Icon Sport

Top 14 - Mourad Boudjellal: "Prendre une volée à Bordeaux, c'est un peu devenu la spécialité locale"

Boudjellal: "Prendre une volée à Bordeaux, c'est un peu devenu la spécialité locale"

Le 18/02/2015 à 14:33

Suite de l'intervention de Mourad Boudjellal sur Sud Radio et place au Top 14. Le Président du RCT est méfiant avant d'affronter Bordeaux-Bègles, "un nouveau grand du rugby français". Il revient également sur la venue des Sharks et les dernières rumeurs de transferts du côté de la Rade.

Alors que Toulon s'apprête à se déplacer en Gironde samedi, Mourad Boudjellal n'a pas oublié un certain voyage du côté de Bordeaux il y a deux saisons. "Je crois qu'à Bordeaux il y a deux ans, on avait rendu hommage à Denise avec un 41 à 0 donc on va essayer d'être plus discrets cette année dans les hommages", prévient le Président toulonnais. "Cette année, il y a quelques grandes équipes qui se sont pris des volées à Bordeaux, c'est un peu devenu la spécialité locale. Quand ils sont partis, il faut sortir la calculatrice parce que ça ne s'arrête plus". Le Varois se souvient donc sans doute des larges victoires de l'UBB contre Clermont (51-21), Castres (59-7) ou Brive (46-10).

" Bordeaux, c'est un nouveau grand dans le rugby français"

Le RCT se déplacera donc en connaissance de cause. "On y va avec l'équipe la plus compétitive du moment et avec beaucoup de respect parce que le Président Marti fait un travail très qualitatif. Je l'ai connu en Pro D2 dans les années galères. C'est quelqu'un que je respecte énormément car il s'est investi avec son énergie, son argent, au détriment de ses affaires et de sa vie de famille et il arrive à faire de Bordeaux un club avec lequel il faudra compter", explique un Mourad Boudjellal admiratif. "Il y a quelques temps, il a déclaré vouloir être champion de France, tout le monde l'a pris pour un fou et moi je pense qu'il peut l'être. Bordeaux, c'est un nouveau grand dans le rugby français. Bravo à eux, ils génèrent de l'économie avec un jeu attrayant qui amène du monde au stade. Ils savaient qu'ils devaient attirer du public. Le Président Marti est aujourd'hui le témoin d'un proverbe que j'aime bien: "On est jamais déçu par le travail"".

" Les Sharks n'ont pas été très fair-play"

Autre sujet abordé dans l'émission "Rugby et Compagnie" de ce mardi soir, la rencontre entre Toulon et les Sharks, perdue par les Varois (10-12). Un partenariat qui pourrait se renouveler? On sait qu'on va reprendre l'avion en juillet et reproduire ce genre d'opérations. Même si selon le Président du RCT, "les Sharks n'ont pas été très fair-play. On a des pénalités en début de match et on ne les tape pas. On a lancé un message: "On va se la faire aux essais". C'est-à-dire qu'on se fout des pénalités, et que celui qui l'emportera sera celui qui marquera le plus d'essais. C'est pas grave parce qu'on s'est quand même régalé".

Au point d'envisager une compétition mondiale entre le Nord et le Sud: "J'ai envie qu'il y ait une Coupe du monde des clubs", avoue Boudjellal. "Aujourd'hui le rugby, c'est la grande illusion. On nous vend des matchs amicaux comme des matchs officiels. La Tournée de novembre, ce sont des matchs amicaux ne servant qu'à remplir les caisses des Fédérations. Ne peut-on pas trouver un moment pour disputer une Coupe du monde des clubs qui serait officielle? Il me semble important pour le développement du rugby que la confrontation Nord/Sud existe".

Laurent Marti et Mourad Boudjellal en 2013

Laurent Marti et Mourad Boudjellal en 2013 Icon Sport

Enfin, le patron du RCT est revenu sur l'actualité du marché des transferts concernant son club. Il a confirmé au micro de Sud Radio être "sur trois joueurs. On va les signer tranquillement et on fera nos annonces au 1er juillet car pour certains on ne peut pas le faire avant". Avant de confirmer que les postes à pourvoir étaient ceux de pilier droit, deuxième ligne, troisième ligne et numéro 10. De quoi faire prendre du poids aux rumeurs Eben Etzebeth ou Duane Vermeulen?

0
0