Icon Sport

15e journée Top 14 - Antoine Tichit (Oyonnax): "Toujours des matches spectaculaires face à Grenoble"

Tichit: "Toujours des matches spectaculaires face à Grenoble"

Le 02/01/2015 à 15:45

Il est l’un des cadres d’Oyonnax puisqu’il a participé à tous les matches de Top 14 cette saison, le pilier gauche Antoine Tichit revient sur les points forts et les quelques points faibles du jeu de son équipe, avant le derby face à Grenoble.

C’est un petit soulagement d’avoir retrouvé le goût de la victoire face à Bayonne, après cette défaite un peu frustrante à Brive ?

Antoine TICHIT: Oui, ça fait plaisir car gagner à domicile, à Mathon, c’est important pour le club et les supporters. En ce moment, on a pas mal d’intentions au niveau du jeu et là, ça gagne.

La mêlée était annoncée comme la clé du match selon Christophe Urios, comment avez-vous jugé la performance dans ce secteur ? De bon augure ?

A.T.: On a eu une grosse conquête en première période et ensuite on s’est un peu fatigué. En seconde période, on a eu quelques mêlées où l’on était un peu en difficulté. Elle était globalement bonne mais il faut qu’elle soit plus régulière. C’est de bon augure mais on a encore pas mal de travail. Avec mon collègue Marc Clerc (pilier droit, ndlr), on apprend petit à petit et on continue à avancer.

Par contre, vous n’avez plus marqué d’essais depuis deux matches... Comment expliquer ce manque de réalisme ?

A.T.: On se procure des occasions et c’est ça qu’il faut retenir. C’est vrai qu’on en vendange quelques-unes mais je pense que cela va payer. Je ne saurais pas trop expliquer pourquoi... Ce sont souvent des erreurs individuelles, chacun fait la sienne. C’est clair que c’est dommage.

L'autre point fort depuis quelques matches, c’est la défense. Elle risque d’être très sollicitée face à Grenoble, non ?

A.T.: La défense est plus compacte qu’avant. On arrive à mieux travailler ensemble car on communique plus. Il ne faut pas lâcher ce secteur et continuer à récupérer quelques ballons de contres. Face à Grenoble, ce sont toujours des matches intéressants, de beaux derbys avec beaucoup de jeu donc on s’attend vraiment à un joli match.

" Le match aller contre Grenoble était formidable, on s’était régalé"

On se rappelle de ce match aller complètement fou (victoire d’Oyonnax 40-27 et match à 6 essais, ndlr). On peut s’attendre au même ?

A.T.: Oui le match aller était formidable avec un temps de jeu effectif de fou. Franchement, on s’était régalé. Je ne peux rien prédire mais en tout cas contre Grenoble, c’est vrai que c’est assez particulier, il y a toujours des matches assez spectaculaires. Mais bon, ce week-end, s’il le faut cela fera 6-3 (rires).

Dans ce duel, la notion de derby est-elle importante selon vous ?

A.T.: C’est toujours important parce que les supporters peuvent venir donc il faut essayer de bien faire les choses. En plus, ils ont un joli stade. Je n’y ai jamais joué mais on voit à la vidéo que la pelouse a l’air agréable.

Que peux-tu nous dire sur cette équipe de Grenoble ? Quel serait son point fort ?

A.T.: C’est une équipe qui, cette année, s’est beaucoup retrouvée. On sent une belle cohésion et je pense que c’est une équipe difficile à battre. Son gros point fort est qu’elle envoie du jeu donc il va falloir que notre défense soit bien en place et que l’on ait un bon marquage.

" On est prudent à Oyo, on regarde toujours vers le bas, on fait attention "

Quant on regarde le classement, vous êtes 9e au début des matchs retours. C’est un bon classement mais vers où regarder ?

A.T.: Oui c’est un bon classement mais c’est un championnat, comme l’an dernier, un peu fou. On est à quatre points de la sixième place mais à cinq points aussi de la dernière. Il ne faut pas s’endormir ! On est prudent à Oyo, on regarde toujours vers le bas, on fait attention.

Quelle sera l’idée de ce match face au FCG ? Continuer à mettre en place ce jeu plus entreprenant ?

A.T.: Oui on a envie de se faire plaisir et de faire un match complet donc il va falloir s’envoyer pour résister à cette grosse équipe de Grenoble. Je ne regarde pas trop les autres mais nous, cette année, on fait les choses ! C’est vrai qu’à Mathon, on a peut-être un jeu plus pragmatique. A l’extérieur, on se jette aussi dans les batailles cette année.

Et le fait de jouer pendant cette période de fête ? C’est gênant ?

A.T.: Non, de toute façon le jour de l’An, c’est toujours une mauvaise soirée (rires) ! Donc ça ne me gêne pas. Je n’aime pas les soirées qui ne sont pas improvisées. Quant au froid, on commence à y être habitué à Oyonnax !

0
0