montage un jour cinq images - 13 avril 2014 - Rugbyrama
 
Article
commentaires
Top 14

24e journée Top 14 - Un jour, cinq images: A Anoeta, Bayonne a fait parler sa fierté

Un jour, cinq images: A Anoeta, Bayonne a fait parler sa fierté

Par Fabien Pomiès
Dernière mise à jour Le 13/04/2014 à 18:23 -
Par Fabien Pomiès - Le 13/04/2014 à 18:23
La communion des Bayonnais, la dépit de Avei, la montée en puissance du Racing ou le succès de justesse de Toulouse... Les images marquantes de la 24e journée.

Kockott était surveillé de près

Champions de France en titre, les Castrais se sont compliqués la tâche pour accrocher un billet en phases finales alors qu'il ne reste que deux journées. Au Michelin, Rory Kockott et les siens n'ont pas réussi à mettre fin à la série de 75 victoires de rang des Clermontois. Si précieux l'an dernier dans la conquête du Brennus, le demi de mêlée sud-africain du CO aura beaucoup tenté, sans parvenir à faire basculer la rencontre. Au pied, il s'est contenté d'un 2/5. Et les Tarnais vont devoir batailler pour rester dans les six (réception de Montpellier, déplacement à Bayonne).

Rory Kockott - clermont castres - 11 avril 2014
Rory Kockott - clermont castres - 11 avril 2014 - DPPI

A Saint-Sébastien, Bayonne a fait parler sa fierté

Dewald Senekal David Roumieu - bayonne stade français - 12 avril 2014
Dewald Senekal David Roumieu - bayonne stade français - 12 avril 2014 - DPPI

Relégables depuis le succès d'Oyonnax contre Bordeaux-Bègles en match en retard, les Bayonnais ont passé une semaine dans la zone rouge. Une chance pour eux, c'est à ce moment-là qu'était prévu leur match délocalisé à Anoeta, antre habituel de la Real Sociedad à Saint-Sébastien. Portés par tout le Pays basque, les coéquipiers de Mark Chisholm et David Roumieu se sont retrouvés alors qu'ils étaient dos au mur. Et grâce à un Martin Bustos Moyano des grands jours face aux poteaux (8/8), ils sont venus à bout du Stade français, pourtant prétendant aux phases finales.

Dur retour à la réalité pour l'UBB

Durant toute la saison, les Bordelo-Béglais ont impressionné. Sans faire de bruit, ils se sont invités à la table des grosses écuries du championnat, postulant même pour une place en phase finale. Après cinq succès de rang et un match en retard à jouer à Oyonnax, le rêve des Girondins commençait à prendre forme. Mais le retour sur terre a été brutal pour l'UBB. Une première chute dans l'Ain et une seconde samedi à Chaban-Delmas ont mis un sérieux plomb dans l'aile à Ole Avei et les siens. Pour les hommes d'Ibanez et Etcheto, il faudra désormais compter sur un faux pas de leurs concurrents et surtout faire le plein au Stade français puis contre Biarritz. Loin d'être évident...

Déception Ole Avei - Bordeaux bègles toulon - 12 avril 2014
Déception Ole Avei - Bordeaux bègles toulon - 12 avril 2014 - DPPI

Le Racing Métro se fait une place au soleil

On l'a dit et redit: le Racing Métro était attendu cette année avec son recrutement XXL. Seulement voilà, la mayonnaise a mis du temps à prendre. Rapidement débarrassés de la Coupe d'Europe et grâce à la montée en puissance de certains cadres comme Jamie Roberts, les Franciliens réalisent un parcours impressionnant depuis la fin janvier. Toulouse était tombé, Castres aussi puis le Stade français lors du derby. Face à Biarritz, les Racingmen ont encore fait une nouvelle démonstration de leur bonne forme avec leur premier bonus offensif à la clé. Désormais, les hommes du duo Labit-Travers pourront marquer leur territoire en vue des phases finales en finissant par un menu de choix: Clermont et Montpellier.

Jamie Roberts - racing metro biarritz - 12 avril 2014
Jamie Roberts - racing metro biarritz - 12 avril 2014 - DPPI

Toulouse est passé par un trou de souris

C'est certainement l'une des meilleures opération du week-end en Top 14 pourtant les Toulousains n'ont pas rassuré contre Brive. Est-ce la gifle reçue au Munster qui était dans les têtes haut-garonnaises ? Toujours est-il que Hosea Gear et ses coéquipiers ont été bousculés jusque dans leurs derniers retranchements par les Corréziens à Ernest-Wallon. Bien maladroits et peu inspirés, les hommes de Guy Novès ont pourtant rempli leur contrat. Un succès crucial pendant que Bordeaux-Bègles et le Stade français perdaient. Et les Toulousains sont bien partis pour jouer une nouvelle fois les phases finales. Malgré une saison en demi-teinte...

Hosea Gear - toulouse brive - 12 avril 2014
Hosea Gear - toulouse brive - 12 avril 2014 - DPPI
 
 

commentaires


  • taisezvoustous04/05/2014 15:52

    les "s", les infinitifs à la fin des verbes, si tu sais ce que veux dire les infinitifs. "sa", et j en passe ! vazy jte lèsse ;)

  • clermont Ferrand15/04/2014 21:32

    c est asm qui va gagner la h cup et le top 14

  • Nitro1510ASM15/04/2014 08:07

    @jules83200 le RCT est champion d'Europe toi champion de rien