Laurent Travers (Racing) - Icon Sport
Top 14

"La classe d'un joueur a fait la différence" - Le top des déclas de la 17e journée de Top 14

"La classe d'un joueur a fait la différence" - Le top des déclas
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 01/02/2015 à 12:23 - Publié le 31/01/2015 à 23:20
Par Fabien Pomiès - Le 01/02/2015 à 12:23

La fierté de Ouedraogo, la colère de Guitoune, la lucidité de Travers, le calme de Dubois... Notre Top déclas de la 17e journée de Top 14.

Nicolas Morlaes (entraîneur des trois-quarts de Bayonne)

S'ils n'ont pas ramené de point de leur déplacement à Toulon (24-17), pas question de se démobiliser ou de chercher des excuses. Cela, malgré une infirmerie pleine. Les Bayonnais vont faire le dos.

" Nous, le calendrier, on n'y réfléchit pas"

Fulgence Ouedraogo (troisième ligne de Montpellier)

Immense satisfaction du côté du MHR. Les Héraultais étaient pourtant mal embarqués contre l'UBB.

" On avait tout contre nous: des blessés, un carton rouge, un match compliqué... On peut être fier de nous, car nous avons sortis un grand match"
Fulgence Ouedraogo (Montpellier)
Fulgence Ouedraogo (Montpellier) - Icon Sport

Sofiane Guitoune (arrière de Bordeaux-Bègles)

Malgré une situation favorable après l'expulsion de Paillaugue, les Girondins ont déjoué à Montpellier (34-24). Ce qui a le don de faire enrager l'arrière international de l'UBB.

" Si on veut faire partie des six, il va falloir grandir"

Olivier Azam (entraîneur des avants de Lyon)

Si le Lou a été battu sur sa pelouse par le Racing, le futur coach d'Oyonnax a apprécié la prestation de son paquet d'avants.

" Je tiens à féliciter les avants. Ils ont beaucoup travaillé pendant la semaine et ont réalisé un gros match. Le Racing est rarement mis en difficulté de cette manière."

Laurent Travers (co-entraîneur du Racing-Métro)

Face à Lyon, Brice Dulin a sorti une belle épine du pied du Racing. L'ancien technicien castrais en est bien conscient.

" La classe d'un joueur a fait la différence "
Jeff Dubois
Jeff Dubois - Icon Sport

Jean-Frédéric Dubois (entraîneur des trois-quarts du Stade français)

Pas de panique à Paris malgré la première défaite de la saison à domicile, face à Oyonnax.

" Il n'y a pas péril en la demeure: on est toujours en haut, on a perdu comme tout le monde un match à domicile"

Guy Novès (manager de Toulouse)

Soulagé du reveil toulousain, Guy Novès n'en restait pas moins un peu désolé pour le voisin castrais

" On est désolé car les Castrais sont nos amis, on les connaît très bien"

Christophe Urios (manager d'Oyonnax)

Après le Racing, c'est le Stade français qui a vu Oyonnax l'emporter en terre parisienne. De quoi inspirer un trait d'humour au futur manager du CO.

" Je viens presque à regretter que Massy ne soit pas en Top 14 (rires), on aurait peut-être eu une troisième victoire à l'extérieur. C'est peut-être de bonne augure pour la finale"
0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×