Conrad Smith et Colin Slade (Pau) - janvier 2016 - Icon Sport
Top 14

Top 14 - Pau: Conrad Smith et Colin Slade, les atouts maîtres de la Section paloise

Smith et Slade, atouts maîtres
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 27/01/2016 à 18:30 - Publié le 27/01/2016 à 17:51
Par Marc Bruno - Le 27/01/2016 à 18:30

TOP 14 - Après avoir laissé filer sciemment la Challenge Cup en raison d'un effectif trop juste quantitativement, la Section paloise retrouve le Top 14 avec la ferme intention d'y décrocher son maintien en s'appuyant sur l'expérience de ses deux All Blacks champions du monde.

À l'amorce de la phase retour, la Section paloise court après le même objectif, son maintien en Top 14. Cet objectif s'avère plus que jamais d'actualité à mi-parcours, d'autant que les hommes de Simon Mannix pointent à une peu confortable 12e place au classement avec 6 points d'avance sur Oyonnax et 10 sur Agen, les deux relégables actuellement.

Sitôt la Challenge Cup terminée, compétition où les Palois ont été classés parmi les deux mauvais élèves de la classe - avec les Italiens de Calvisano - en n'inscrivant pas le moindre point en six matchs, que le déplacement à Toulouse en championnat, samedi soir, à 20h45, fait résonner une toute autre musique. Cinq mois après son entame, où la Section était en mode découverte, à la suite de neuf ans d'absence dans l'élite, beaucoup de choses ont changé au niveau de l'expérience, de la confiance et plus récemment de la sérénité, apportée notamment par l'arrivée des deux All Blacks, champions du monde, Colin Slade et Conrad Smith.

Colin Slade et Conrad Smith (Pau) - décembre 2015
Colin Slade et Conrad Smith (Pau) - décembre 2015 - AFP

Incontestablement, depuis qu'ils ont foulé le sol béarnais, la Section présente un tout autre visage, elle semble même métamorphosée. "Dès leur arrivée, on a senti une progression collective, y compris à l'entraînement", confirme le jeune numéro neuf, Thibault Daubagna. Le match face à Toulon en est l'illustration.

Slade, un joueur complet

Premier à avoir posé ses valises aux pieds des Pyrénées, Colin Slade a de suite démontré son gros potentiel. Même si celui-ci vivait dans l'ombre de Dan Carter sous le célèbre maillot noir frappé de la fougère argentée, il a affiché toute l'étendue de son talent en défense, au pied, par sa rapidité d'exécution et sa vision du jeu. "Il pèse énormément sur le jeu", insiste Romain Froment, ancien joueur du Stade français, de Castres et Pau, désormais consultant pour Sud Radio. "Il est efficace au pied, tant dans les tirs au but que dans le jeu de déplacement et il ne s'échappe pas en défense. C'est un gros plaqueur et s'avère même dans ce domaine une valeur sûre pour ses troisième ligne et ses centres".

Colin Slade (Pau)- décembre 2015
Colin Slade (Pau)- décembre 2015 - Icon Sport

Garçon simple, discret et intelligent, Colin Slade a tout d'abord pris le temps d'observer ses partenaires, tout en allant vers eux, sans pour autant porter le moindre jugement. Maintenant qu'il a intégré le projet de jeu, il donne son avis, fait partager son expérience et distille même quelques conseils. "Pour moi c'est très bénéfique de jouer à ses côtés, il m'apporte énormément", reconnaît Daubagna. "Il me donne envie de m'appliquer et me met en confiance. Il sait aussi me dire si ça ne va pas".

Smith, le talentueux au physique classique

Plus tardive et parfaitement mise en scène, l'arrivée de Conrad Smith, en décembre, est passée moins inaperçue dans la cité du roi Henri. Rapidement mis dans le bain, le centre néo-zélandais a étonné par son professionnalisme, sa disponibilité, son amabilité et par son physique, que d'aucun trouvait classique (1.86 m, 93 kg) au regard de son énorme carrière. Fin et longiligne, il ne possède pas le gabarit hors normes des centres modernes mais une intelligence de jeu qui compense largement la vingtaine de kilos qu'il leur rend.

Conrad Smith (Pau) - 27 décembre 2015
Conrad Smith (Pau) - 27 décembre 2015 - AFP

"Son intelligence et sa façon de jouer juste alimentent la réflexion autour du physique des centres", souligne Romain Froment. "Conrad Smith est un grand trieur de ballons, il attire les défenses sur lui et anticipe parfaitement. De plus, il est très bon dans ses déplacements. C'est une grosse plus-value au centre de la ligne paloise". Son essai marqué à Toulon, en mettant quatre adversaires dans le vent et ponctué de deux feintes de passe et d'un crochet intérieur, est une des illustrations de son registre.

"Au-delà de sa vision, Conrad nous apporte sa sérénité", rajoute Thibault Daubagna. "Il a le rôle de père dans l'équipe, c'est quelqu'un de très ouvert avec qui on peut discuter. Il sait nous communiquer sa confiance et nous rassurer". Avec ces deux joueurs capables d'apporter de la stabilité et d'inspirer leurs partenaires à l'entraînement, l'ensemble du groupe devrait être tiré vers le haut. Il convient toutefois de rester prudent, car ce ne sont par des surhommes et beaucoup de choses peuvent se passer d'ici la fin de saison. En revanche, les Palois doivent désormais être en capacité de ramener des points de l'extérieur et de tuer les matchs à domicile afin d'éviter de jouer la trouille au ventre jusqu'à la sirène.

0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×