Joe ROKOCOKO - 16.02.2013 - Racing Metro Bayonne - 18eme journee du Top 14 - Icon Sport
 
Top 14

Top 14, "The Flying Fijians" of Bayonne

"The Flying Fijians" of Bayonne

Par Julian Vicente
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 12/02/2014 à 17:17 -
Par Julian Vicente - Le 12/02/2014 à 17:17
Pour le déplacement au Racing-Métro, “The flying fijian” va être enfin réuni dans la ligne d’attaque de l’Aviron bayonnais. Bayonne compte bien sur le trio Lovobalau, Rokocoko, Vaka pour décoller enfin et remporter un premier succès à l’extérieur cette saison.
 

Joe Rokocoko a vu revenir il y a peu de temps Gabiriele Lovobalavu. Cette fois, c’est au tour de Saimoni Vaka de rejoindre l’attaque bayonnaise après un début de saison galère. "Ça faisait un moment que j’étais blessé, rappelle l’ailier transfuge d’Agen à l’intersaison. Je me suis d’abord blessé au genou (rupture du ligament) et juste quand je suis revenu je me suis casser le poignet. Je n’ai pas de chance. J’ai beaucoup bossé, c’était un peu dur au début, surtout que je n’ai jamais connu avant de longues blessures comme ça. Je suis content de retrouver l’équipe." Vaka retrouve donc le groupe bayonnais mais aussi deux autres fidjiens au centre de l’attaque de l’Aviron. "Je suis très content de retrouver mes copains à côté de moi. Ça va beaucoup m’aider et m’encourager", poursuit Saimoni Vaka.

Stabilisée depuis le retour de blessure de Lovobalavu, la paire de centre cent pour cent "Fidji" de l’Aviron a rapidement trouvé ses repères. "C’est presque dommage qu’à cause des blessures de l’un, ils n’aient pas été plus associés cette saison, regrette Christian Lanta. Ils se comprennent. Ils jouent les yeux fermés. Il y a beaucoup de complémentarité entre les deux en attaque et de la solidité défensive." "Ce sont des joueurs capables de faire la différence, poursuit le demi d’ouverture, Santiago Fernandez. Ils s’entendent bien. Des fois ils se parlent en fidjien. On ne comprend pas trop, mais ce qu’on sait c’est qu’ils sont capables de faire un exploit à tout moment."

" Lanta: Qu’ils marquent ou qu’ils fassent marquer"

Ses appuis et sa rapidité sur les premiers mètres font de Gabiriele Lovobalavu un créateur d’espace pour le reste de sa ligne. Repositionné au centre, Joe Rokocoko pèse aujourd’hui sur les défenses par son physique. Mais il est aussi toujours capable de fulgurances individuelles comme au temps des all blacks. Même dans des conditions difficiles contre Brive samedi dernier, il fut capable d’éclairer le match. D’un coup de pied donné de l’extérieur au milieu du terrain, il loba la défense briviste avant de récupérer le ballon pour une tentative de grand pont sur le dernier défenseur. Mais il lui manqua un peu de vitesse en bout de course pour finir le premier l’action dans l’en-but.

Déjà très performant, en défense notamment, le duo n’est plus très loin des meilleures paires de centres du Top 14. "Aujourd’hui ce que l’on attend d’eux est qu’ils marquent ou qu’ils fassent marquer", déclare Christian Lanta. L’arrivée de Saimoni Vaka dans la ligne d’attaque de l’Aviron bayonnais peut être l’élément déclencheur pour voir ces "flying fijians" tourner comme des avions.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×