Icon Sport

16e journée Top 14 - Toulouse a échappé de peu à la correctionnelle (29-26)

Toulouse a échappé de peu à la correctionnelle

Mis à jourLe 10/01/2015 à 20:54

Publiéle 10/01/2015 à 20:20

Mis à jourLe 10/01/2015 à 20:54

Publiéle 10/01/2015 à 20:20

Article de Anthony Tallieu

En quête de confiance, les Haut-Garonnais se sont fait très peur face aux Rochelais à Ernest-Wallon malgré quatre essais inscrits (29-26).

Il est dit que le Stade toulousain devra cravacher à chaque match jusqu'à la fin de la saion sans compter sur une quelconque marge sur ses adversaires pour terminer dans ses objectifs.. Méconnaissables, inquiétants d'impuissance et friables en mêlée la semaine dernière à Clermont, les Haut-Garonnais ont souffert pour l'emporter face à la lanterne rouge (29-26). Accrocheurs et enthousiastes, les Maritimes ont rendu la partie très compliquée à leurs hôtes, dans un match spectaculaire avec pas moins de six essais. Une performance récompensée par le premier point récolté à l'extérieur par l'ASR, tandis que Toulouse gagne sans bonus.

À voir les mines réjouies et les bras levés des Rochelais au coup de sifflet final, on voit clairement à quel point ce premier fait d'arme hors de Marcel-Deflandre était attendu par tout un effectif. L'ASR a perdu et reste tout en bas du Top 14, mais ce point de bonus défensif, arraché dans les dernières secondes au nez et à la barbe des Toulousains, vaut son pesant d'or. À chaud au micro de Rugby+, Julien Audy, auteur d'une belle partie couronnée par un essai (22e), déclarait : "On est récompensé des efforts fournis. Nous n'avons encore rien gagné et le chemin est encore long mais on sent qu'il se passe quelque chose dans l'équipe. On est même frustré de ne pas avoir ramené la victoire" . Les hommes de Fabrice Collazo peuvent en effet être fiers de leur partie. Preuve en est : une fois n'est pas coutume, Guy Novès, sentant le souffle du retour adverse poindre, a demandé à son buteur Luke McAlister de prendre les points sur pénalité à quelques minutes de la fin alors que les Stadistes pouvaient espérer un bonus offensif (75e). Mais cette saison, Toulouse est bien contraint à l'humilité.

Doublé pour pour David

Il y avait pourtant du mieux sur le plan offensif par rapport à la dernière sortie assez indigente des Rouge et Noir dans ce secteur. Sous l'impulsion d'un Thierry Dusautoir remarquable et premier marqueur d'essai (9e), les Toulousains ont montré par moment de très belles choses, comme sur l'essai de Yann David, à la conclusion d'un modèle de jeu en mouvement (31e). Le centre haut-garonnais s'est d'ailleurs offert un doublé, servi par son omniprésent capitaine (48e), qui n'a pas suffit à empocher le bonus. La faute à des Rochelais qui n'ont pas lâché et à des Stadistes incapables de tuer le match.

Pour le Stade toulousain, le sprint final est lancé depuis déjà un moment. Dans un Top 14 où chaque point perdu sera pour lui un pas de plus en dehors des phases finales, il sait que tout bonus qu'il laisse échapper se paiera très certainement au moment de faire les comptes. La réception de Bath la semaine prochaine en Champions Cup, qui doit permettre au champion de France d'assurer son billet pour les quarts de finale de la compétition, peut aussi servir de détonateur. Un déclic que la lanterne rouge du Top 14 a peut-être eu ce soir à Ernest-Wallon.

0 commentaire
Vous lisez :