travail, mental d'acier et activité débordante, le flanker est un véritable phénomène.

Wiaan Liebenberg, c'est à la fois la bonne pioche et la belle histoire de cette première partie de saison au MHR. Avec une petite apparition en Super Rugby et vingt-trois ans au compteur, il signait un contrat espoir dans son nouveau club. "Pour être honnête je ne m'attendais pas à jouer autant. Mais je suis venu ici avec l'intention de jouer avec l'équipe professionnelle, pas les Espoirs, car j'avais confiance en mes capacités à jouer au niveau professionnel", explique-t-il. Le jeune homme, qui se décrit lui-même comme étant ambitieux dans tous les domaines de sa vie, savait néanmoins que le plus dur était à faire: "Encore fallait-il que les coachs voient les choses de la même manière, mais je travaille très dur pour ça!"

Un travail qui porte manifestement ses fruits, et s'il reste perfectible aux yeux de Jake White, Liebenberg a déjà largement séduit par ses prestations tonitruantes: "Pour moi, Wiaan incarne un grand message envoyé à tout le monde au club. Il n’a pas un grand nom, mais il s’entraîne et joue toujours à 100%. Si on en avait quinze comme lui, on ne pourrait pas perdre! Tout ce qu’il n’a pas encore en technique, il le compense par son éthique de travail et son énergie". Un travail qui laisse aussi des traces, dont une belle balafre sur le pommette. "Le rugby commence à avoir un impact sur mon apparence", s'amuse-t-il. Pas de quoi faire disparaitre le large sourire résolument ancré sur son visage.

Wiaan Liebenberg tente d'échapper à un plaquage
Wiaan Liebenberg tente d'échapper à un plaquage - Icon Sport

Ouedraogo: "Wiaan est un lion!"

Le bonhomme est en effet à la ville loin de ce qu'il peut montrer sur le terrain. Son côté chien fou, entre le golden retriever courant après sa balle et le "pittbull enragé" dixit Benoit Paillaugue, n'est en rien le reflet de sa personnalité. "Je suis très différent sur le terrain, car en vrai je suis détendu. Je ne suis pas complètement fou tout le temps! Mais c'est ce qui est bien avec le rugby, je peux m'exprimer différemment", avoue l'ancien capitaine des Baby Boks.

Un contraste saisissant, d'autant plus qu'il ne nécessite aucun conditionnement: "Je n'ai pas vraiment de routine, je n'aime pas tellement les manifestations émotionnelles. Tous les discours, les coups de têtes dans les vestiaires, c'est un peu bizarre pour moi". Le résultat n'en demeure pas moins détonnant. "Dans la vie de tous les jours, il est ouvert, agréable, c'est un des étrangers qui parlent le mieux français. Et sur le terrain c'est un lion! Un lion qui se bat et ne lâche jamais rien", souffle son capitaine Fulgence Ouedraogo.

Un lion qui n'a qu'une envie cette semaine, celle d'être lâché sur la pelouse d'Amédée-Domenech. Face à une équipe qui ne réussit absolument pas au MHR depuis plusieurs saisons, on se souvient même que la défaite contre le CABCL à Montpellier l'année dernière avait précipité la crise et l'éviction de Fabien Galthié, l'insouciance de Wiaan Liebenberg pourrait être une solution miracle. "Ce sera très difficile à Brive, très physique. Que ce soit moi ou l'équipe, on n'aura pas d'autre choix que d'être au top pour gagner. Mais je suis venu pour grandir et progresser, et je veux donc jouer ces matchs durs", annonce-t-il. Lui au moins ne fait pas de complexe. Reste à voir si le reste pourra suivre.

0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×