Le numéro huit de Grenoble, Rory Grice - Icon Sport
Top 14

Top 14: Rory Grice, cet inconnu devenu véritable révélation à Grenoble

Grice, cet inconnu devenu véritable révélation à Grenoble
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 07/01/2015 à 11:20 - Publié le 07/01/2015 à 11:20
Par Laurent GENIN - Le 07/01/2015 à 11:20

Auteur d’une nouvelle performance majuscule contre Oyonnax samedi dernier (33-19), le troisième ligne de Grenoble Rory Grice n’en finit plus d’impressionner. Mais le Néo-Zélandais reste, lui, très exigeant quant à ses prestations.

Il est parfois difficile de ressortir un joueur plus qu’un autre quand une équipe dans son ensemble réalise une très bonne performance. Victorieux d’Oyonnax (33-19), avec quatre essais marqués samedi dernier, le FCG a livré une bonne copie en conquête, au niveau des rucks, du combat et du jeu en général. Mais un joueur a une nouvelle fois crevé l’écran dans cette partie: le troisième ligne centre Rory Grice, élu par la rédaction de Rugbyrama meilleure recrue de la première moitié de saison en Top 14.

Face aux hommes de Christophe Urios, Grice a réalisé dix plaquages, réussi deux franchissements et inscrit le premier essai des Isérois en force dès la septième minute de jeu. "C’était important mais c’est grâce au travail de l’équipe. J’ai simplement fini l’action", explique-t-il, en anglais, de sa petite voix. Sur ce match, il juge sa performance "moyenne", et pas satisfaisante "en mètres gagnés". Le jeune homme de 24 ans est exigeant envers lui-même. Certes, il n’a pas traversé le terrain sur cinquante mètres mais a constamment gagné la ligne d’avantage et généré de l’avancée. D’ailleurs, Fabrice Landreau, le directeur sportif de Grenoble, souligne: "Il une capacité d’avancée incroyable. Il est très puissant et rapide. Il a une large panoplie technique, il peut jouer six, sept, huit. Il est assez à l’aise offensivement mais aussi défensivement. Il effectue des plaquages très durs, très rudes".

Landreau: "C’est un élément incontournable pour nous aujourd’hui"

Plus généralement, Rory Grice enchaîne les performances de haut niveau depuis le début de saison. Il a disputé 14 des 15 matches du FCG en Top 14, dont onze en tant que titulaire pour 922 minutes de jeu au total. "C’est un élément incontournable pour nous aujourd’hui", affirme Fabrice Landreau. Grice est, lui, beaucoup moins dithyrambique sur ses prestations. "Il y a eu des hauts et des bas. J’ai fait quelques mauvais matchs. J’espère être plus constant", indique-t-il. Au contraire, Landreau "le trouve très régulier". C’est vrai qu’hormis le match contre le Stade français (30-43), où toute l’équipe grenobloise a souffert, on l’a rarement vu en difficulté. "Après, il est jeune, il a encore une marge de progression sur la lecture (du jeu) et la stratégie", poursuit le directeur sportif du FCG. L’intéressé est d’accord.

Rory Grice, auteur du premier essai de Grenoble face à Oyonnax
Rory Grice, auteur du premier essai de Grenoble face à Oyonnax - Icon Sport

Reste que le FCG a eu du nez en dénichant ce talent à Waikato, débarqué en Isère à l’intersaison. "Il était complètement inconnu. Cela faisait 18 mois qu’on le suivait", confie Landreau. "Dans son club, il était plutôt intéressant mais il n’avait pas cette dimension qu’il a obtenue là. On s’est interrogé, on se demandait s’il allait s’adapter au Top 14 et à un nouveau pays. On ne s’attendait pas à un garçon qui soit prêt si tôt". Dès son troisième match de Top 14, il inscrit son premier essai. C’était face à... Bordeaux-Bègles (37-23), l’adversaire du FCG samedi en Gironde.

0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×