Conrad Smith (Pau) - 19 mars 2016 - Icon Sport
Top 14

Top 14 - Section paloise-Oyonnax: Pau si proche du maintien

La venue d'Oyonnax, c'est le match du maintien pour Pau
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 23/03/2016 à 12:51 - Publié le 23/03/2016 à 12:15
Par Marc Bruno - Le 23/03/2016 à 12:51

TOP 14 - Samedi à 20h45 va sonner l'heure de vérité pour les Palois. Un succès des Vert et Blanc contre Oyonnax leur assurerait une fin de saison plutôt tranquille. Une défaite les mettrait au contraire sous pression jusqu'au 5 juin prochain. Un seul leitmotiv, la victoire!

Avec la venue d’Oyonnax au Hameau pour le compte de 19e journée du Top 14, la Section paloise va jouer le match le plus important de sa saison, celui du maintien. Une victoire des Vert et Blanc serait pratiquement synonyme du renouvellement de son bail dans l’élite, même s’il restera sept journées à disputer après cette rencontre. Sur le plan comptable, une victoire des hommes de Simon Mannix reléguerait en effet l’adversaire du jour à 18 points au classement, ce qui constituerait un handicap quasi rédhibitoire.

Simon Mannix (Pau) - 19 mars 2016
Simon Mannix (Pau) - 19 mars 2016 - Icon Sport

Dorénavant, il ne resterait plus qu’à contrôler à distance Agen, qui va avoir maille à partir avec Montpellier ce week-end du côté d’Armendie, avant que les Palois ne se déplacent en Lot-et-Garonne la semaine prochaine. Depuis belle lurette, les dirigeants et le staff béarnais avaient souligné l’importance de ce mois de mars pour leur équipe et ils ne s’étaient pas trompés. À l’issue de la réception de Castres samedi dernier, en zone mixte, Simon Mannix mettait déjà l’accent sur l’importance de battre Oyonnax: "Ce match est très important", martela-t-il. "Tout le monde connaît l’enjeu de cette partie aussi bien que moi. C’est pour cette raison que nous aurons besoin d’un stade plein à craquer qui pousse derrière nous afin de nous soutenir et de nous aider à gagner".

Remettre les pendules à l'heure

Le manager sportif n’a pas besoin de tenir de discours grandiloquents durant la semaine, ses troupes savent à quoi s’en tenir. "C'est un match à huit points et si on gagne, on aura fait un grand pas vers le maintien", insiste Thomas Bianchin. "Toutefois la prudence est de rigueur car Oyonnax va jouer sa survie. Ils vont très certainement nous proposer un jeu qui fait leur force depuis des années: rude et âpre car ils sont au pied du mur".

Julien Pierre (Pau) - 19 mars 2016
Julien Pierre (Pau) - 19 mars 2016 - Icon Sport

Au-delà de l'horizon qui serait singulièrement dégagé en cas de succès, Bianchin et ses partenaires auront également à cœur d'effacer la fessée reçue lors du match aller dans l'Ain. Ce jour-là, face à une équipe déjà en difficulté au classement, les Palois avaient encaissé un cinglant 42-23 avec cinq essais à la clé en faveur des Oyonnaxiens. "En octobre dernier, avec cette victoire assortie du bonus offensif, ils se sont relancés", poursuit le talonneur. "Nous tenons à effacer cette déconvenue et montrer que le non-match réalisé là-bas relevait d'un mauvais passage". L'occasion est donc belle de remettre les pendules à l’heure et de montrer que la Section reste patronne dans son antre.

Les Palois ont leur destin en main

Pour Jean-Marc Souverbie, ancien Vert et Blanc, consultant sur France Bleu Béarn et membre du bureau de l'association Colosse au pied d'argile - qui propose en prélude au match une action de sensibilisation à la pédophilie dans le sport (*) - un succès palois confirmerait les belles dispositions affichées ces derniers temps. "Forcément, ça va être la guerre! Il va falloir déployer de l'abnégation, de l'intensité et mettre du combat", insiste l'ancien trois-quarts aile. "Pau a plusieurs visages, c'est le meilleur d'entre eux que les joueurs devront montrer. Les quatre points sont indispensables. Soyons méfiants car Oyonnax va vendre chèrement sa peau et va s'appuyer sur son solide pack et ses quelques individualités derrière".

Colin Slade (Pau) s'apprête à buter
Colin Slade (Pau) s'apprête à buter - AFP

Bien que la Section ait eu peur à plusieurs reprises à domicile cette saison, elle n'a perdu que deux matches dans son fief, face à Brive et Bordeaux. En regardant de près le calendrier des futures joutes au Hameau, les venues de Toulon mi-avril et de Clermont début mai pourraient remettre en marche les aiguilles du compteur. C'est bien pour cette raison que les Palois doivent faire preuve ce samedi de beaucoup d'humilité et d'abnégation afin de ne rien lâcher. Ils ont plus que jamais leur destin entre les mains et ne peuvent en aucun cas laisser échapper ce match du maintien!

(*) En préambule de Pau-Oyonnax, l'association Colosse aux pieds d'argile, présidée par Sébastien Bouielh, organise une action de sensibilisation à la pédophilie en milieu sportif. Cette association, qui lutte en effet contre ces déviances, a créé une cellule d'aide aux victimes et favorise la libération de la parole. Dans le cadre des missions de prévention qu'elle mène un peu partout dans l’Hexagone, Colosses aux pieds d'argile proposera à 16 heures, sur l'un des terrains de la plaine du Hameau, de battre le record du monde du plus grand nombre de passes de rugby. Record détenu jusqu'à présent par Newport au pays de Galles. S'il est battu, celui-ci figurera au Guinness des records. Les personnes souhaitant participer à ce défi peuvent prendre contact par mail à colosseauxpiedsdargile@gmail.com (laisser ses coordonnées complètes). Cette tentative de record se déroulera sous contrôle d'huissier et sous l’œil d'une caméra.

0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×