Icon Sport

19e journée Top 14 RCT-Brive (34-11), Grâce à un Smith de feu, Toulon prend les commandes du Top 14

Grâce à un Smith de feu, Toulon prend les commandes du Top 14

Le 07/03/2015 à 23:12

Dans le sillage d'un Smith incroyable (quatre essais), Toulon a pris le bonus offensif contre Brive (34-11) et s'installe en tête du championnat. Le RCT n'a pas tremblé dans un match qu'il a totalement maîtrisé.

Toulon était trop fort pour Brive. Avant ce match, Nicolas Godignon voulait tester l'état d'esprit de ses joueurs. Ce samedi soir, difficile de faire un bilan, tant les Brivistes ont changé de visage en seconde période. Inexistants pendant les quarante premières minutes, les coéquipiers d'Arnaud Méla ont réalisé un finish de qualité. Insuffisant pour renverser la vapeur face aux champions de France et d'Europe en titre, qui s'imposent 34-11 sans vraiment forcer, et prennent du même coup la première place devant Clermont. Brive, de son côté, occupe la 12e place du Top 14 et n'a plus qu'une unité d'avance sur la zone rouge.

Il est probable qu'à la fin de la saison, le public de Mayol décide de rendre un bel hommage aux joueurs qui s'en vont, et plus particulièrement à David Smith, en partance pour Castres. Au club depuis 2011, l'ailier néo-zélandais a une nouvelle fois fait étalage de toutes ses qualités offensives avec un quadruplé (18e, 33, 52e, 75e). Absent du groupe toulonnais lors des deux dernières finales à Saint-Denis, Smith a toujours fait preuve d'un état d'esprit irréprochable et d'une force mentale qui lui permettent de réaliser une belle saison. Finisseur hors-pair, l'ancien joueur des Auckland Blues a montré qu'il faisait partie des tous meilleurs ailiers de notre championnat. Il pointe même en tête du classement des marqueurs (12).

Brive à la lutte

Très vite distancé et pénalisé en mêlée, Brive a mis du temps à rentrer dans son match. En face, les Toulonnais ne tentaient plus aucune pénalité à partir de la 20e minute. Malgré une domination sans partage, les hommes de Bernard Laporte ne s'envolaient pas au tableau d'affichage. Ils viraient à 20-3 à la mi-temps. De leur côté, les Brivistes étaient sevrés de ballon, et affichaient la stat incroyable de 43% de plaquages manqués. 

Au retour des vestiaires, Brive faisait preuve de plus d'agressivité, dans le sillage d'une première ligne toute neuve avec les entrées de Jgenti, Da Ros et Shvelidze. Virils mais corrects, ils prenaient le dessus sur leurs homologues en mêlée et dans le jeu. Insuffisant toutefois pour espérer revenir sur Toulon. On imagine que le staff du CAB n'espérait pas ramener grand chose de Mayol, mais la situation se complique pour le club, qui rentre bredouille du Var, quand La Rochelle a décroché un nul à Montpellier et Castres gagné contre Lyon. Bien malin celui qui peut dès à présent donner le nom des deux équipes qui descendront en fin de saison. En bas de classement, cinq équipes se tiennent en quatre points. Après 19 journées, toutes ces équipes ont inscrit plus de points que Biarritz à la fin de la saison dernière. Le sprint final s'annonce palpitant. Et son dénouement sera, à coup sûr, cruel pour deux formations qui ne méritent pas de descendre.

0
0