Top 14 - - Les phrases marquantes

Top 14, Toulon, Bernard Laporte: "L'ingratitude et la suffisance de nos joueurs m'ont déplu"

L'agacement de Laporte envers ses joueurs, les regrets d'Ibanez ou encore la satisfaction de Cotter et Delpoux... Les phrases marquantes de la 4e journée.

 
Laporte: "L'ingratitude et la suffisance de nos joueurs m'ont déplu" - Rugby - Top 14DPPI
 

David Darricarrère (entraîneur des arrières de Castres): "Nous avons fait une bonne première mi-temps, dans l'ensemble. On a fait du jeu mais on a manqué quelques occasions. On peut juste se reprocher la gestion des dix dernières minutes de cette première période que nous n'avons pas su gérer. Mais tout n'était pas à jeter et c'est ce que nous avons dit à nos joueurs à la pause. Il fallait continuer sur le même mode. Les changements ? Ils étaient prévus et tout s'est bien goupillé. Les avants ont fait le boulot et il y a eu des espaces et on en a profité".

Vern Cotter (entraîneur de Clermont): "Je suis évidemment satisfait de cette belle victoire. Nous avons été très bons en conquête notamment. Nous avons pu faire tourner notre effectif et ainsi préparer le déplacement à Paris, dimanche. Il faut toutefois relativiser ce large succès car à Jean-Bouin, ce sera totalement différent".

Bernard Laporte (manager de Toulon): "La première mi-temps, c'était tout sauf un match de rugby. Face à une équipe courageuse, à qui il faut rendre hommage, ce qui m'a déplu, c'est l'ingratitude, la suffisance de nos joueurs. On se prend pour qui quand on a quelques matches de Top 14 dans les jambes ? Chacun voulait se faire plaisir, et pas se faire mal. Cela m'a profondément agacé, aussi pour la manière dont on leur a donné les points. Que la première mi-temps nous serve de leçon. Giteau à l'ouverture, c'est la satisfaction du match. Dire qu'on s'y attendait, c'est peut-être prétentieux, mais on savait qu'il connaissait le poste. Il est beau à voir jouer, ne se pose pas de question. C'est un exemple pour les jeunes".

Marc Delpoux (manager de Perpignan): "On prend cinq points, mission accomplie. Si je suis très satisfait de notre performance offensive, je le suis beaucoup moins de notre prestation défensive, notamment en première période. On ne pourra pas rivaliser avec les équipes de haut tableau comme cela. Maintenant, on joue Montpellier dans neuf jours. C'est ce rendez-vous qui compte, et pas celui de dimanche au Racing-Métro".

Raphaël Ibanez (manager de Bordeaux-Bègles): "Il y avait de la bonne volonté dans le comportement de l'équipe, on ne peut pas le nier mais il est évident qu'en commettant autant d'erreurs dans une rencontre, on ne peut pas espérer mieux qu'un point de bonus en fin de match face à une équipe de Montpellier solide et organisée. On a commis tellement d'erreurs et de fautes dans le jeu courant que l'équipe n'était pas en mesure de renverser ce match. On a vu que le manque de lucidité nous a entraînés dans beaucoup de difficultés. Le message, c'est faire preuve de patience, être constant dans les efforts, dans les gestes simples, avoir une conquête solide. L'équipe a fait preuve de fébrilité, parfois d'empressement, de précipitation. On va essayer de régler tout ça et se regrouper pour retrouver les ressources vives de l'équipe. Les joueurs ont été marqués physiquement pas l'enchaînement de tous ces matches, j'espère qu'ils ne sont pas touchés psychologiquement. Certaines attitudes sur la fin de match m'interpelle"

Yoan Audrin (ailier de Montpellier): "Ce mercredi, on rattrape le mauvais quart d'heure que l'on a fait contre Brive. On a réparé l'erreur car moi j'appelle ça une erreur. En menant 33-3 à un quart d'heure de la fin, on ne peut pas se permettre de se faire rattraper et perdre le match s'il reste cinq minutes de plus. On s'est bien causé cette semaine entre nous, on savait que cela n'allait pas être simple à Bordeaux qui est une équipe joueuse. On savait qu'ils aimaient bien jouer, on avait la possibilité de les contrer, ça a été le cas. On a baissé d'un cran notre niveau d'exigence et ça a payé".

Dimitri Yachvili (Biarritz): "On joue une première mi-temps catastrophique durant laquelle on prend dix huit points dans les vingt premières minutes. Malgré tout, la seconde mi-temps a été meilleure. Physiquement, on a su enfin accélérer les ballons et passer cette ligne d'avantage. On revient avec un point de bonus important pour nous, même si on visait la victoire. Ce ne fut pas partie facile pour nous aujourd'hui. Bravo à cette équipe d'Oyonnax qui est impressionnante et en pleine confiance actuellement. Quant à nous, nous n'avons pas flanché. Nous avons rompu à des moments. Mais l'état d'esprit était là, on va essayer de le conserver pour notre prochain match, dans trois jours".

Silvere Tian (ailier d'Oyonnax): "La fête continue, mais elle a été un peu gâchée car avec les deux premiers essais que nous inscrivons en première mi-temps, il aurait été bien d'aller chercher le troisième essai pour le point de bonus offensif. En seconde période, nous ne doutons pas physiquement, mais nous nous sommes fait endormir. A l'image de notre match face à Clermont, nous péchons dans les dix premières minutes de la seconde mi-temps. On n'arrive pas à réenclencher, ce qui est vraiment dommage. J'espère que nous gommerons tout cela pour notre prochain match".

Romain Millo-Chluski (deuxième ligne de Toulouse): "On se devait de gagner, mais ce point de bonus, c'est la cerise sur le gâteau. Après la déconvenue de Clermont, on se devait de remettre les choses à l'endroit. Tout le monde avait la pression de bien faire pour cette rencontre et c'est un succès qui va compter".

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |