Mourad Boudjellal, le président de Toulon - Icon Sport
Top 14

Guirado, Four-Nations, Savare, Wilkinson: Boudjellal revient aux affaires

Guirado, Four-Nations, Savare, Wilkinson: Boudjellal revient aux affaires
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 15/09/2014 à 14:49 - Publié le 15/09/2014 à 14:32
Par Fabien Pomiès - Le 15/09/2014 à 14:49

Gestion du cas Guirado, celui des joueurs pris au Four-Nations, les blessés ou un retour de Wilkinson, Mourad Boudjellal a plusieurs dossiers chauds à traiter.

La gestion du cas Guirado

Inscrit dans la liste des trente joueurs protégés du XV de France après la blessure d’Hugo Bonneval, le talonneur Guilhem Guirado est donc soumis à la limite de trente rencontres par saison. Or, entre les matchs lors de la tournée en Australie et les matchs amicaux, il a déjà grillé cinq jokers. Une situation qui frustrait l’intéressé d’ailleurs comme il nous l’avait confié : "Disputer que 25 matchs avec Toulon, c'est un peu frustrant". Mourad Boudjellal, le président du RCT, a demandé une dérogation auprès la FFR et il aurait obtenu gain de cause ce week-end selon La Provence. Les deux matchs de préparation ont été enlevés du compte. Il lui reste donc un crédit de 27 matchs. Laissé au repos depuis quelques semaines, l’ancien Perpignanais va pouvoir retrouver le terrain.

Botha, Habana et Fernandez-Lobbe appelés à la rescousse

Comme chaque début de saison, les clubs du Top 14 sont privés de certains de leurs éléments à cause du Four-Nations. Les Argentins, si présents par le passé dans les effectifs, sont d’ailleurs devenus personae non gratae. Au RCT, les absences des Sud-Africains Bakkies Botha et Bryan Habana ainsi que celle de l’Argentin Juan Martin Fernandez Lobbe commencent à se faire sentir. Le président toulonnais espère donc pouvoir récupérer ses joueurs. Dans La Provence, il n’y est pas allé par quatre chemins. "Je ne suis pas né pour financer le rugby sud-africain et argentin. L'IRB a décidé des règles, c'est très bien. Mais si les gens de l'IRB veulent financer le rugby de ces deux pays, qu'ils ne s'en privent pas. Mais, moi, je ne le financerai pas". Et de menacer: "S'ils ne rentrent pas, alors que nous avons besoin d'eux et que nous ne recevons aucun défraiement, ils ne seront pas payés (par le RCT), car ils ne seront pas présents à Toulon. C'est normal".

Les blessures s’accumulent

On le sait, le champion d’Europe et champion de France possède un effectif de qualité et une profondeur de banc qui laisse rêveur pas mal de clubs du championnat. Pourtant, le RCT n’est pas épargné par les blessures depuis le début de saison, au point même de réfléchir à la venue d’un joker médical. L’infirmerie était déjà bien remplie avec des absents de marque comme Giteau, Ali Williams, Tillous-Borde, Suta, Gorgodze, Durand ou Suta. Le deuxième ligne Romain Taofienua (genou) et l’ouvreur Frédéric Michalak (épaule gauche) se sont rajoutés à cette liste. Abordons également les cas de Jimmy Yobo et Fabien Barcella, recrutés durant l’intersaison mais peu ou pas utilisés (0 match pour le premier, un pour le second). Reste alors le cas de l’Australien James O’Connor qui va retourner dans son pays en janvier prochain. Mourad Boudjellal s’est rapidement activé et a attiré dans ses filets l’Argentin Juan Martin Hernandez.

Frédéric Michalak lors de la rencontre entre Toulon et le Stade français - 13 septembre 2014
Frédéric Michalak lors de la rencontre entre Toulon et le Stade français - 13 septembre 2014 - Icon Sport

Wilkinson, le retour ?

Touché ce samedi soir contre le Stade français, Frédéric Michalak pourrait se retrouver éloigné des terrains pour une longue durée. L’ancien Toulousain a en effet quitté la pelouse en se tenant son épaule gauche, celle-là même pour laquelle il avait été opéré en juillet 2013. En attendant de connaître la nature exacte de sa blessure et Matt Giteau étant le seul ouvreur disponible actuellement, la question d’un joker médical à ce poste se pose. Depuis ce week-end, la rumeur folle d’un come-back Sir Jonny n’a cessé d’enfler. Selon L’Equipe, Mourad Boudjellal travaillerait sur ce dossier. Et les vingt points laissés au pied par les buteurs du week-end Michalak, D. Armitage, O’Connor et Escande plaident également en faveur du retour du métronome anglais. Reste à savoir si l’intéressé, lui, est prêt à revenir. Pas certain.

La mise au point avec Savare et Lorenzetti

Une chose est certaine, l’homme fort du RCT n’a que peu goûté la démonstration de joie de Thomas Savare, le président du Stade français ayant qualifié la victoire des siens à Mayol comme "(sa) plus grande victoire depuis qu'(il) est président du Stade Français (2011 NDLR)." Mourad Boudjellal a estimé de son côté que c’était "sans doute (sa) plus petite défaite depuis que je suis président du RCT (2006 NDLR), car il (lui) manquait de nombreux joueurs cadres." Avant d’ajouter: "Non, c'est un message d'humilité". Mais il ne semble pas avoir oublié Jacky Lorenzetti, son homologue du Racing avec qui il a échangé quelques amabilités dans la presse il y a quelques semaines. Le club francilien serait actuellement sur les rangs pour récupérer Matt Giteau. Si on ne connaît pas encore le choix de son joueur, le président varois a des arguments : "Si Matt Giteau aime les stades vides, il peut y aller... Je respecterai son choix. En tout cas, Jacky Lorenzetti a des moyens que je n'ai pas. S'il veut Matt Giteau, il l'aura".

Jacky Lorenzetti et Mourad Boudjellal - Toulon Racing - 23 août 2013
Jacky Lorenzetti et Mourad Boudjellal - Toulon Racing - 23 août 2013 - Icon Sport
0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×