Yannick Nyanga (Toulouse) contre Castres - 22 août 2014 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

2e journée Top 14 - Les cadors déjà présents

Les cadors déjà présents

Par AFP
Dernière mise à jour Le 25/08/2014 à 11:19 -
Par AFP - Le 25/08/2014 à 11:19
A l'exception de Castres et Montpellier, tous les prétendants aux phases finales du Top 14 semblent à des degrés divers déjà rodés, à commencer par Toulon et Clermont, probants vainqueurs lors d'une spectaculaire deuxième journée du Top 14.

Les gros montrent les muscles

Cinq équipes demeurent invaincues à l'issue de cette deuxième journée. Et sans surprise, ce sont tous des prétendants au titre ou du moins à une qualification pour les phases finales: Toulon et Toulouse (9 points) devancent ainsi d'une longueur Clermont, Bordeaux et le Stade français. Le RCT, champion de France et double champion d'Europe en titre, semble le mieux rodé. Même privés de leurs internationaux engagés dans le Four Nations (Habana, Juan Smith, Fernandez Lobbe, Botha), les Toulonnais sont les seuls à avoir réalisé deux matches pleins, bien que le profil des vaincus (Bayonne et La Rochelle) incite à la mesure.

Castres et Montpellier en souffrance

Seuls absents notables parmi les équipes de tête, Castres et Montpellier, également candidats aux premières places. Le CO, champion de France en 2013 et finaliste en juin dernier, ne compte qu'un point après sa défaite à domicile contre le Stade français (22 à 25 à Béziers), suivie de celle subie à Toulouse vendredi (6-35). Il s'agit du pire départ des Tarnais depuis la saison 2008-2009 (un point également). Dirigés par Alain Gaillard, l'entraîneur du titre de 1993, ils avaient assuré de justesse leur maintien en fin de saison (12e).

Montpellier ne semble guère en meilleure forme, même si les Héraultais comptent une victoire, face à Grenoble samedi (20-17). Battus d'entrée à l'Altrad Stadium par le Racing-Métro (16-19), ils n'ont dû leur salut samedi qu'à une pénalité de Jonathan Pélissié à la sirène, alors que le Grenoblois Jonathan Wisniewski avait manqué les perches quelques instants plus tôt. Une issue cruelle pour les Isérois, déjà battus avec les honneurs le week-end dernier à Clermont (26-30). Et un début de saison dans la lignée des précédents pour les Montpelliérains depuis que Fabien Galthié en est le manager (été 2010).

Alex Tulou - Montpellier Grenoble - 23 août 2014
Alex Tulou - Montpellier Grenoble - 23 août 2014 - Icon Sport

Trente-sept essais inscrits

Les spectateurs qui se sont déplacés dans les stades ce week-end n'ont pas dû regretter leur choix: 37 essais ont été inscrits lors de cette deuxième journée, près de deux fois plus que lors de la précédente (19). Et un seul match, le souvent très fermé derby du Massif Central Brive-Clermont (6-21), ne s'est terminé par aucun essai. Seul Castres, battu à Toulouse (6-35), n'a pas réussi à franchir la ligne d'en-but adverse. Des Toulousains qui ont régalé leur public en marquant quatre essais. Bayonne, auteur de cinq essais face à Oyonnax (38-12), et Toulon, qui a passé la bagatelle de neuf essais à La Rochelle (60-19), ont aussi assuré le spectacle à domicile.

La Rochelle en apprentissage

Dur apprentissage de l'élite pour La Rochelle ! Les Maritimes, qui possèdent le deuxième plus petit budget de l'élite, ont encaissé 97 points et 13 essais en deux matches, à Brive (15-17) puis Toulon (19-60). Il s'agit du plus mauvais départ pour un promu depuis que le Top 14 existe. Les Rochelais étaient mieux partis lors de leur précédente saison dans l'élite (quatre points après deux journées en 2010-2011), ce qui ne les avait pas empêchés d'être relégués. Et la suite du programme s'annonce corsée, avec leurs premiers matches à Marcel-Deflandre contre Toulouse et Castres, entrecoupés d'un déplacement à Grenoble.

Grenoble, Oyonnax et l'autre promu, Lyon, ne comptent aucune victoire non plus après avoir également dû se déplacer deux fois (Castres, autre équipe sans victoire, a reçu en ouverture). Mais le Lou, qui affiche un budget bien supérieur et a effectué un gros recrutement à l'intersaison, a mieux résisté à Bordeaux-Bègles (9-18) puis Paris (20-23). Il faut remonter à la saison 2007-2008 pour voir les deux promus (alors Auch et Dax) ne compter aucune victoire après deux journées.

Patrice Collazo et les avants rochelais à l'échauffement
Patrice Collazo et les avants rochelais à l'échauffement - Icon Sport
 
 

commentaires


  • vieillegrole27/08/2014 17:51

    Salut, à la prochaine......décision arbitrale ?.........non, j'espère pas. Bonne saison à toi.

  • touca3127/08/2014 13:52

    Coucou... En fait, sur l'action, comme tu as pu le voir, l'arbitre se contente (à mon avis à tort) de 3 "non" sans précision (3 joueurs différents sur l'action). S'il s'adresse bien à Nyanga, valait-il mieux continuer dans l'erreur en sifflant une faute contre un joueur qui n'est finalement pas pénalisable ou laisser faire en se ravisant objectivement. S'il siffle Nyanga, c'est une erreur d'arbitrage. S'il laisse jouer, cela reste de la prévention très vague, inutile, erronée, mais sans incidence directe sur le cours du jeu. Après, pour avoir vu (des tribunes) et revu (du canapé) le match, je peux t'assurer qu'il n'y a pas gd chose de choquant dans l'arbitrage de ce match. Mais tu n'es pas obligé de me croire et tu peux visionner la globalité de la rencontre (je te conseille une bonne part des rucks). Pour les équipes à l'extérieur, je te trouve assez dur. Certes, il est plus aisé de venir au Wallon qu'il y a 15 ans, mais j'ai plutôt le sentiment que la majorité des équipes ne viennent pas pour jouer au jokari ou taper le carton dans le bus. Si c'est le cas à Toulouse, j'imagine que c'est pareil ailleurs. Le Chacal.

  • vieillegrole27/08/2014 11:08

    On est d'accord, sur un ruck , on peut siffler plusieurs fautes de chaque côté et il est très difficile de faire la part des choses. Ce qui me chagrine , pour avoir revu l'action, ce que l'arbitre demande à Nyanga deux fois de ne pas jouer et qu'au final, il joue....Selon moi, il aurait dû être pénalisé, s'il est logique avec lui-même et les indications qu'ils donnent.....mais bon, ce n'est que du sport et ça ne m'a pas empêcher de dormir. Ce que je trouve dommage et dommageable, c'est que sur ces deux premières journées , globalement, c'est plutôt bien parti au niveau du jeu mais les prestations arbitrales n'ont pas été à la hauteur sur qqes rencontres et ça pénalise des équipes qui s'étaient envoyées à l'extérieur alors que ça devient rare.....C'est tout.