Nigel Hunt, le centre de Grenoble, face à Clermont (février 2014) - Icon Sport
 
Top 14

Top 14, FCG - Rendez-vous en terre volcanique pour Grenoble

Rendez-vous en terre volcanique pour Grenoble

Par Laurent GENIN
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 15/08/2014 à 16:50 -
Par Laurent GENIN - Le 15/08/2014 à 16:50
Le FCG débute le Top 14 par un déplacement corsé à Clermont, qui a déjà fait bonne impression lors des matches amicaux. Si les Grenoblois sont bien conscients de la difficulté qui les attend, ils se rendront en Auvergne sans pression mais pas dénués de toute ambition.
 

On a coutume de dire jamais deux sans trois. Grenoble aimerait bien que le proverbe se vérifie. En effet, depuis son retour en Top 14 il y a deux ans, le FCG a remporté à chaque fois son premier match : à Bordeaux, puis l’an passé contre le Stade français. Mais cette fois la montagne ou plutôt le volcan semble encore plus difficile à gravir. Grenoble commence son championnat par une rencontre à Clermont, dans l’antre volcanique de Marcel-Michelin. "Avec Clermont on ne joue pas le même championnat", cadre Jonathan Wisniewski, le nouveau demi d’ouverture isérois. "On se déplace, on n’a pas de pression, ce sont les Clermontois qui l’auront parce qu’à domicile ils doivent rester intraitables."

Wisniewski : "On ne va pas à Clermont pour prendre 60 points"

Les Grenoblois ont observé les performances des Auvergnats en préparation et pour eux ils semblent déjà au point. Après le succès convaincant du FCG contre les Harlequins lors du dernier match de préparation samedi dernier, à la question, "est-ce que vous vous considérez prêts avant ce déplacement à Clermont ?" Wisniewski avait répondu en souriant : "C’est très compliqué. Est-ce qu’on peut dire qu’on est prêts quand on va à Clermont quand on voit les résultats qu’ils ont faits ? Je crois que c’est 40 points en moyenne sur les matches amicaux (victoires contre Montpellier 35-19 et face au Connacht 42-7, NDLR)." Pour autant, les Isérois ne se déplacent pas en victime toute désignée. "On va y aller avec beaucoup d’ambitions, d’envie et d’appétit et voir un peu où on en est", expliquait l’ancien joueur du Racing-Métro. "Il est clair aussi qu’on ne va pas à Clermont pour prendre 60 points et remettre tout en question et avoir des doutes." Rencontré jeudi, le pilier Albertus Buckle estime que l’équipe a effectué une bonne préparation avant d’affronter les Clermontois. "La semaine s’est bien passée." Le Sud-Africain est heureux d’être du voyage en Auvergne. "Je suis content d’être dans le groupe des 23, j’ai envie de jouer", annonce-t-il plein d’envie.

Après Clermont, le FCG se déplacera de nouveau la semaine prochaine chez un candidat aux phases finales : Montpellier. "L’objectif est de bien figurer sur ces deux matchs et puis pourquoi pas de ramener des points", prolonge Sylvain Begon, l’entraîneur des avants grenoblois. "On ne va pas commencer à partir battus et se poser des questions. Ce sont deux matchs difficiles mais on a fait des matchs de préparation compliqués (deux rencontres contre les Pumas et une contre les Harlequins), j’espère que ça nous a bien préparés à ce genre de rencontres. Il faut y aller pour se battre." A Clermont, ces deux dernières saisons, le FCG a encaissé deux défaites 44-20 et 27-13. La dernière fois, les Grenoblois avaient privé leurs hôtes du point de bonus offensif à la toute dernière minute, en inscrivant un essai par l’intermédiaire du jeune pilier Kevin Goze. Les Isérois peuvent espérer faire encore mieux cette saison.

Jonathan Wisniewski en pleine discussion avec Bernard Jackman, l'un des entraîneurs du FCG - 14 août 2014
Jonathan Wisniewski en pleine discussion avec Bernard Jackman, l'un des entraîneurs du FCG - 14 août 2014 - Rugbyrama
 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×