Charles Ollivon fait partie de la jeunesse prometteuse de Bayonne (ici face à Biarritz) - 31 juillet 2014 - Icon Sport
 
Top 14

Un Aviron bayonnais rajeuni à l'assaut du Top 14

Un Aviron bayonnais rajeuni à l'assaut du Top 14

Par Denis GIBERT
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 15/08/2014 à 09:42 -
Par Denis GIBERT - Le 15/08/2014 à 09:42
Avec un budget plus limité, Bayonne a dû intégrer ses jeunes dans l'équipe première. Cette jeunesse démontre une motivation débordante à l'aube du championnat, de quoi ravir les plus anciens du groupe.
 

L’Aviron Bayonnais n’a pas eu à choisir pour la saison 2014-2015. Avec un budget revu à la baisse, le groupe professionnel a dû faire appel à la formation interne pour s’étoffer. Rokocoko et Chisholm sont encore là en témoignage du passé. Ils sont rejoints en nombre par la nouvelle garde Ugalde, Etrillard, Ollivon, Loustalot, Duhalde, Elissalde… des joueurs vice-champions de France espoir la saison dernière. Bayonne et ses stars n’ont jamais atteint les objectifs attendus, alors pour cette saison qui s’ouvre et au vu des circonstances, le public bayonnais n’en voudra certainement jamais à cette jeune génération si se trouvait la relégation au bout du chemin. Mais le temps n’est pas encore venu de parler Pro D2. Avant la première journée, ce public, comme son équipe, repousse des deux mains le rôle que beaucoup voudrait lui donner. Tous croient en l’espoir né de de ce vent de fraîcheur qui souffle actuellement sur Jean Dauger.

Jean Monribot a connu pareille politique lorsqu’à Agen, il fut très tôt propulsé avec l’équipe première. Retrouver à Bayonne cette ambiance n’est pas pour lui déplaire : "J’avais vécu ça à Agen. Depuis tout petit ils viennent au stade encourager l’Aviron. Tu les vois jouer et du jour au lendemain c’est toi qui es sur la pelouse et d’autres jeunes te regardent. C’est beau. Je ressens ça chez eux. Ce sont des moments magiques. Il y a vraiment de l’amour. Du coup, on ressent un petit peu les valeurs que l’on connait quand on est à l’école de rugby. Des valeurs qui se perdent un peu actuellement à mon goût. Retrouver toute cette vie, c’est très bien."

Le pari intéressant d'une jeunesse surmotivée

Pour réussir, ces jeunes vont "tout donner" avance Mathieu Ugalde. Des mots habituellement vides de sens qui ici, retrouvent une signification. "Quand on est jeune, on ne se pose pas de question, on fonce et c’est là où on sort de bonnes performances, poursuit Jean Monribot. Quand on sort de notre club formateur c’est sûr qu’il y a quelque chose en plus, c’est le club que l’on aime. Ces joueurs se transcendent comme ce n’est pas possible. Il y a ce petit plus avec vraiment de l’amour. On ressent tout ça oui."A l’image de son entraîneur Patricio Noriega, Bayonne "n’a pas peur" avant le début de cette saison. Même Toulon, double champion en titre, hôte de Jean Dauger pour la première journée, ne peut les faire trembler. "Il n’y a pas de bons moments pour les prendre. Il faudra être concentré tout le match et s’accrocher, dit Mathieu Ugalde. Il y a de la pression mais surtout beaucoup d’excitation. Ça fait deux mois que l’on attend ce moment. On sait qu’on est une équipe assez jeune. On n’est pas attendu et tout le monde nous voit en bas du classement. Au contraire de la peur, on a plutôt beaucoup d’envie de prouver que nous avons des qualités."

Avec autant d’enthousiasme Bayonne peut avoir confiance sur l’implication de ses jeunes talents. La seule interrogation reste de savoir si tout cela peut durer toute une saison de Top 14. "Il y aura des moments très très difficiles pour nous, on en est conscients", répond Jean Monribot. "Bien sûr, ce serait mieux d’avoir l’effectif de Toulon, sourit Mathieu Ugalde. Je pense qu’ils sont plus à l’aide que nous. Sur la durée on verra bien. On est jeune, on n’a pas trop de pression. On y va sans à priori et je pense même qu’on a moins d’appréhension que les autres."

Mathieu Ugalde a déjà joué avec l'équipe première de Bayonne, comme ici lors d'un match de Amlin Cup contre les London Wasps - 17 octobre 2013
Mathieu Ugalde a déjà joué avec l'équipe première de Bayonne, comme ici lors d'un match de Amlin Cup contre les London Wasps - 17 octobre 2013 - Icon Sport

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×