Geoffey Palis et Castres ont déjà rencontré récemment le Stade français, lors des matchs amicaux - 1er août 2014 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Top 14, CO - Castres reçoit en terre étrangère

Castres reçoit en terre étrangère

Par Jérémy Desoblin
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 15/08/2014 à 13:16 -
Par Jérémy Desoblin - Le 15/08/2014 à 13:16
En raison des travaux au stade Pierre-Antoine, le Castres olympique accueillera, samedi, le Stade français à Béziers au stade de la méditerranée (18h30). Une réception un peu particulière que les Castrais devront bien négocier pour réussir leur entame de championnat.

Pour son premier match de cette nouvelle saison de Top 14, le Castres olympique aura l’avantage de recevoir le Stade français. Une réception non pas dans l’antre de Pierre-Antoine, à Castres, mais au Stade de la Méditerranée à Béziers (18 000 places). La raison ? Des travaux réalisés sur la tribune Gabarrou pour moderniser l’enceinte des vice-champions de France. Un chantier qui ne devrait être terminé qu’à la mi-octobre. Une fois achevés, ces travaux permettront au stade du CO d’être doté de loges et d’accueillir 1 400 spectateurs supplémentaires. En attendant, Castres a fait le choix de délocaliser ce premier choc contre le Stade français à Béziers pour permettre au plus grand nombre d’assister à cette belle affiche et de recevoir Bayonne, Oyonnax et Grenoble pour les journées suivantes à Pierre-Antoine dans une configuration restreinte. Un choix largement assumé par le club Tarnais dans sa volonté de croissance.

Un peu particulière, les Tarnais auront malgré tout à cœur de bien négocier cette première "réception" pour se lancer parfaitement dans le championnat comme le concède le centre Romain Cabannes : "c’est toujours bien de commencer par une victoire. Même si on joue à Béziers, on reçoit ce premier match. Le meilleur moyen de se lancer dans cette nouvelle saison serait de l’emporter contre le Stade français". "On va jouer à Béziers dans un superbe stade mais qui n’est pas Pierre-Antoine. On perd un peu ses repères, sa sensibilité. C’est propre au rugby français, en particulier à Castres, prévient Matthias Rolland. Le fait de jouer à domicile motive les joueurs. Tout le monde est très concentré. À Pierre-Antoine, il y a des odeurs, des sensations et des choses qui font que l’on se sent chez nous. Tout cela fait que les joueurs sont deux fois plus concentrés. On va devoir réussir à exporter toutes ces petites choses à Béziers parce qu’il s’agit quand même pour nous d’un match à domicile ».

Béziers, un bon souvenir

A Béziers, le Castres olympique n’arrive toutefois pas totalement en terre inconnue : le 21 août 2010, Castres avait déjà fait le choix de délocaliser un match au Stade de la Méditerranée. C’était lors de la deuxième journée de championnat contre le Stade toulousain. A l’époque, le CO s’était imposé face à Toulouse 22 à 16. "J’ai joué une fois dans ce stade il y a quatre ans. C’était la deuxième journée de championnat. On se demandait tous si on avait fait le bon choix en allant jouer là-bas et au final, on avait quand même gagné contre le Stade toulousain", rappelle Romain Cabannes, un des huit joueurs castrais présents dans le quinze de départ ce jour-là dans l’Hérault. "On vit ce déplacement à Béziers plutôt bien. C’est pour avoir un stade encore plus joli à Castres donc on le vit bien. Ça fait un petit déplacement mais on n’est pas dépaysé, poursuit le talonneur Brice Mach. On connaît un peu le coin parce qu’on a déjà joué là-bas. En plus, le public biterrois est toujours présent quand il le faut donc on espère même qu’il sera derrière nous". Pour le savoir, il faudra attendre samedi…

Jannie Borgman tente de résister au plaquage d'un joueur du Stade français - 1er août 2014
Jannie Borgman tente de résister au plaquage d'un joueur du Stade français - 1er août 2014 - Icon Sport
 
 

commentaires


  • TournaBecarut17/08/2014 08:55

    Quand même, ils ont dû passer du temps à enlever la poussière, remettre en état, graisser les portes, changer les lampes. Ce stade de rugby n'est plus que le miroir du opassé, un peu comme les pyramides en plein désert

  • boS8116/08/2014 12:19

    Après la 2' phase de travaux il y aura 10000places assises avec une vingtaine de loges pour le total de places pas d'infos mais environ 11000 vu que sur les 2000places de pesages on va en perdre une partie avec la nouvelle tribune

  • Tanguy Alibert15/08/2014 16:39

    le stade fera au final dans entre 12000 et 13000 place avec des loges (ce que on avait pas avant )