Icon Sport

Top 14 - Section paloise: Pau, un oeil dans le rétroviseur

Pau, un oeil dans le rétroviseur

Mis à jourLe 17/02/2016 à 13:44

Publiéle 17/02/2016 à 13:38

Mis à jourLe 17/02/2016 à 13:44

Publiéle 17/02/2016 à 13:38

Article de Marc Bruno

TOP 14 - Troisième plus mauvaise défense du Top 14, bonnet d’âne en attaque, la Section paloise se débat en queue de classement pour éviter la descente aux enfers. Ses sévères revers à l’extérieur plombent son horizon même si son calendrier de fin de saison s’annonce plutôt favorable.

En ramenant, début janvier, le point de bonus défensif de Toulon, on pensait la Section paloise guérie des scores fleuves encaissés à l'extérieur. Hélas, l'énorme claque prise à Toulouse l'a renvoyée à ses vieux démons. À revenir en Béarn les valises pleines, les Palois piétinent au classement et ne parviennent pas à faire le break avec les deux équipes relégables, Oyonnax et Agen.

Bilan de l'opération, les hommes du président Pontneau se mettent en danger et avancent l'œil collé au rétroviseur. "On sait qu'il n'y a que deux équipes dans notre sillage, mais détrompez-vous, nous n'avançons pas en regardant derrière", précise le pilier Julien Jacquot. "On se concentre sur nous-mêmes et sur notre jeu, tout en gardant à l'esprit que le moindre faux pas peut être préjudiciable".

Julien Jacquot (Pau)
Julien Jacquot (Pau) - Icon Sport

Si côté vert et blanc on s'attache à tenir un discours rassurant, sa connotation quelque peu convenue n'engage pas à la sérénité. La 12e place occupée au classement, à deux points du Stade français et avec seulement six longueurs d'avance sur Oyonnax, n'est de nature à tranquilliser personne, même les plus fervents supporters. "Pour avancer, nous ne pouvons pas nous mettre de pression supplémentaire", poursuit Jacquot. "On savait que ce serait dur en Top 14 et ça l'est. Toutefois, on l'a voulu et c'est donc à nous de faire le nécessaire pour y rester".

7 réceptions

L'optimisme reste de rigueur, bien que la bagarre s'annonce intense et acharnée, très certainement jusqu'au dernier match. "On va se dépouiller pour rester dans l'élite", martèle le pilier. "Même si nous savons que durant cette deuxième moitié de championnat nous allons passer par des moments de joie, de douleur et de difficultés, nous nous battrons jusqu'à la dernière seconde".

À ce jour, il reste treize matchs à jouer, parmi lesquels ceux de la 13e journée, repoussée en raison de la Coupe d'Europe aux 19 et 20 mars. Sur ces treize rencontres, la Section paloise recevra sept fois, dont son adversaire direct au maintien, Oyonnax, le 26 mars. Pour autant, il ne faut pas écarter un éventuel sursaut d'Agen, lanterne rouge, à seulement 4 longueurs d'Oyonnax.

Marika Vunibaka (Pau) - 22 janvier 2016
Marika Vunibaka (Pau) - 22 janvier 2016 - Icon Sport

À l'examen détaillé du calendrier, le pronostic fait légèrement pencher la balance en faveur des Palois, à condition toutefois qu'ils soient capables d'engranger un maximum de points à domicile. Or, de sacrés calibres viendront au Hameau parmi lesquels Bordeaux-Bègles, Toulon et Clermont. Côté voyage, les Palois iront notamment à La Rochelle, au Racing, à Agen et Brive...

Docteur Jekyll ou mister Hyde ?

Ils ouvriront le bal des déplacements ce samedi, à 18h30, à Montpellier. "C'est du lourd qui nous attend dans l'Hérault", insiste le numéro 1. "Tous les matchs face à des cadors sont difficiles. Pour notre part, nous nous déplaçons avec l'intention de nous donner à fond et de ramener quelque chose. On a travaillé pendant deux semaines pour ne pas commettre les mêmes erreurs qu'à Toulouse. Pour nous, tous les points sont bons à prendre!"

Colin Slade (Pau) - janvier 2016
Colin Slade (Pau) - janvier 2016 - AFP

Quel visage montrera la Section? Celui du docteur Jekyll entrevu à Toulon, ou celui de mister Hyde affiché à Toulouse? La réponse à cette question préfigurera la physionomie de la rencontre et dans ce domaine les statistiques ne plaident pas en faveur des Palois. "Parfois, un match peut se jouer à peu de chose", rajoute Jacquot. "En tout cas, on n'a pas l'intention de reprendre une nouvelle grosse claque!"

Julien Jacquot, qui a prolongé son contrat d'un an avec la Section la semaine dernière, compte bien évoluer en Top 14 la saison prochaine. Après, il n'a rien décidé sur la suite de sa carrière. Mais, c'est à Pau qu'il aimerait bien l'achever.

0 commentaire
Vous lisez :