Top 14

Top14, 4e journée, Stade toulousain-RM92 (30-6) - Toulouse se remet sur les bons rails

Stade Toulousain30 - 6Racing Métro 92

Privé de ballons en seconde période, Toulouse a fait preuve d'un réalisme glacial pour décrocher un succès bonifié face au Racing (30-6), une semaine après la claque reçue à Clermont.

 
Toulouse se remet sur les bons rails - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Si le Stade toulousain avait laissé plusieurs cadres au repos lors du déplacement à Clermont, samedi (Dusautoir, McAlister, Doussain, Fritz…), c’est qu’il avant une idée derrière la tête. L’idée de faire le plein, à domicile, ce mercredi face au Racing-Métro. Les hommes de Guy Novès ont rempli leur objectif en décrochant une large victoire (30-6) bonifiée face à un concurrent direct à la qualification mais toujours en quête de repères et de certitudes.

D’ailleurs, les Toulousains n’ont pas attendu longtemps avant de prendre la mesure de leur adversaire. En fait, ils ont simplement attendu l’un des premiers ballons touché par le trois-quarts centre Gaël Fickou, auteur du seul essai de la première période (10-0, 8e), avant que les buteurs ne se succèdent pour meubler le tableau d’affichage jusqu’à la pause (16-3). Par la suite, le carton jaune infligé à Romain Millo-Chluski (45e) aurait pu permettre aux Racingmen de refaire surface. Mais il n’en fut rien. A la suite d’un bon travail de Christopher-Éric Tolofua (déjà passeur décisif sur la réalisation de Fickou et auteur d’un match propre en touche), Yannick Nyanga plantait même la deuxième lame sans opposition (23-6, 54e).

Le Racing-Métro toujours en quête de repères

Le staff du Racing-Métro pourra donc nourrir quelques regrets, comme en témoigne les occasions laissées en route par la suite (59e, 61e, 64e), face à des Stadistes au jeu un peu moins fluide que lors de la réception de Bayonne (40-3), il y a une dizaine de jours. Un jeu moins fluide, donc, mais toujours sérieux et efficace. Dépassés dans l’engagement, les Franciliens ont fini par encaisser un troisième essai (75e) synonyme de bonus offensif pour leurs adversaires. Les joueurs du Racing ont aussi connu quelques problèmes en conquête. Souvent sanctionnés en mêlée fermée dans la première demi-heure, ils ont par ailleurs eu du mal à sortir des ballons propres de leurs lancers en touche, face à un contre toulousain particulièrement performant.

Le staff ciel et blanc a encore du pain sur la planche après un début de saison difficile, et à quatre jours de la réception de l’USAP. De leur côté, les Toulousains termineront leur triptyque dimanche à Montpellier, face à des Héraultais qui se sont imposés ce mercredi à Bordeaux-Bègles (29-36), malgré une équipe remaniée. Assez en tout cas pour donner encore quelques maux de tête au club rouge et noir, toujours à la recherche d’une première victoire à l’extérieur cette saison.

 - Rugbyrama@LaurentBedout
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |