AFP

Top 14 - Didier Méné ne "s'explique pas" l'erreur d'arbitrage lors de Bayonne-UBB

Méné ne "s'explique pas" l'erreur d'arbitrage lors de Bayonne-UBB

Le 23/12/2014 à 16:04

Le patron des arbitres, Didier Méné, estime que la faute lors de Bayonne-UBB avec le retour précoce sur le terrain de Lovobalavu, incombe au quatrième arbitre.

Samedi, lors du match Bayonne contre Bordeaux Bègles, l’arbitre Alexandre Ruiz sortait un carton jaune pour le centre bayonnais Gabiriele Lovobalavu auteur d’un plaquage haut. Les deux équipes jouaient alors entre la 67e et la 68e minute de jeu. Surprise quelques minutes plus tard lorsque le centre fidjien revenait en jeu à la 74e minute, soit près de trois minutes avant la fin des 10 minutes réglementaires d’exclusion. Les journalistes furent nombreux en tribune de presse à relever l’erreur sur le moment. Ils furent bien les seuls.

Du côté de Bordeaux Bègles, le manager Raphael Ibanez concédait lors du point presse d’après match"ne pas avoir fait attention" au retour précipité de Lovobalavu. Bayonne, content de retrouver une égalité numérique pour la fin de la rencontre, n’a évidemment pas relevé ce fait de jeu. Alexandre Ruiz, l’arbitre de la rencontre, fut demandé par les journalistes après la rencontre pour une tentative d’explication. Mais la demande tardive ne put être honorée, Alexandre Ruiz était parti.

Alexandre Ruiz était l'arbitre principal de Bayonne-UBB

Alexandre Ruiz était l'arbitre principal de Bayonne-UBBIcon Sport

Mené: "C'est le quatrième arbitre qui se charge de faire respecter ces dix minutes"

Trois jours après les faits, nous avons joint Didier Mené. Le chef des arbitres avoue "ne pas être au courant" de ce fait de jeu survenu au stade Jean-Dauger. Il explique l’organisation arbitrale et enlève toute responsabilité à l’arbitre de champ Alexandre Ruiz. "C’est l’arbitre numéro 4 qui se charge de faire respecter ces dix minutes. Je pense que c’est une erreur humaine. Un manque de concentration peut être. Je ne me l’explique pas". Pour tenter de comprendre ce qui s’est passé samedi, Didier Mené devrait avoir prochainement au téléphone Sylvain Jaymes le quatrième arbitre présent au bord du terrain à Jean-Dauger. "Je ne sais pas ce qui s’est passé pendant ces deux minutes, je n’ai pas vu le match. On peut toujours discuter sur l’influence du joueur dans le jeu pendant ces deux minutes", ajoute le chef des arbitres.

Voilà bien le souci que peut soulever l’erreur de samedi. Sur le drop gagnant de Santi Fernandez à la fin du match, Lovobalavu participe bien à l’action. Mais à ce moment-là les deux équipes jouaient la 78e minute et le centre fidjien pouvait se trouver sur la pelouse. Sur le cas précis d’un joueur entrant prématurément après un carton jaune, Didier Mené pense que "c’est la première fois" que cela arrive. "Des problèmes avec le chrono arrivent de temps en temps", poursuit-il. "Il y en eut un à Carcassonne l’an dernier. Ce qui est souvent arrivé est qu’une équipe joue à 16 quand elle fait entrer deux joueurs et n’en fait sortir qu’un. Il y a des petits problèmes qui arrivent une à deux fois par an". En espérant qu'il n'y en ait pas d'autres jusqu'à la fin du championnat...

0
0