Icon Sport

Top 14 - Castres: Après le Racing 92, Montpellier ?

Après le Racing, Castres peut-il s'offrir Montpellier ?

Le 02/03/2016 à 18:40

TOP 14 - Auteur de l'exploit de la 16e journée avec son succès (9-13) sur la pelouse du Racing 92 à Colombes, le Castres olympique aura à nouveau un défi de taille à relever sur le terrain de Montpellier. Un nouveau challenge que le CO ne peut pas se permettre de prendre à la légère...

En faisant tomber le Racing 92 à Colombes (9-13) pour la première fois de la saison, le Castres olympique a sans conteste réalisé le gros coup de la 16e journée de Top 14. Un deuxième succès à l'extérieur qui a, en plus, eu le mérite de replacer les Tarnais au classement après la défaite lors de la journée précédente à domicile face à Clermont. Rassurée sur ses capacités et son niveau de jeu, c'est avec le plein de confiance que la formation castraise a retrouvé les chemins du centre d'entraînement du Levezou. Reste maintenant à savoir si la bande de Christophe Urios est capable de rééditer un tel exploit face à un autre poids lourd du championnat.

Rodrigo Capo Ortega (Castres) - 27 février 2016

Rodrigo Capo Ortega (Castres) - 27 février 2016Icon Sport

Car si le MHR est pour l'instant moins impressionnant que le Racing sur le plan comptable, cela n'est pas du tout le cas au niveau de l'effectif. Montpellier et sa colonie d'internationaux sud-africains n'ont rien à envier aux Franciliens. Au contraire, "ça va piquer, c'est sûr", assure même Christophe Urios. "Montpellier est une très grosse équipe. C'est du même calibre que le Racing. Ce n'est pas le même jeu mais il y a autant de qualités. On apprécie ou non cette équipe mais tout le monde va dans le même sens. C'est une grande discipline. C'est un jeu d'abnégation, de courage, d'occupation et de pression permanente. Pour faire cela, il faut être armé. Et eux, ils le sont particulièrement".

Urios:" Si on se relâche après chaque bonnes performances, on va finir relâchés mais on va surtout terminer le championnat très rapidement"

Une formation montpelliéraine équipée sur mesure pour le combat, la contre attaque et l'occupation du terrain, toujours très difficile à bouger et très bien organisée. "Le danger serait peut-être d'avoir une petite baisse de concentration, de ne plus avoir peur de ramasser comme après la défaite face à Clermont", confie l'ancien joueur héraultais Alexandre Bias. "Avant le Racing, on était dans une semaine difficile. L'erreur pour nous serait de croire qu'on est redevenus très bon et que le match face à Montpellier va être facile". Revenu à la septième place, le Castres olympique ne peut pourtant pas se permettre une baisse de régime sous peine d'être à nouveau décroché dans la course aux phases finales.

Christophe Urios (Castres) - 27 février 2016

Christophe Urios (Castres) - 27 février 2016Icon Sport

"Si à chaque fois que nous faisons une bonne performance, on se relâche, ça risque d'être compliqué... À un moment donné, il faut savoir ce que l'on veut. Pour atteindre notre objectif, il va falloir cravacher dur", rappelle le manager tarnais. "On est un peu moins bien placé que les autres. Cela va passer par deux ou trois victoires à l'extérieur et un carton plein à la maison donc il ne faut pas dormir. Si on se relâche après chaque bonnes performances, on va finir relâcher mais on va surtout terminer le championnat très rapidement". Et aussi très loin des objectifs affichés en début de saison...

0
0