Sireli Bobo tente de passer la défense d'Oyonnax en match amical - 8 août 2014 - Icon Sport
 
Top 14

Top 14, ASR - La Rochelle avance vers Brive avec ses certitudes

La Rochelle avance vers Brive avec ses certitudes

Par Arnaud Bébien
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 15/08/2014 à 15:48 -
Par Arnaud Bébien - Le 15/08/2014 à 15:48
Le promu rochelais se rend à Brive. Les Maritimes se préparent à y affronter "une défense agressive". Confiants, ils abordent cette première rencontre avec l’assurance de leurs points forts, en premier lieu la mêlée.
 

"Nous devons évacuer la pression, sinon on ne pourra pas terminer la saison…" Jeudi, à l’avant-veille de la première journée de Top 14, le troisième ligne historique du Stade rochelais Nicolas Djebaili résumait en une phrase l’état d’esprit du groupe Jaune et Noir. C’est entre envie et humilité que les hommes du duo Patrice CollazoFabrice Ribeyrolles ont placé leur GPS pour ce déplacement en Corrèze. Contre Brive, le capitaine et pilier néo-zélandais Uini Atonio s’attend à affronter "une défense agressive". "Ce sera une très bonne entame en matière, poursuit-il, nous allons voir l’intensité monter et mesurer un peu plus la différence entre le Top 14 et la Pro D2."

Les coachs, eux, ont adopté depuis quelques jours un discours précis avec les joueurs afin de les mettre dans le bain. Pour le dernier match amical à Issoire contre Oyonnax, perdu 34 – 27, Patrice Collazo n’avait pas hésité à parler de "rencontre de championnat". Avec trois essais inscrits, dont deux par le deuxième ligne fidjien Jone Qovu, c’est du positif qui a été vu dans le Puy-de-Dôme. "Le groupe prend confiance", reconnaissait Jean-Pascal Barraque, le demi d’ouverture titularisé centre. "La conquête est propre, la mêlée aussi. La touche est également en progrès", renchérit Collazo.

Entre certitudes et vigilance

Le Top 14, cela fait trois ans que les Rochelais y ont été débarqués. Cette saison, pour ce retour attendu par un stade Deflandre, porté à 15.000 places, le président Vincent Merling parle de "pérenniser le club en Top 14". Des propos tenus cette semaine à l’AFP et qui n’effraient personne dans le staff et dans l’effectif. Bien au contraire, ca semble rasséréner l’équipe et son capitaine emblématique et puissant Uini Atonio. La sérénité, à l’entrainement ou lors des entrevues avec la presse, est à relever depuis la reprise.

Si sur le fond, la Caravelle – l’emblème du club – navigue avec des certitudes, il faudra veiller à garder la forme et ne pas retomber dans des travers aperçus à Colomiers en amical avec de multiples cartons. "En Top 14, l’addition se paie cher", rappelle souvent l’expérimenté Djebaili, de l’aventure dans l’élite il y a quatre ans avec Cobus Grobler, le deuxième ligne sud-africain. Et ce, si les Jaune et Noir veulent ramener de leur déplacement le bonus défensif : les nouvelles règles imposent un maximum de cinq points d’écart. "Il faudra veiller à ne pas prendre de pénalité", termine Jean-Pascal Barraque qui voit une solution à cela : "Envoyer du jeu jusqu'à la fin du match".

Patrice Collazo travaille les ballons portés avec les avants de La Rochelle - 8 août 2014
Patrice Collazo travaille les ballons portés avec les avants de La Rochelle - 8 août 2014 - Icon Sport
 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×