Icon Sport

Résumé de la 16e journée de Top 14: Clermont et le Stade français marquent les esprits

16e journée: Clermont et le Stade français marquent les esprits

Mis à jourLe 11/01/2015 à 14:36

Publiéle 10/01/2015 à 23:02

Mis à jourLe 11/01/2015 à 14:36

Publiéle 10/01/2015 à 23:02

Article de Ivan Petros

En tête au classement à l'issue de cette 16e journée, Clermontois et Parisiens ont impressionné. Notre bilan.

Les résultats

  • Le Stade français n'a pas fait les choses à moitié face à Castres en ouverture de la 16e journée. Largement supérieurs dans tous les domaines, surtout en conquête, les Parisiens ont passé pas moins de six essais à des Tarnais totalement dépassés (49-13). Dont deux essais de pénalité, preuve de la domination de leur paquet d'avants.
  • Face au Racing, Toulon a d'abord fait très fort avec trois essais inscrits en moins d'une demi-heure, profitant notamment de l'indiscipline francilienne et donc de sa supériorité numérique. Les Racingmen n'ont pourtant pas sombré, parvenant à revenir à deux petits points après trois-quarts d'heure de jeu, grâce à Andreu et Roberts. Le RCT a finalement su trouver les ressources pour remporter cette superbe bataille, avec une dernière réalisation de Giteau, afin de renouer avec la victoire suite à deux revers consécutifs (32-23).
  • Toulouse eu très chaud! Malgré quatre essais inscrits, dont un doublé pour Yann David, les joueurs de Guy Novès n'ont jamais réussi à se défaire de Rochelais très volontaires. Les deux essais de Julien Audy et Jason Eaton ont permis aux Maritimes de rester dans la partie tout au long du match. Au final, le Stade toulousain s'en sort très bien (29-26) et le Stade rochelais est récompensé de son match par le bonus défensif décroché sur la sirène.
  • Bordelo-Béglais et Grenoblois s'affrontaient à Moga dans un duel d'équipes ambitieuses cette saison. Les Girondins ont eu le dernier mot, non sans mal après avoir encaissé un essai dès la première minute. La réaction de l'UBB a été finalement largement suffisante pour l'emporter (34-16). Les troupes de Raphaël Ibanez chippent la cinquième place au classement à leurs invités du jour et confirment donc qu'il faudra compter sur eux pour la qualification aux phases finales.
  • Oyonnax n'avait jamais battu Montpellier depuis son accession en Top 14. Une statistique désormais à oublier. Les Haut-Bugistes ont pris les Héraultais à la gorge en début de rencontre pour s'offrir rapidement quinze points d'avance. Suffisant malgré une légère réaction montpelliéraine. Jake White a donc connu sa première défaite en France (20-13) et l'espoir né de la victoire face à Toulon est lui d'ores et déjà remis en question.
  • A l'instar de Toulouse, Bayonne s'est fait très peur à Jean-Dauger. Sous la pression de Lyonnais plus qu'accrocheurs, les Basques ont souffert jusqu'au bout, restant sous la menace du Lou et de son buteur, Jérôme Porical. Les partenaires de Georges Smith sont finalement venus mourir à un point. Un succès d'une courte tête (23-22) qui permet aux Bayonnais de quitter la zone rouge et de même dépasser Lyon au classement.
  • Très bonne opération pour Clermont face à Brive. Dans le derby, les Clermontois ont offert un récital offensif, inscrivant six essais et s'emparant ainsi du bonus offensif (44-20). Cinq points qui permettent aux Auvergnats de reprendre la tête du championnat au Stade français. Une partition d'ensemble très satisfaisante à une semaine du déplacement à Sale.

Les résumés

Première réussie pour Juan Martin Hernandez à Mayol
Première réussie pour Juan Martin Hernandez à Mayol - Icon Sport

Le classement

Le trio de tête poursuit son train d'enfer. Clermont et le Stade français (50 points), ainsi que Toulon (47 points) disposent désormais d'une belle marge de manoeuvre sur leurs poursuivants. Le Racing (41 points), Bordeaux-Bègles (40 points) et Grenoble (38 points) sont légèrement distancés. Toulouse, avec 37 unités au compteur, ne figure toujours pas dans le top six. En bas de tableau, le Stade rochelais (26 points) est toujours dernier. Castres (28 points) intègre à nouveau la zone rouge, que quitte Bayonne (32 points).

Les joueurs

Une nouvelle fois énorme, le capitaine parisien Sergio Parisse a fait étalage de toute sa classe, s'offrant même un triplé. Au sein d'un pack surpuissant, Rabah Slimani s'est montré particulièrement à son avantage et confirme sa grande forme actuelle. Malgré la défaite du Racing à Mayol, le centre francilien Casey Laulala s'est illustré en trouvant de nombreux espaces. Marc Andreu, très en jambes, a bien profité du travail de l'ancien du Munster. Côté Toulonnais, Juan Martin Hernandez a régalé le public varois de gestes spectaculaires pour sa première titularisation sous les couleurs du RCT. A l'arrière, Leigh Halfpenny a probablement réussi son meilleur match depuis son arrivée sur la Rade.

A Toulouse, l'homme du match se nomme Yann David. Le centre international, qui enchaîne les titularisations, a été récompensé contre La Rochelle par un joli doublé. Si Bordeaux-Bègles a dominé Grenoble, les Girondins le doivent en grande partie à Ole Avei et Lionel Beauxis. Le talonneur samoan a inscrit un doublé au terme de jolis mouvements. L'ancien ouvreur toulousain a lui été parfait dans l'animation et très précis face aux perches (19 points). Les Oyomen Sylvère Tian et Olivier Missoup ont largement contribué à la belle victoire d'Oyonnax sur Montpellier. Le premier en franchissant la ligne d'en-but à deux reprises dans les dix premières minutes, le second par son activité incessante. Belle partie de Fabien Cibray également, à la mêlée. A Bayonne, l'Aviron a encore pu compter sur l'expérience de Santiago Fernandez, précieux à l'ouverture. Autre doublé à signaler, celui de Napoleoni Nalaga pour Clermont, au sein d'un effectif où chacun a (très bien) fait le boulot.

Les bonus

0 commentaire
Vous lisez :