Icon Sport

"La classe d'un joueur a fait la différence" - Le top des déclas de la 17e journée de Top 14

"La classe d'un joueur a fait la différence" - Le top des déclas

Le 01/02/2015 à 12:23

La fierté de Ouedraogo, la colère de Guitoune, la lucidité de Travers, le calme de Dubois... Notre Top déclas de la 17e journée de Top 14.

Nicolas Morlaes (entraîneur des trois-quarts de Bayonne)

S'ils n'ont pas ramené de point de leur déplacement à Toulon (24-17), pas question de se démobiliser ou de chercher des excuses. Cela, malgré une infirmerie pleine. Les Bayonnais vont faire le dos.

" Nous, le calendrier, on n'y réfléchit pas"

Fulgence Ouedraogo (troisième ligne de Montpellier)

Immense satisfaction du côté du MHR. Les Héraultais étaient pourtant mal embarqués contre l'UBB.

" On avait tout contre nous: des blessés, un carton rouge, un match compliqué... On peut être fier de nous, car nous avons sortis un grand match"
Fulgence Ouedraogo (Montpellier)

Fulgence Ouedraogo (Montpellier)Icon Sport

Sofiane Guitoune (arrière de Bordeaux-Bègles)

Malgré une situation favorable après l'expulsion de Paillaugue, les Girondins ont déjoué à Montpellier (34-24). Ce qui a le don de faire enrager l'arrière international de l'UBB.

" Si on veut faire partie des six, il va falloir grandir"

Olivier Azam (entraîneur des avants de Lyon)

Si le Lou a été battu sur sa pelouse par le Racing, le futur coach d'Oyonnax a apprécié la prestation de son paquet d'avants.

" Je tiens à féliciter les avants. Ils ont beaucoup travaillé pendant la semaine et ont réalisé un gros match. Le Racing est rarement mis en difficulté de cette manière."

Laurent Travers (co-entraîneur du Racing-Métro)

Face à Lyon, Brice Dulin a sorti une belle épine du pied du Racing. L'ancien technicien castrais en est bien conscient.

" La classe d'un joueur a fait la différence "
Jeff Dubois

Jeff Dubois Icon Sport

Jean-Frédéric Dubois (entraîneur des trois-quarts du Stade français)

Pas de panique à Paris malgré la première défaite de la saison à domicile, face à Oyonnax.

" Il n'y a pas péril en la demeure: on est toujours en haut, on a perdu comme tout le monde un match à domicile"

Guy Novès (manager de Toulouse)

Soulagé du reveil toulousain, Guy Novès n'en restait pas moins un peu désolé pour le voisin castrais

" On est désolé car les Castrais sont nos amis, on les connaît très bien"

Christophe Urios (manager d'Oyonnax)

Après le Racing, c'est le Stade français qui a vu Oyonnax l'emporter en terre parisienne. De quoi inspirer un trait d'humour au futur manager du CO.

" Je viens presque à regretter que Massy ne soit pas en Top 14 (rires), on aurait peut-être eu une troisième victoire à l'extérieur. C'est peut-être de bonne augure pour la finale"
0
0