Remi Tales - Castres - Septembre 2013 - Icon Sport
 
Top 14

Top 14 - Rémi Tales: "Castres a cette année l'ambition de jouer sur les deux tableaux"

Tales: "Castres a cette année l'ambition de jouer sur les deux tableaux"

Par Anthony Tallieu
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 12/08/2014 à 10:26 -
Par Anthony Tallieu - Le 12/08/2014 à 10:26
À l'occasion de la conférence de presse de rentrée du Top 14, Rémi Tales a évoqué les objectifs de Castres, mais aussi les siens. Le capitaine tarnais, qui a aussi un statut d'ouvreur titulaire des Bleus à affirmer, reste ambitieux pour son club.
 

Vos derniers matchs officiels étaient plutôt douloureux, avec une défaite en finale de Top 14 contre Toulon et une tournée en Australie difficile avec les Bleus. Les vacances ont dû être plus que bienvenues…

Rémi TALES: Elles étaient nécessaires ! On a enchaîné deux grosses saisons, avec deux finales consécutives de Top 14. On avait donc vraiment besoin de couper et cela nous a fait du bien pour nous changer les idées et repartir sur une nouvelle saison.

Cette série de résultats négatifs, surtout en équipe de France, est-elle digérée maintenant ?

R.T: Je suis reparti sur les objectifs du CO. Après, c'est sûr qu'on y pense toujours un peu. On essaie de repartir de l'avant et de travailler. On a vu qu'il y avait encore pas mal de boulot pour rivaliser avec les nations de l'hémisphère sud. C'est derrière maintenant, même si on y pense encore un peu.

Castres a remporté deux de ses trois matchs amicaux de l'été et perdu le dernier contre Brive. Quel bilan tirez-vous de cette intersaison ?

R.T: Mis a part le match de Brive qu'on a perdu, je pense que nous avons eu une très bonne préparation. Nous avons bien bossé, on a vu du jeu et pas mal de repères. Les nouveaux se sont aussi bien intégrés. On est un peu passé à côté contre Brive, mais ce n'est peut-être pas plus mal car cela nous a vraiment mis dans le bain du Top 14. Avant de débuter le championnat contre le Stade français, c'était une bonne piqûre de rappel que d'être dans le dur. Pour ma part je suis encore en pleine préparation physique, je n'ai repris le rugby qu'un quart d'heure contre Brive et ce sera sûrement un peu juste pour tenir un match entier de Top 14 dès ce week-end.

" On a pu voir qu'en étant sixième, on n'était pas loin d'aller au bout, donc on va déjà essayer d'assurer une place de barragiste"

Après deux finales de Top 14 consécutives, le CO ne peut plus trop se cacher sur ses ambitions cette saison…

R.T: Cela devient difficile. Après, nous n'avons pas la prétention de dire qu'on va repartir en finale cette année. Ce qui est sûr, c'est qu'on a vraiment envie d'être dans les six et d'attraper au minimum une place de barragiste. On a pu voir qu'en étant sixième, on n'était pas loin d'aller au bout, donc on va déjà essayer d'assurer une place de barragiste.

Rémi Tales, ouvreur et capitaine de Castres
Rémi Tales, ouvreur et capitaine de Castres - Icon Sport

En coupe d'Europe, le groupe de Castres (Leinster, Harlequins, Wasps) s'avère une nouvelle fois compliqué. Quel est le message de votre staff vis-à-vis de cette compétition ?

R.T: On aimerait bien figurer en coupe d'Europe et pourquoi pas accrocher une place de qualifiable et sortir de notre groupe. On est encore tombé dans une poule difficile, mais on a l'ambition cette année de jouer sur les deux tableaux.

" Ce serait une erreur de croire qu'on fait aujourd'hui parti du groupe qui partira au Mondial"

Nous sommes à un an de la Coupe du monde. Est-elle est déjà dans votre esprit ?

R.T: On a des objectifs pour s'y préparer. On sait aussi que la saison va être longue et que rien n'est acquis. Je vais en tout cas essayer de faire une bonne saison pour faire partie de l'aventure.

Vous êtes capitaine du club vice-champion de France à un poste où les Français titulaires se comptent sur les doigts d'une main. Un gage de confiance qui, a priori, vous laisse les cartes en main…

R.T: Non, je ne suis pas si confiant. Rien n'est encore acquis. La tournée d'été a montré qu'il y avait encore beaucoup de travail à fournir et ce serait une erreur de croire qu'on fait aujourd'hui partie du groupe qui ira au Mondial. En un an, beaucoup de choses peuvent se passer. Il y a en plus la tournée d'automne et le Tournoi des VI Nations avant et je n'ai pas la prétention de m'avancer sur quoique ce soit par rapport à cela.

Pour Rémi Tales, "rien n'est encore acquis" dans l'optique du Mondial 2015
Pour Rémi Tales, "rien n'est encore acquis" dans l'optique du Mondial 2015 - DPPI
 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×